#Mali : Les enfants autistes : Tout un mystère autour

La prise en charge des autistes est parfois compliquée et requiert un sacrifice des parents. Ces enfants sont aussi souvent victimes de stigmatisation L’autisme est un trouble neurologique caractérisé par des difficultés de communication, mais aussi des comportements à caractère restreint et répétitif.

Publié lundi 27 mai 2024 à 09:02
#Mali : Les enfants autistes : Tout un mystère autour

Un enfant autiste apprend à dessiner

 

Dans notre société, cette maladie touche un grand nombre d’enfants dont les familles souffrent de la stigmatisation à leur encontre et des stéréotypes.

«Mon enfant n’est pas un démon», explique Souleymane Diarra. Ce père d’un enfant autiste âgé de 12 ans est responsable de gestion dans une entreprise de la place. «On m’a parlé de djinns, de sorcellerie et autres, mais je n’ai jamais cru en ces choses», explique-t-il. Pour lui, certains guérisseurs traditionnels profitent de l’angoisse des parents d’enfants autistes pour mieux les exploiter. Il arrive même à certains parents d’autistes d’accomplir des actes qui défient tout entendement, en acceptant de déposer leurs enfants sur une termitière. L’explication toute faite est que si l’enfant disparaît, c’est qu’il n’est pas humain et les parents devraient renoncer.

Rokia Diarra, 39 ans, explique avoir été abandonnée par sa belle famille qui l’accuse d’être responsable de la maladie de son propre enfant à cause de ses fréquentes consultations des marabouts et charlatans. Mais elle crie son innocence. Elle explique aussi endurer un drame social avec son fils aîné de 18 ans et autiste qui ne peut ni parler, ni même faire seul ses besoins naturels. Pour Rokia, c’est une situation triste à vivre au quotidien. La naissance de cet enfant a bouleversé sa vie conjugale. Elle se rappelle de nombreux épisodes de perte d’emploi de son conjoint du fait de la maladie de leur fils parce que son époux, chauffeur de son état, demandait sans cesse des permissions pour l’assister dans la prise en charge sociale et psychologique de leur enfant autiste. 

UNE VIE DE RÉCLUSION- Pour la prise en charge médicale de cet autiste, le couple semble avoir tout tenté du côté de la médecine conventionnelle ou moderne, avant de se résigner à recourir aux tradithérapeutes. «L’un d’entre eux  m’a assurée que mon enfant était hanté par les mauvais esprits et qu’il pouvait le soigner à 250.000 Fcfa. J’ai avancé la moitié de la somme demandée. Il m’a ensuite expliqué que le traitement consistait à creuser un grand trou en pleine brousse où il allait ensevelir tout le corps de l’enfant jusqu’à la tête. Si le môme réussissait à s’échapper, il serait guéri. Mais, dans le cas contraire, l’enfant serait un djinn», explique-t-elle, tout en pensant à la folie qu’elle allait commettre si elle avait accepté la proposition. Depuis plusieurs années, Rokia est une femme recluse. Elle explique n’avoir que le soutien de sa mère et de son mari.

Le fils aîné de Mme Diarra Kadidja Kanouté est aussi autiste. La mère de famille explique avoir mis du temps à comprendre que son enfant était autiste. «Pour nous, il évoluait normalement. On l’amenait à ses rendez-vous médicaux comme tous les autres enfants chaque mois. On a remarqué qu’il faisait très souvent le mouvement des mains», explique cette mère de quatre enfants. C’est à l’âge de 3 ans que celle qui réside à Missira, en Commune II du District de Bamako, a su le diagnostic de la pathologie de son enfant, âgé de 14 ans cette année. «On ignorait la maladie. Après, on a appris qu’elle était incurable. Au début, c’était pas facile la vie en société, mais avec le temps on a pu s’adapter».

L’orthophoniste joue un rôle important dans la prise en charge d’un enfant autiste. Selon l’orthophoniste Dr Samba Guindo, son rôle consiste à développer les capacités de communication chez l’enfant autiste. Il précise qu’elles concernent le langage verbal (les mots et la compréhension) ou non verbal (les mimiques, le regard et l’attention).

«Les personnes autistes ont un fonctionnement cérébral et donc une perception du monde différente de celle des personnes. Chez les jeunes enfants, ce sera un facteur décisif de l’intégration sociale et scolaire», déclare Dr Samba Guindo, avant d’ajouter que les troubles du langage et de la communication impactent forcément la vie des enfants autistes. «Parfois, les troubles du langage sont même à l’origine de nombreux troubles du comportement», insiste l’orthophoniste.

Spécialiste en neuroscience, Mohamed Lamine Sangaré, affirme qu’il n’y a pas de statistiques globales sur l’autisme au Mali, mais deux thèses de doctorat révèlent des chiffres. «La première thèse, réalisée en 2012, annonce 7,8% d’enfants autistes au Mali. Et la seconde, réalisée en 2014, indique qu’un enfant sur 27 consultés à la pédiatrie de l’hôpital du Point G est autiste», précise-t-il. 

D’après lui, l’autisme a plusieurs causes. «Il peut être engendré par la rubéole, un accouchement compliqué, la toxicomanie de la mère, les gènes défectueux d’un des parents de l’enfant. Aussi, un enfant né par césarienne a trois fois plus de risque d’autisme que celui né dans des conditions normales», explique le spécialiste en neuroscience.

Dr. Sangaré souhaite créer un centre spécial pour autiste et sollicite du gouvernement l’élaboration d’une politique nationale des maladies mentales. De quoi donner de l’espoir aux parents des enfants autistes.

Ibrahim DEMBELE

Lire aussi : #Mali : Championnats ouest-africains d’athlétisme : La belle moisson du Mali

Les athlètes maliens ont remporté 6 médailles, dont 2 médailles d'or, avec en prime, deux nouveaux records nationaux pour Nassira Koné aux concours du lancer de poids et de disque.

Lire aussi : #Mali : Kids athletic : Une journée dédiée aux déficients visuels

La 2è édition de la Journée humanitaire sportive kids athletic (athlétisme des enfants), s’est déroulée, mercredi 29 mai dans la cour de l’Institut des jeunes aveugles (IJA)..

Lire aussi : #Mali : Compétitions nationales de taekwondo : Les juniors régalent le public

La Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) a organisé, la première compétition nationale réservée aux juniors (15 à 17 ans), samedi 25 mai au centre Kwang Myung de Baco-Djicoroni. Huit clubs ont pris part à la compétition..

Lire aussi : #Mali : Coupe Corpo : Le SNIPIL sur une bonne lancée

Le Syndicat national de l’information, de l’informatique, de la presse et de l’industrie du livre (SNIPIL) s’est qualifié au deuxième tour de la Coupe Corpo grâce à son succès 5-4 aux tirs au but face au Syndicat de surveillance et de prestation de services (SYNPS)..

Lire aussi : #Mali : Tournoi de tennis des congés de Pâques : El Béchir Diarra double la mise

Les rideaux sont tombés sur la 7è édition du Tournoi de tennis des congés de Pâques, samedi 18 mai au Tennis club de Bamako (TCB)..

Lire aussi : #Mali : Tour du Mali 2024 : La fédération veut marquer le coup

L’intégration par le sport, c’est le thème de la 10è édition du Tour du Mali, prévu du 21 au 24 mai. Au total, 17 pays doivent participer à la course qui compte cinq étapes, dont trois critériums prévus à Koutiala, Sikasso et Ségou. Distance totale à parcourir : 789km..

Les articles de l'auteur

#Mali : Championnats ouest-africains d’athlétisme : La belle moisson du Mali

Les athlètes maliens ont remporté 6 médailles, dont 2 médailles d'or, avec en prime, deux nouveaux records nationaux pour Nassira Koné aux concours du lancer de poids et de disque.

Par Ibrahim DEMBELE


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:36

#Mali : Kids athletic : Une journée dédiée aux déficients visuels

La 2è édition de la Journée humanitaire sportive kids athletic (athlétisme des enfants), s’est déroulée, mercredi 29 mai dans la cour de l’Institut des jeunes aveugles (IJA)..

Par Ibrahim DEMBELE


Publié lundi 03 juin 2024 à 18:15

#Mali : Compétitions nationales de taekwondo : Les juniors régalent le public

La Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) a organisé, la première compétition nationale réservée aux juniors (15 à 17 ans), samedi 25 mai au centre Kwang Myung de Baco-Djicoroni. Huit clubs ont pris part à la compétition..

Par Ibrahim DEMBELE


Publié mardi 28 mai 2024 à 17:59

#Mali : Coupe Corpo : Le SNIPIL sur une bonne lancée

Le Syndicat national de l’information, de l’informatique, de la presse et de l’industrie du livre (SNIPIL) s’est qualifié au deuxième tour de la Coupe Corpo grâce à son succès 5-4 aux tirs au but face au Syndicat de surveillance et de prestation de services (SYNPS)..

Par Ibrahim DEMBELE


Publié lundi 20 mai 2024 à 17:48

#Mali : Tournoi de tennis des congés de Pâques : El Béchir Diarra double la mise

Les rideaux sont tombés sur la 7è édition du Tournoi de tennis des congés de Pâques, samedi 18 mai au Tennis club de Bamako (TCB)..

Par Ibrahim DEMBELE


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:51

#Mali : Tour du Mali 2024 : La fédération veut marquer le coup

L’intégration par le sport, c’est le thème de la 10è édition du Tour du Mali, prévu du 21 au 24 mai. Au total, 17 pays doivent participer à la course qui compte cinq étapes, dont trois critériums prévus à Koutiala, Sikasso et Ségou. Distance totale à parcourir : 789km..

Par Ibrahim DEMBELE


Publié jeudi 16 mai 2024 à 17:45

#Mali : Coupe général Brahima Diabaté de teqball : l’USFAS fait honneur à son commandant en chef

La 2è édition de la Coupe du père fondateur du teqball malien, le général Brahima Diabaté s’est déroulée, samedi 11 mai sur le terrain de Badialan I. Au total, cinq équipes étaient en lice pour la conquête du trophée : l’Union sportive des forces armées et de sécurité (Usfas), l’AS Police, la formation de l’Union nationale des.

Par Ibrahim DEMBELE


Publié mardi 14 mai 2024 à 08:31

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner