Mali-Folkecenter Nyetaa : Le coup de pouce aux femmes maraîchères

Le projet cible 12.450 femmes bénéficiaires directes et 87.150 personnes bénéficiaires indirectes. Il prévoit la formation de100 autres femmes dans la production des engrais organiques dans le cadre de l’agro écologie

Publié lundi 27 mars 2023 à 08:06
Mali-Folkecenter Nyetaa : Le coup de pouce aux femmes maraîchères

 D’un coût global de 234 millions de Fcfa, la convention signée profite à 150 coopératives et groupements de femmes maraîchères

 

 

Dans le sillage des festivités de la Journée internationale des droits de la femme, l’ONG Mali-Folkecenter Nyetaa (MFC) a signé, vendredi dernier au Parc  national, avec des représentants de groupements féminins, une convention d’accompagnement pour un coût global de 234 millions de Fcfa.


C’est au profit de 150 coopératives et groupements de femmes maraîchères, implantés dans les localités d’intervention du Projet d’innovation par la digitalisation, la promotion des emplois verts et les énergies renouvelables, pour la résilience climatique et la cohésion sociale au Mali dénommé  projet «Innov- Rec». Ce programme intervient dans les cinq pôles de ressources locales (PRL), c’est-à-dire les zones d’intervention, dans les localités de Bougouni, Mopti, Kayes, Sikasso et Kolokani.

La cérémonie était présidée par le représentant de la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Sayon Camara, en présence du président du conseil d’administration de Mali-Folkecenter Nyetaa, Dr Ibrahim Togola, de la chargée du genre au niveau de MFC, Mme Coulibaly Aminata Barry, et de nombreux invités.

MFC est une organisation non gouvernementale nationale active dans la promotion des solutions innovantes de développement intégré pour la résilience au changement climatique pour le développement durable. Sa mission est de mettre à la disposition de la population, des outils de formation et de renforcement des capacités dans les domaines de l’innovation, des énergies renouvelables, de l’agriculture durable, du changement climatique et de l’entrepreneuriat vert. Depuis sa création, l’organisation œuvre pour le développement économique et social avec un accès particulier sur l’autonomisation économique des femmes.

Dr Ibrahim Togola a rappelé que le Projet Innov-Rec est une initiative de MFC sur financement de l’ambassade du Royaume de la Suède au Mali. Dans le cadre de l’accompagnement et du financement des initiatives vertes, les PRL ont reçu 750 demandes de projets sur lesquelles 150 demandes appartenant aux associations et coopératives des femmes ont été retenues. Ajoutant que le coût global des conventions s’élève à 234 millions Fcfa. Et de dire que l’aboutissement de ce processus est une sélection des demandes au niveau de chaque pôle de ressources locales.

Pour le président du conseil d’administration de MFC Nyetaa, cette initiative impactera directement 12.450 femmes et indirectement 87.150 personnes. Il a aussi situé le contexte de l’événement qui, selon lui, entre dans le cadre de la Journée internationale des droits de la femme, avant de remercier les partenaires pour l’appui apporté au projet.

Pour la chargée du genre au niveau de MFC Nyetaa, les impacts du projet seront, entre autres : allègement de la pénibilité d’exhaure d’eau pour les femmes et réduction du temps de travail d’arrosage. En outre, 12.450 femmes seront directement touchées par le projet et 87.150 personnes indirectement, 100 autres femmes seront formées dans la production des engrais organiques dans le cadre de l’agroécologie. Mais, il s’agira également de la mise en réseau des coopératives et groupements à l’intérieur d’un PRL et entre les 5 PRL pour faciliter l’écoulement de produits maraîchers, une connexion avec les consommateurs. Enfin 65 jeunes seront formés dans l’installation et la maintenance des équipements solaires.

Quant au représentant du ministre en charge de la Promotion de la Femme, il a souligné que c’est une belle manière de célébrer la Journée internationale des droits de la femme en renforçant leurs capacités de production et de productivité d’une part, et d’autre part l’initiative s’inscrit dans le cadre de la composante n°2 de l’amélioration du statut économique, politique et social de la femme du Programme de développement pour l’autonomisation de la femme, de la famille, et l’épanouissement de l’enfant (Prodaffe). Enfin, Sayon Camara a réitéré l’engagement de son département et celui des autres départements sectoriels associés à accompagner le projet pour l’atteinte des objectifs.

 

Amsatou Oumou TRAORE

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Lire aussi : #Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intens.

Lire aussi : #Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Lire aussi : #Mali : Personnes atteintes d’albinisme : L’Association philanthropie du Mali veut briser les tabous

En marge du Festival de la solidarité qui s’est tenu sous le thème : «Albinisme, brisons les tabous», l’Association philanthropie du Mali, en collaboration avec l’Association pour la promotion et l’insertion sociale des enfants atteints d’albinisme (SOS Albinos), a organisé, il y a qu.

Lire aussi : #Mali : Chata Keïta : Une passionnée d’agriculture

Depuis 4 heures du matin, Chata Keïta emprunte le chemin de son périmètre maraîcher situé à Samanko, dans la Commune rurale du Mandé. Elle y reste jusqu’à 18 heures. Sur une surface de 0,25 hectare, la quinquagénaire cultive plusieurs plantes dont l’oignon, la laitue, le raisin et la me.

Lire aussi : #Mal : Personnes inaptes à jeûner : Souvent mises au ban de la communauté

Souvent à tort, on juge inacceptable, voire intolérable de voir certaines personnes ne pas observer le jeûne sans en connaître les raisons. Certaines d’entre elles souffrent de pathologies chroniques qui peuvent être des contre indications.

Les articles de l'auteur

#Mali : Fistule obstétricale : Le drame social qui détruit les foyers

Le défi de l’élimination de cette maladie est à portée de main. À condition que la prévention soit menée efficacement et que les malades soient prises en charge correctement dans des unités de soins appropriées.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:59

#Mali : Fistule obstétricale : Onasr s’engage pour l’élimination

En prélude à la Journée internationale pour l’élimination de la fistule qui sera célébrée demain, l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr) a organisé, mercredi à son siège à l’ACI 2000, une conférence de presse sur la fistule obstétricale sous le thème : «Intensifier la sensibilisation auprès des prestataires et des communautés pour renforcer la prévention et la prise en charge de la fistule obstétricale»..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:28

#Mali : Chaîne autour de la cheville : Un accessoire de mode pour les femmes

L’origine de son port remonte à des siècles dans les sociétés africaines où elle symbolisait notamment la richesse. De nos jours, les femmes habillent leurs chevilles par plaisir et pour l’élégance.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:04

#Mali : Personnes atteintes d’albinisme : L’Association philanthropie du Mali veut briser les tabous

En marge du Festival de la solidarité qui s’est tenu sous le thème : «Albinisme, brisons les tabous», l’Association philanthropie du Mali, en collaboration avec l’Association pour la promotion et l’insertion sociale des enfants atteints d’albinisme (SOS Albinos), a organisé, il y a quelques jours au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba, une conférence sur les personnes atteintes d’albinisme..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mardi 07 mai 2024 à 07:32

#Mali : Chata Keïta : Une passionnée d’agriculture

Depuis 4 heures du matin, Chata Keïta emprunte le chemin de son périmètre maraîcher situé à Samanko, dans la Commune rurale du Mandé. Elle y reste jusqu’à 18 heures. Sur une surface de 0,25 hectare, la quinquagénaire cultive plusieurs plantes dont l’oignon, la laitue, le raisin et la menthe..

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 12 avril 2024 à 09:51

#Mal : Personnes inaptes à jeûner : Souvent mises au ban de la communauté

Souvent à tort, on juge inacceptable, voire intolérable de voir certaines personnes ne pas observer le jeûne sans en connaître les raisons. Certaines d’entre elles souffrent de pathologies chroniques qui peuvent être des contre indications.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié mercredi 03 avril 2024 à 09:48

#Mali : Lecture du Coran pendant le Ramadan : Une récompense grandiose

Les érudits s’accordent à dire que le Coran et le Ramadan ont un lien particulier et très fort parce que le Saint Livre a été révélé pendant cette période. Les fidèles musulmans qui le lisent ou écoutent la lecture de ses versets sont bien appréciés d’Allah lui-même.

Par Amsatou Oumou TRAORE


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:05

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner