Hôpital du Mali : La quête de performance

Le budget de l’Hôpital du Mali se chiffre, cette année, en recettes et en dépenses à la somme de 5,2 milliards de Fcfa contre 4,3 milliards de Fcfa en 2022, soit une augmentation de 20,66%.

Par

Publié jeudi 23 février 2023 à 08:55
Hôpital du Mali : La quête de performance

Les dépenses ont été exécutées à hauteur de 5,8 milliards de Fcfa sur les recettes globales de 6,3 milliards de Fcfa, soit un taux d’exécution de 91,12%

 

 

C’est ce qui ressort des travaux de la 21è session ordinaire du conseil d’administration de l’établissement hospitalier. La session qui s’est déroulée, hier dans les locaux de l’hôpital, était présidée par le président du conseil d’administration (PCA), Badou Samounou. C’était en présence de la directrice de l’Hôpital du Mali, Dr Doumbia Sanata Sogoba et des administrateurs.

Le président du conseil d’administration a indiqué que les dépenses ont été exécutées à hauteur de 5,8 milliards de Fcfa sur une recette globale de 6,3 milliards de Fcfa, soit un taux d’exécution de 91,12%. En somme en 2022, l’hôpital disposait de 267 agents, toutes catégories confondues, et de 22 membres de la 28e Mission médicale chinoise.

Il a souligné que courant 2022, l’hôpital a réalisé 52.063 nouvelles consultations, 6.744 hospitalisations, 1.689 interventions chirurgicales, 151.087 examens de laboratoire, 22.671 examens d’imagerie médicale. Cependant, a-t-il dit, seulement 71% des examens pour le scanner et 21% pour l’Imagerie par résonance magnétique (IRM) ont pu être réalisés sur les prévisions. Ces taux faibles s’expliquent par le fait que ces équipements sont amortis et par conséquent enregistrent des pannes récurrentes.

En plus des activités ci-dessus, le centre de radiothérapie a assuré la prise en charge de 196 cas de cancer, toutes localisations confondues, dont 78 % de femmes. L’hôpital a aussi assuré la prise en charge de 1.021 patients âgés de 0 à 25 ans souffrant de diabète de type 1, de 50 enfants victimes de sténose caustique de l’œsophage, mais aussi effectué le suivi et la prise en charge de 162 patients souffrant de l’hémophilie et autres maladies hémorragiques. L’établissement a également pris en charge 684 patients atteints de Covid-19 et fait 2.137 dépistages/contrôles de la pandémie.


Il faut aussi souligner que certains services de l’hôpital comme la chirurgie thoracique, la neurochirurgie, l’endocrinologie, etc, ont  été sollicités l’établissement assure actuellement la prise en charge de pathologies qui nécessitaient des évacuations sanitaires à l’extérieur, il y a quelques années. Pour mener les activités de l’année 2022, l’Hôpital du Mali avait un budget prévisionnel d’un peu plus de 4,3 milliards de Fcfa. Il a mobilisé 6,3 milliards de Fcfa, soit un taux de mobilisation de 148%.


Ce taux s’explique par une mobilisation élevée des crédits relatifs à la régularisation des salaires du personnel, la prise en charge des activités de Covid-19 et autres. En à croire le PCA, en dépit des difficultés, l’hôpital a atteint en grande partie les objectifs fixés. Et de révéler que ces résultats ont été obtenus grâce à l’engagement de l’ensemble du personnel malien et de la Mission médicale chinoise. L’année 2022 a été marquée par divers goulots d’étranglement comme l’obsolescence des équipements lourds (scanner, IRM), l’insuffisance de box de consultation et de personnel.

La directrice générale a assuré que son établissement continuera dans la dynamique de performance. Pour preuve, l’établissement compte poursuivre des activités de construction et d’équipement du projet d’extension, la rénovation de l’ancien bâtiment et l’extension du bureau des entrées, l’acquisition de nouveaux équipements et de logistiques, l’approvisionnement de l’hôpital en consommables et médicaments de façon pérenne. Le renforcement de la maintenance des équipements et la formation du personnel sont aussi des ambitions clairement affichées.

Fatoumata NAPHO

Lire aussi : #Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont inf.

Lire aussi : #Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Lire aussi : #Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Lire aussi : Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de l.

Lire aussi : #Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Lire aussi : #Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolong.

Les articles de l'auteur

#Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont infectieux, toxiques et radioactifs..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:33

#Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Par Fatoumata NAPHO


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:10

#Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:40

Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de la salive, le maintien de la température corporelle et le transport des nutriments..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:38

#Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:37

#Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolongés est une situation assez particulière. Durant un mois, dit-il, on est amené à changer notre régime alimentaire..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:46

#Mali : Tuberculose osseuse vertébrale : Quand la colonne vertébrale est atteinte

Consulte un spécialiste en cas de douleur de dos surtout quant elle est associée à de la fièvre et à un amaigrissement ! Selon le neurochirurgien, Dr Youssouf Traoré, il peut s’agir d’une tuberculose osseuse vertébrale ou mal de Pott. C’est l’atteinte d’un ou de plusieurs vertèbres ou d’un disque ou de plusieurs disques par le microbe de la tuberculose..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 11 mars 2024 à 09:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner