Institut national de formation en sciences de la santé : Une résilience à toute épreuve

Le nombre d’étudiants nationaux et étrangers s’accroît d’année en année

Par

Publié mardi 25 janvier 2022 à 09:17, mis à jour vendredi 27 mai 2022 à 18:56
Institut national de formation en sciences de la santé : Une résilience à toute épreuve

L’année académique 2020-2021 de l’Institut national de formation en sciences de la santé (INFSS) a été perturbée par la pandémie du coronavirus, la situation socio-politique du pays, la réticence des partenaires techniques et financiers (PTF) et par un climat social altéré. Malgré cette situation difficile, l’INFSS a pu atteindre ses objectifs majeurs grâce à ses fonds propres avec un taux de recouvrement de 85% des prévisions.


L’établissement a aussi réalisé ses actions prioritaires et essentielles à hauteur de souhait. Mais, d’autres défis restent à relever par l’INFSS pour l’année académique 2021-2022. Ces résultats probants ont été exposés aux 19 administrateurs de l’établissement, hier dans ses locaux, lors de la 27è session ordinaire de son conseil d’administration.

Le procès-verbal (PV), l’état d’exécution des recommandations de la précédente session, le rapport d’activités, le budget 2021, le rapport de mission dans les annexes de l’INFSS, le programme opérationnel 2022 (PO) et le budget prévisionnel de 2022 étaient les différents documents soumis à l’approbation des administrateurs.

Pour l’exercice 2022, le budget prévisionnel de l’INFSS est arrêté en dépenses et recettes à plus de 3,5 milliards de Fcfa contre 2,1 milliards de Fcfa. Ce budget est composé des ressources propres estimées à 320 millions, de la subvention de l’État chiffrée à plus de 2,4 milliards de Fcfa et de l’appui des PTF qui s’élève à plus de 793 millions de Fcfa.

Le directeur général de l’INFSS, Pr Bokary Diallo, a rappelé que sur la base d’un programme et dans le but d’approfondir ses priorités, son établissement a effectué un diagnostic institutionnel et un renforcement organisationnel suivi d’une analyse stratégique. Selon lui, ces résultats ont été atteints grâce à la contribution de tous. Un cadre de réflexion et d’échanges a permis à l’Institut de proposer les grandes lignes de ses actions futures.


Ainsi, la direction de l’établissement compte mettre en place un système de gestion de performance, conformément aux dispositions de la Charte africaine sur les valeurs et les principes du service public et de l’administration, adoptées le 31 janvier 2011 lors de la 26è Assemblée générale des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, a précisé le directeur général.

Cela a amené l’Institut à faire des propositions qui sont, entre autres, la mise en place d’un comité de dialogue social, d’un système d’évaluation de la performance individuelle et collective, de l’évaluation permanente de l’enseignement et des apprentissages de la signature d’un accord d’établissement.


L’installation d’écrans géants dans les amphithéâtres, la formation à la carte, l’accompagnement des étudiants au cycle doctoral, la création de nouvelles filières, d’un laboratoire de recherches, d’un service d’audit interne et d’assurance qualité font partie des propositions. Des Masters en cours du soir, l’institution de cercles de qualité, la création du «Team building» figurent aussi parmi les propositions. Et le Pr Bokary Diallo d’assurer que l’Institut compte pérenniser certains acquis comme le plan d’actions de mise en œuvre de ces innovations et le paiement des heures supplémentaires pour un climat social apaisé.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Amadou Keïta a rappelé que l’année 2021 a vu l’installation d’un nouveau directeur en novembre après appel à candidatures. Et d’ajouter que 2021 fut aussi d’une manière générale pour le Mali, une année de contraintes budgétaires dues d’une part à la Covid-19. Les défis devenaient alors nombreux à relever au niveau de l’INFSS.

Parmi les actions essentielles et prioritaires exécutées par l’INFSS, le ministre Keïta a cité la tenue du concours d’entrée à l’Institut, des examens de fin de cycle, des stages ruraux, le démarrage du projet «Communautés locales d’enseignement pour des femmes et des filles en santé  (CLEFS)» du partenaire canadien le 4 novembre 2021, ainsi que la prolongation du projet «Force OKP» du partenaire néerlandais jusqu’en juin 2022.


Il a cité aussi la poursuite de la coopération avec l’ONG espagnole Medicus Mundi, le démarrage des cours du Centre d’excellence le 1er novembre 2021 et les missions de prise de contact dans les annexes de l’INFSS dans les régions au cours desquelles de nombreux problèmes ont été résolus.

Le Pr Amadou Keïta s’est dit satisfait de l’exécution correcte des programmes d’enseignement de l’INFSS, de l’augmentation graduelle du nombre d’étudiants nationaux et étrangers malgré un processus de sélection très rigoureux, du dynamisme du partenariat.


Il a aussi déclaré que le passif des heures supplémentaires impayées, le chantier inachevé de l’INFSS annexe de Kayes, la mise en place d’outils modernes pour l’enseignement, l’amélioration de la qualité de l’enseignement, l’insuffisance de ressources humaines qualifiées et le poids élevé des vacataires sont d’autres difficultés qui doivent être résolues. Créé en septembre 2004, l’INFSS a pour missions la formation et la recherche, entre autres.

Lire aussi : #Mali : Une directrice d'école retrouvée égorgée dans son bureau à Sélingué

La directrice du 1er cycle B de l’école fondamentale de Sélingué a été retrouvée morte, égorgée, ce vendredi matin.

Lire aussi : Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements »..

Lire aussi : Nouvel an 2022 : Une opération «nuit sans accident»

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont patrouillé la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, passage au nouvel an. Objectif : permettre aux populations notamment de Bamako et sa périphérie de fêter en toute sécurité, sérénité et dans la tranquillité..

Lire aussi : Région de Dioïla : l’Imam creuse seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’Adieu

Un imam qui décide de creuser seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’adieu : ce n’est pas une science-fiction, mais une histoire vraie qui s’est produite, il y a quelques semaines dans la Région de Dioïla..

Lire aussi : Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Lire aussi : Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Dans la même rubrique

#Mali : Une directrice d'école retrouvée égorgée dans son bureau à Sélingué

La directrice du 1er cycle B de l’école fondamentale de Sélingué a été retrouvée morte, égorgée, ce vendredi matin.

Publié 29 April 2022 a 14:04 Sidi WAGUE

Mali : Ce qu’il faut savoir de l’opération antiterroriste « Keletigui »

« Keletigui », c’est le nom de l’opération de grande envergure lancée depuis décembre 2021 par les Forces armées maliennes (FAMa) pour traquer « les groupes armés terroristes jusque dans leurs derniers retranchements »..

Publié 08 January 2022 a 10:12 Sidi WAGUE

Nouvel an 2022 : Une opération «nuit sans accident»

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont patrouillé la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, passage au nouvel an. Objectif : permettre aux populations notamment de Bamako et sa périphérie de fêter en toute sécurité, sérénité et dans la tranquillité..

Publié 03 January 2022 a 08:07 Sidi WAGUE

Région de Dioïla : l’Imam creuse seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’Adieu

Un imam qui décide de creuser seul la tombe de son épouse en guise de cadeau d’adieu : ce n’est pas une science-fiction, mais une histoire vraie qui s’est produite, il y a quelques semaines dans la Région de Dioïla..

Publié 12 May 2022 a 08:19 Sidi WAGUE

Faits divers : Des voleuses professionnelles aux arrêts

Elles franchissent les frontières pour commettre leurs forfaits et sont tombées dans les mailles de la police.

Publié 03 January 2022 a 07:21 Sidi WAGUE

Mali : Contamination record avec 577 cas de Covid-19 mardi

Les services de santé ont enregistré 577 nouvelles infections à la Covid-19 avec deux décès ce mardi 04 janvier 2022, sur 1750 échantillons testés.

Publié 05 January 2022 a 11:01 Sidi WAGUE

Mali : La nation rend un dernier hommage à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta

Les obsèques nationales de l’ancien président de la République Ibrahim Boubacar Keïta se sont déroulées, ce vendredi 21 janvier, au génie militaire.

Publié 21 January 2022 a 13:16 Sidi WAGUE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner