Mali : Visite d’une délégation ministérielle en Chine : Échanges fructueux avec le vice-président de Exim Bank

Cette institution bancaire a déjà financé neuf projets au Mali. Elle est disponible à financer d’autres si nos autorités en font la demande

Par

Publié vendredi 08 décembre 2023 à 07:06 , mis à jour dimanche 14 avril 2024 à 23:32
Mali : Visite d’une délégation ministérielle en Chine : Échanges fructueux avec le vice-président de Exim Bank

Photo de famille des officiels maliens et chinois

 

La délégation de haut niveau conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, comprenant ses collègues de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo, poursuit sa visite de travail et d’amitié à Beijing en Chine. Les ministres maliens ont rencontré, hier, le vice-président de Exim Bank (une institution bancaire beaucoup impliquer dans le financement des projets structurants en Afrique), Zhang Wencai, avec lequel ils ont discuté du financement de différents projets structurants avant de se projeter sur l’avenir. Les ministres sont sortis très satisfaits de l’entretien avec le vice-président de l’institution bancaire.

Le ministre de l’Économie des Finances a expliqué être en mission en Chine avec ses collègues du gouvernement sur instruction du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, une mission conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. Alousséni Sanou a rexpliqué que Exim Bank est une grande institution de financement institutionnel international qui appuie de nombreux pays dans le financement de projets structurants dans les différentes économies. Il rappellera surtout que notre pays a un partenariat avec Exim Bank qui date de 20 ans et qui a permis à cette institution bancaire de financer essentiellement neuf projets.

«Aujourd’hui, nous avons un encourt de plus de 238 milliards de Fcfa. Et avec Exim Bank, nous avons le financement de beaucoup de projets comme le barrage de Gouïna, réalisé avec d’autres pays de la sous-région, notamment le Sénégal et la Mauritanie, nous avons d’autres projets comme N-Sukala, le projet du numérique. Nos discussions ont porté sur l’état de la coopération que nous avons trouvé au beau fixé, mais nous avons aussi évoqué les perspectives pour l’avenir», a expliqué le ministre Sanou.

Le patron de l’hôtel des Finances a aussi déclaré que la partie malienne a également soumis des projets de production énergétique à partir de barrage, d’énergie solaire. «Nous avons également proposé le financement de certains projets dans le domaine de l’industrie minière. Nous avons proposé des projets de navigabilité et Exim Bank s’est dite très intéressée par ces projets et nous a demandés de les soumettre pour un financement très prochain.

Nous avons trouvé un terrain d’entente, un partenaire sûr qui est prêt à nous accompagner sur des taux rares, des taux concessionnels sur le financement des infrastructures. Exim Bank a trouvé que le Mali a un financement de son économie très équilibré, le poids de la dette est très équilibré, mais surtout que le Mali ne s’est pas engagé sur des voies qui pourraient compromettre le financement de ses institutions. Exim continuera à être un partenaire sûr pour le Mali», a déclaré Alousséni Sanou. Il est bon de préciser que les trois ministres ont développé des arguments solides et convaincants sur le Mali qui ont fait montre d’une extraordinaire capacité de résilience malgré la crise.

Le vice-président d’Exim Bank avait, d’entrée de jeu, exprimé tout le bien qu’il pense de notre pays aux ministres. «Nous sommes prêts à discuter avec vous. Nous sommes depuis 2002 dans le traitement avec nos clients. On a déjà fait beaucoup de projets avec d’autres gouvernements. Mais le Mali est un pays ami et important pour la Chine», a clairement témoigné Zhang Wencai. 

Ce qui retient aussi l’attention, c’est la convivialité qui a prévalu dans les échanges des ministres avec le vice-président d’Exim Bank. Le second a échangé de chaleureuses poignées de main avec les premiers avec lesquels il semblait avoir des atomes crochus. Ceux-ci le lui rendaient bien. En tout cas, toutes les deux parties étaient visiblement satisfaites de la rencontre. 

La délégation ministérielle est heureuse des promesses faites par l’institution bancaire chinoise. En tout cas, la graine semée avec Exim Bank continue de germer et de donner des bons fruits. Il appartient à notre pays de l’entretenir pour des perspectives radieuses. Quelques heures après, c’était le tour des techniciens qui accompagnent les ministres de discuter avec les responsables de Sinosure, un établissement d’assurance qui garantit généralement les prêts bancaires consentis par les banques chinoises. C’est un dispositif qui fait partie du montage financier.

Envoyé spécial

Brehima DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Institut national de formation judiciaire : Malgré des difficultés, des résultats encourageants

Le budget prévisionnel de l’Institut national de formation judiciaire «Maître Demba Diallo» (INFJ) a connu une importante augmentation cette année. En effet, il est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 1,24 milliard de Fcfa contre 677,21 millions de Fcfa en 2023, soit un ta.

Lire aussi : #Mali : Iota : La bonne cadence

Cet établissement hospitalier garde toujours sa vocation sous-régionale parce qu’il continue d’assurer la formation des ophtalmologistes de différents pays.

Lire aussi : Décès de Me Drissa Traoré : Un symbole de la révolution de mars 1991 s’est éteint

«À Allah, nous appartenons, à lui nous retournons». L’ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Drissa Traoré, n’est plus. Celui qui, il y a un temps infini, s’était éclipsé de la vie politique, loin des passions, des incongruités et des invectives, a définitivement tiré sa ré.

Lire aussi : #Mali : Caisse malienne de sécurité sociale : La preuve par les résultats

Il y a quelques années être pensionné n’était guère enviable dans notre pays tant les retraités mettaient du temps à percevoir les allocations vieillesses qui leur étaient versées périodiquement (par trimestre, avant la mensualisation) après de bons et loyaux services rendus à la natio.

Lire aussi : #Mali : La crise sécuritaire dans les médias : Les dangers du traitement biaisé de l’information

Le matraquage sur de prétendues exactions contre certaines ethnies, fait croire qu’il existe une politique de persécution contre les minoritaires dans notre pays. L’objectif inavoué est de mettre à mal l’unité nationale et le vivre ensemble.

Lire aussi : #Mali : Beijing : Le visage d’un pays en plein essor

Les immeubles de béton et de verre ont transformé la ville en un paradis terrestre avec par endroits un paysage de carte postale. Beijing respire la modernité et donne l’impressionne que l’Empire du Milieu a parachevé son développement.

Les articles de l'auteur

#Mali : Institut national de formation judiciaire : Malgré des difficultés, des résultats encourageants

Le budget prévisionnel de l’Institut national de formation judiciaire «Maître Demba Diallo» (INFJ) a connu une importante augmentation cette année. En effet, il est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 1,24 milliard de Fcfa contre 677,21 millions de Fcfa en 2023, soit un taux de croissance global de 83,47%..

Par Brehima DOUMBIA


Publié vendredi 22 mars 2024 à 07:48

#Mali : Iota : La bonne cadence

Cet établissement hospitalier garde toujours sa vocation sous-régionale parce qu’il continue d’assurer la formation des ophtalmologistes de différents pays.

Par Brehima DOUMBIA


Publié vendredi 22 mars 2024 à 07:39

Décès de Me Drissa Traoré : Un symbole de la révolution de mars 1991 s’est éteint

«À Allah, nous appartenons, à lui nous retournons». L’ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Drissa Traoré, n’est plus. Celui qui, il y a un temps infini, s’était éclipsé de la vie politique, loin des passions, des incongruités et des invectives, a définitivement tiré sa révérence le 11 mars dernier à 78 ans. Cet ardent défenseur des droits humains était incontestablement l’une des figures de proue du Mouvement démocratique dans notre pays..

Par Brehima DOUMBIA


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:53

#Mali : Caisse malienne de sécurité sociale : La preuve par les résultats

Il y a quelques années être pensionné n’était guère enviable dans notre pays tant les retraités mettaient du temps à percevoir les allocations vieillesses qui leur étaient versées périodiquement (par trimestre, avant la mensualisation) après de bons et loyaux services rendus à la nation..

Par Brehima DOUMBIA


Publié vendredi 29 décembre 2023 à 08:31

#Mali : La crise sécuritaire dans les médias : Les dangers du traitement biaisé de l’information

Le matraquage sur de prétendues exactions contre certaines ethnies, fait croire qu’il existe une politique de persécution contre les minoritaires dans notre pays. L’objectif inavoué est de mettre à mal l’unité nationale et le vivre ensemble.

Par Brehima DOUMBIA


Publié jeudi 28 décembre 2023 à 08:20

#Mali : Beijing : Le visage d’un pays en plein essor

Les immeubles de béton et de verre ont transformé la ville en un paradis terrestre avec par endroits un paysage de carte postale. Beijing respire la modernité et donne l’impressionne que l’Empire du Milieu a parachevé son développement.

Par Brehima DOUMBIA


Publié lundi 18 décembre 2023 à 07:53

#Mali : Visite d’une délégation ministérielle en Chine : Bientôt des retombées pour notre pays

Trois membres du gouvernement ont séjourné la semaine dernière à Beijing en Chine. Ils ont eu des échanges fructueux avec le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, et avec des responsables des institutions bancaires. À ces derniers, ils ont soumis des projets de développement pour financement.

Par Brehima DOUMBIA


Publié mercredi 13 décembre 2023 à 08:45

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner