#Mali : Le «Passeur» passe par la case prison

à deux, ils recherchaient et envoyaient les candidats à l’immigration pour regagner l’Europe via le Sahara. Un contrôle de routine a mis fin à leur activité illicite

Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:44 , mis à jour vendredi 21 juin 2024 à 08:22
#Mali : Le «Passeur» passe par la case prison

Seedy Bayo et Bakary Kalapo étaient inculpés de trafic illicite de migrants. En l’absence du premier, le second a comparu devant les jurés de la Cour d’assises pour répondre des faits précédemment cités. Les faits remontent à courant 2021 alors qu’ils officiaient en tant que rabatteurs à la gare routière de Sogoniko, en Commune VI du District de Bamako.

De l’acte d’accusation et de renvoi en assises, il est ressorti qu’en août 2021, Lamine Dramé, Aboubacar Dramé et Seyba Cissé ont quitté la Gambie, leur pays d'origine, dans le but de migrer sur l'Italie, en passant par le désert du Mali et de la Libye.

À leur arrivée à Bamako, ils ont été reçus par les premiers rabatteurs, en l'occurrence Seedy Bayo et Bakary Kalapo, qui les ont fait embarquer à bord d'un véhicule à destination de Gao. à la suite d’un contrôle de routine sur le trajet, ils ont été interpellés par les éléments de la Brigade de répression du trafic des migrants et de la traite des êtres humains (BRTMTEH). Ainsi, par la suite, un vaste réseau de trafic illicite de migrants a été démantelé. De file en aiguille, leurs contacts que sont Karim Bamba, Abdoulaye Sissoko et Harouna Traoré, tous résidant à Gao seront interpellés pour les nécessités de l'enquête.

Il sera établi plus tard qu’aucune charge n’impliquait les suspects sus cités quant à la commission de cet acte criminel. De ce fait, ces derniers ont été mis hors de cause. Par contre, dans la même veine, il a été établi que  Seedy Bayo et Bakary Kalapo ont apporté leur aide à des candidats à l’immigration. D’où leur inculpation pour des faits de trafic illicite de migrants.

Ainsi à l'issue du procès-verbal en date du 27 août 2021 qui en fut dressé, le parquet de ce Tribunal a conclu à l'ouverture d’une procédure d'information judiciaire à l'encontre des susnommés pour les faits suscités. Cela, conformément aux articles 4 et 13 de la loi n°2012-023 du 12 juillet 2012 relative à la lutte contre la traite de personnes et les pratiques assimilées en République du Mali.

 

Aide et assistance aux candidats- Aussi bien à l’enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur, les mis en cause ont reconnu les faits à eux reprochés. En outre, ils ont avoué qu’ils fréquentaient assidûment la gare routière de Sogoniko, en Commune VI du District de Bamako.

 Un lieu où, selon eux, il leur arrivait de porter aide et assistance à des candidats à l'immigration, notamment en passant par le désert du Mali et de la Libye pour atteindre l'Europe, moyennant une rémunération financière, dont le montant varie entre 10.000 et 25.000 Fcfa. C’était d’ailleurs le cas des nommés Lamine Dramé, Aboubacar Dramé et Seyba Cissé, venant de la Gambie. Ces derniers ont été mis en route par le soin des deux accusés. Malheureusement, ces ressortissants gambiens ont été interceptés sur la route de Gao par les éléments de la Brigade de répression du trafic des migrants et de la traite des êtres humains.

Même s’ils étaient deux à être entendus durant toute la procédure judicaire, Bakary Kalapo a été le seul à comparaître devant les jurés. Face à ceux-ci,  l’homme n’a pas varié dans son attitude. Il  est resté constant dans sa logique d’aveu des faits. Après les procédures requises en l’espèce, sa culpabilité n’a pu être établie. C’est ainsi qu’il a été acquitté. Quant à son complice Seedy Bayo, jugé par contumace, il a été condamné à mort.

Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : OpenAI : La tentation du gain facile conduit à la grosse désillusion

En six mois, les arnaqueurs patentés ont pu convaincre plus de 9.000 personnes à injecter plus de 2,6 milliards de Fcfa dans le système. Avec l’ouverture d’une enquête et des interpellations, les personnes grugées comptent sur la justice pour entrer en possession de leurs fonds.

Lire aussi : #Mali : Mme Maïga Aminata Traoré : La sentinelle des droits des albinos

La Communauté internationale a célébré hier la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Mme Maïga Aminata Traoré est une actrice engagée pour la cause des personnes atteintes de cette maladie.

Lire aussi : # Mali : Bamako : Vol raté d’un taxi en pleine rue

Le taximan gara sa voiture devant une boutique laissant le moteur en marche et la portière ouverte. C’était une aubaine pour un inconnu de s’emparer du véhicule.

Lire aussi : Forum sur l’éducation : Des perspectives de formations en Russie

Les universités dans le pays de Vladmir Poutine proposent aux étudiants maliens des programmes de formation dans différentes disciplines, notamment dans les professions médicales, techniques, naturelles voire humanitaires.

Lire aussi : #Mali : Livre : «Général Abdoulaye Soumaré, pans de vie d’un homme d’honneur» : Son écrivain de fils parle de lui

Cet ouvrage retrace la vie de cet ancien chef d’état-major de l’Armée malienne qui a toujours prêché par l’exemple, le sens de la loyauté, de la bravoure et le combat contre l’injustice.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Les propos compromettants d’un accusé

L'homme a été traîné devant les juges à cause de son indiscrétion à la suite d’un assassinat. Il aura la chance d’être lavé de tout soupçon.

Les articles de l'auteur

#Mali : OpenAI : La tentation du gain facile conduit à la grosse désillusion

En six mois, les arnaqueurs patentés ont pu convaincre plus de 9.000 personnes à injecter plus de 2,6 milliards de Fcfa dans le système. Avec l’ouverture d’une enquête et des interpellations, les personnes grugées comptent sur la justice pour entrer en possession de leurs fonds.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 20 juin 2024 à 17:35

#Mali : Mme Maïga Aminata Traoré : La sentinelle des droits des albinos

La Communauté internationale a célébré hier la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Mme Maïga Aminata Traoré est une actrice engagée pour la cause des personnes atteintes de cette maladie.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:20

# Mali : Bamako : Vol raté d’un taxi en pleine rue

Le taximan gara sa voiture devant une boutique laissant le moteur en marche et la portière ouverte. C’était une aubaine pour un inconnu de s’emparer du véhicule.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 10 juin 2024 à 17:17

Forum sur l’éducation : Des perspectives de formations en Russie

Les universités dans le pays de Vladmir Poutine proposent aux étudiants maliens des programmes de formation dans différentes disciplines, notamment dans les professions médicales, techniques, naturelles voire humanitaires.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 28 mai 2024 à 18:53

#Mali : Livre : «Général Abdoulaye Soumaré, pans de vie d’un homme d’honneur» : Son écrivain de fils parle de lui

Cet ouvrage retrace la vie de cet ancien chef d’état-major de l’Armée malienne qui a toujours prêché par l’exemple, le sens de la loyauté, de la bravoure et le combat contre l’injustice.

Par Tamba CAMARA


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:41

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Les propos compromettants d’un accusé

L'homme a été traîné devant les juges à cause de son indiscrétion à la suite d’un assassinat. Il aura la chance d’être lavé de tout soupçon.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 09:29

#Mali : Cour d’assises de Bamako : 15 ans de prison pour l’époux jaloux

Il n’était pas blanc comme neige mais ne supportait pas que son épouse lui refuse le lit conjugal. Au lieu de se remettre en cause, il a préféré se débarrasser d’elle définitivement.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 14 mai 2024 à 08:26

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner