Musée national : Cinq œuvres d’art offertes par le sculpteur Nicolas Stomboli

Une des œuvres expliquée aux visiteurs

Par

Publié mercredi 05 janvier 2022 à 08:04, mis à jour mercredi 06 juillet 2022 à 11:12
Musée national : Cinq œuvres d’art offertes par le sculpteur Nicolas Stomboli

Les locaux du Musée national du Mali ont abrité jeudi dernier la remise de 5 œuvres d’art de sculpture en marbre et en bronze. C’était en présence du chef de cabinet du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtellerie et du Tourisme, Yamoussa Fané, du directeur  général du Musée national, Daouda Keita, des professeurs d’art et d’un parterre d’élèves et étudiants.

Cette donation a été faite par l’artiste français, Nicolas Stomboli. Parallèlement à cette remise, il y a eu un vernissage au cours duquel d’autres objets d’arts  ont fait l’objet d’échanges sur des thèmes. Les thèmes abordés à travers cette exposition sont, entre autres, l’entente, le bonheur, le paradis, le conflit, le désordre, l’absurdité. Cette densité thématique rend d’ailleurs les œuvres inclassables.

«L’art n’a pas de frontière». L’acte du sculpteur français est la parfaite illustration de cette formule. C’est dans le souci de donner une dimension variée au Musée national que Nicolas Stomboli lui a offert ces importantes productions de notoriété internationale. «Un geste très fort et très significatif», a souligné le directeur du Musée national du Mali.

 «Un geste d’invitation pour des cas similaires. Et une sorte d’émulation qui va nous enrichir en matière d’objets», a laissé entendre le représentant du ministre. Pour Yamoussa Fané, cet acte doit être un exemple pour toutes les personnes qui ont des trésors cachés. Le Musée, a-t-il poursuivi, est le lieu privilégié pour conserver et exposer les œuvres d’art.

Le donateur du jour a précisé qu’il a un grand amour pour le Mali. Même si l’influence de l’écrivain malien Amadou Hampaté Ba a considérablement nourri cette admiration pour notre pays, Nicolas Stomboli a fait savoir que les œuvres d’art se décrivent elles-mêmes. «L’auteur peut, par souci de situer les autres, essayer de donner un titre ou des notes explicatives. Mais cela ne fait pas de l’œuvre sa propriété, elle appartient au public et au temps », a-t-il fait comprendre.


«C’est aussi d’ordre écologique. L’art a besoin d’une certaine mutation. Il faut reprendre du passé et ajouter du nouveau», a ajouté l’artiste français. En plus du plastique, les objets de Nicolas Stomboli sont faits à partir du marbre. Il a justifié cet usage par la disponibilité de cette matière en Europe. 

 Entre l’art et la philosophie, les signatures du sculpteur Stomboli s’installent et donnent le libre choix à l’admirateur. Elles sont le résultat d’une combinaison de plusieurs matières, mais le plastique est dominant. Après le vernissage, une conférence-débat a conclu les activités lors desquelles, les participants ont su déchiffrer l’énigme des œuvres présentées.

Chaka KEÏTA

Lire aussi : Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Lire aussi : Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Lire aussi : Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Lire aussi : 5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Lire aussi : Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Lire aussi : Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Dans la même rubrique

Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Publié 01 April 2022 a 08:17 Rédaction Lessor

Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Publié 01 April 2022 a 08:15 Rédaction Lessor

Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Publié 15 April 2022 a 07:57 Rédaction Lessor

5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Publié 22 March 2022 a 08:01 Rédaction Lessor

Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Publié 01 April 2022 a 10:29 Rédaction Lessor

Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Publié 11 March 2022 a 08:25 Rédaction Lessor

Le Bari : Un symbole de l’identité du Bambara

C’est un instrument de musique traditionnelle des bambaras des Régions de Dioïla ou «Baninco» et de Bougouni. On le retrouve aussi chez leurs voisins des Communes de Koumantou et de Kolondièba. Leurs frères de Kolokani et de toute la partie nord de la Région de Koulikoro s’identifient également à cette musique.

Publié 25 February 2022 a 07:56 Rédaction Lessor

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner