Obsèques du général Souleymane Yacouba Sidibé : Les hommages de la nation à un grand serviteur de l’État

L’illustre défunt fut ministre lors de la Transition de 1991-1992

Par

Publié lundi 24 janvier 2022 à 07:56, mis à jour vendredi 27 mai 2022 à 18:48
Obsèques du général Souleymane Yacouba Sidibé : Les hommages de la nation à un grand serviteur de l’État

Membres de la famille biologique, politique, compagnons d’armes, autorités administratives, politiques, anciens collaborateurs, amis et sympathisants étaient tous réunis hier (dimanche 23 janvier 2022) à la place d’armes de la gendarmerie nationale à Faladiè pour rendre un dernier hommage national à l’ancien ministre feu le général de division Souleymane Yacouba Sidibé décédé le mardi 18 janvier 2022 à l’âge de 73 ans.

Les obsèques auxquelles a participé le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga ont enregistré la présence de plusieurs membres du gouvernement, dont l’épouse de l’auguste défunt Mme Sidibé Dédéou Ousmane, ministre de l’Éducation nationale. On notait également la présence d’anciens Premiers ministres, des porteurs d’uniforme et des cadres du département en charge de l’Éducation nationale à la cérémonie funéraire.

C’est vers 10 heures que la dépouille mortelle de feu Souyleymane Yacouba Sidibé portée dans un chariot accompagnée de sa photo a été exposée devant le public par les éléments de la protection civile dans le silence et la méditation. Certains proches n’ont pas pu retenir leurs larmes. La prière mortuaire et religieuse était dirigée par l’imam Alfousseyni Maïga.  L’inhumation a eu lieu au cimetière de Hamdallaye.

Mais auparavant plusieurs personnalités se sont succédé au pupitre pour rendre des honneurs au défunt. Parmi les intervenants, on notait le porte-parole des camarades de promotion, le colonel-major à la retraite Djingarey Touré qui a rappelé que feu Souleymane Yacouba Sidibé était un époux, un père, un frère, un parent, un ami, un camarade de promotion et un collaborateur pour certains. Il a soutenu que le gendarme a durant toute sa vie donné le meilleur de lui-même pour un Mali radieux et prospère. «Nous nous inclinons pieusement devant sa mémoire tout en rendant grâce à Allah le Tout Puissant», a déclaré Djingarey Touré.

Le représentant de la famille Dr Seydou Sidibé retient du décès de l’époux de la ministre de l’Éducation nationale un immense vide à la maison. «Fini les taquineries. Ta disparition, ta vaste culture nous rappelle beaucoup de souvenirs et nous impressionne à jamais. Ta mémoire restera dans notre mémoire. Ta famille sera protégée», a assuré Dr Seydou Sidibé. Le capitaine Sinaly Sidibé retiendra de son père un homme généreux, de valeur, juste avec sa famille, un homme d’État, un diplomate chevronné «Nous sommes fiers de toi papa» a-t-il dit. D’autres prières ont été formulées pour le repos éternel de l’âme du défunt et pour la Nation malienne tout entière. Feu Souleymane Yacouba Sidibé affectueusement appelé par ses parents «Solo» et ses intimes «Bebel» était né le 29 mai 1945 à Ké-Macina (Cercle de Macina). Après ses études secondaires, il opta pour le métier des armes.

C’est ainsi qu’il fut incorporé dans l’armée et admis à l’École militaire interarmes (EMIA) de Kati le 3 novembre 1969. Feu Souleymane Yacouba Sidibé est sorti de cette école le 1er octobre 1972 avec le grade de sous-lieutenant. Il est promu successivement aux grades ci-après : capitaine le 1er octobre 1972, chef d’escadron le 12 septembre 1984, colonel le 1er octobre 1996, général de brigade le 1er février 2007 et général de division le 1er octobre 2010.

La carrière professionnelle du général de division l’a aussi conduit aux postes suivants : adjoint au commandant de gendarmerie de Gao en 1974, commandant de Groupement des Sapeurs-pompiers de Bamako entre 1976 et 1984, ambassadeur de la République du Mali auprès de la République démocratique d’Allemagne (RDA) en 1984.

Le gendarme fut aussi ministre des Affaires étrangères et de la Coopération étrangère en 1991, secrétaire permanent du Comité Transition pour le salut du peuple (CTSP) en 1992, ambassadeur du Mali au Canada, au Mexique, à Cuba, au Nicaragua et au Venezuela entre 1992 à 1995. Il occupe ce même poste en Éthiopie, Érythrée, Soudan, Malawi, Kenya, Tanzanie, Djibouti, Iran et Irak entre 1995 et 2000. 

Feu Souleymane Yacouba Sidibé fut aussi ministre de la Sécurité et de la Protection civile en 2002 et directeur général de l’École de maintien de la paix Alioune Blondine Bèye en 2007. Il est chevalier de l’Ordre national en 1979, officier de l’ordre national en 1999, commandeur de l’Ordre national en 2007 et grand officier de l’Ordre national en 2015. Il est de la promotion 1969-1971 qui porte le nom de feu général Abdoulaye Soumaré de l’EMIA de Kati. Le général laisse dernière lui 6 enfants orphelins, dont une fille.

Lire aussi : #Mali : Une directrice d'école retrouvée égorgée dans son bureau à Sélingué

La directrice du 1er cycle B de l’école fondamentale de Sélingué a été retrouvée morte, égorgée, ce vendredi matin.

Lire aussi : Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements »..

Lire aussi : Nouvel an 2022 : Une opération «nuit sans accident»

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont patrouillé la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, passage au nouvel an. Objectif : permettre aux populations notamment de Bamako et sa périphérie de fêter en toute sécurité, sérénité et dans la tranquillité..

Lire aussi : Région de Dioïla : l’Imam creuse seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’Adieu

Un imam qui décide de creuser seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’adieu : ce n’est pas une science-fiction, mais une histoire vraie qui s’est produite, il y a quelques semaines dans la Région de Dioïla..

Lire aussi : Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Lire aussi : Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Dans la même rubrique

#Mali : Une directrice d'école retrouvée égorgée dans son bureau à Sélingué

La directrice du 1er cycle B de l’école fondamentale de Sélingué a été retrouvée morte, égorgée, ce vendredi matin.

Publié 29 April 2022 a 14:04 Sidi WAGUE

Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements »..

Publié 08 January 2022 a 10:12 Sidi WAGUE

Nouvel an 2022 : Une opération «nuit sans accident»

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont patrouillé la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, passage au nouvel an. Objectif : permettre aux populations notamment de Bamako et sa périphérie de fêter en toute sécurité, sérénité et dans la tranquillité..

Publié 03 January 2022 a 08:07 Sidi WAGUE

Région de Dioïla : l’Imam creuse seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’Adieu

Un imam qui décide de creuser seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’adieu : ce n’est pas une science-fiction, mais une histoire vraie qui s’est produite, il y a quelques semaines dans la Région de Dioïla..

Publié 12 May 2022 a 08:19 Sidi WAGUE

Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Publié 03 January 2022 a 07:21 Sidi WAGUE

Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Publié 05 January 2022 a 11:01 Sidi WAGUE

Mali : La nation rend un dernier hommage à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta

Les obsèques nationales de l’ancien président de la République Ibrahim Boubacar Keïta se sont déroulées, ce vendredi 21 janvier, au génie militaire.

Publié 21 January 2022 a 13:16 Sidi WAGUE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner