#Mali : Escrime : Un open pour lancer la saison

C’est rare pour être souligné. Samedi 9 mars au Centre Olympafrica de Banankabougou, la finale masculine de la 1ère édition de l’Open épée entre Idriss Ouaro et Souleymane Djiré s’est terminée, alors qu’aucun des deux tireurs (combattants en escrime, ndlr) n’avait réussi à atteindre les 15 touches réglementaires (le premier a été sacré avec 14 touches, contre 10 pour son adversaire).

Publié mardi 12 mars 2024 à 09:07
#Mali : Escrime : Un open pour lancer la saison

La compétition marque le début des préparatifs des Championnats d’Afrique et des Jeux Olympiques, Paris 2024



«La finale devait se jouer à 15 touches, mais en escrime si aucun des deux athlètes ne parvient à atteindre 15 touches à l’issue des neuf minutes réglementaires, celui qui mène au score est déclaré vainqueur», a expliqué l’arbitre de la finale, Maître Abdoul Kafar Kané.

Le combat entre les deux protagonistes a donc duré neuf minutes (11 minutes si l’on ajoute les deux minutes de mi-temps) et si Idriss Ouaro a fait la course en tête de la première à la dernière minute de la finale, le suspense est resté entier jusqu’au bout, à la grande joie du public du Centre Olympafrica.

Le mérite en revient surtout au challenger Souleymane Djiré qui a surpris tout le monde par sa force morale et sa capacité à se surpasser. Ainsi, malgré sa défaite, le sociétaire de l’Escrime club du Palais des sports a eu droit à une standing ovation de la salle au moment de quitter la piste.

On peut dire que dans le camp adverse, l’athlète de l’Usfas, Idriss Ouaro a également marqué le coup, puisqu’il est le premier escrimeur à inscrire son nom au palmarès de cet Open épée organisé par la Fédération malienne d’escrime (FME) dans la perspective des Championnats d’Afrique et des Jeux Olympiques. Lors des précédents exercices, la compétition s’était disputée au sabre et c’est la première fois que les épéistes ouvrent le bal de la saison.

Les deux troisièmes places sont revenues à Kalilou Traoré de l’Usfas et Aboubacar Makan Traoré de l’Escrime club de Djélibougou.  Sur le tableau féminin, la finale tant attendue entre la multiple championne du Mali du sabre Alima Dembélé et Diakassa Coulibaly a tourné à la démonstration pour la deuxième qui s’est imposée sur le score sans appel de 15-07. La sociétaire de l’Escrime club Mifa a livré un combat presque parfait et n’a jamais tremblé face à son adversaire.

Avec ce sacre, Djakassa Coulibaly ajoute un nouveau trophée à sa collection et confirme son statut de reine de l’épée malien. Les deux troisième places, synonymes de médailles de bronze, ont été enlevées par Mariam Théra de l’Usfas et Awa Traoré de l’Escrime club de Djélibougou.

Les trois premiers des deux tableaux ont reçu, chacun, des médailles et des cadeaux composés de produits alimentaires (sucre, lait et dattes). «Cette compétition marque traditionnellement le coup d’envoi de la saison d’escrime au Mali. Cette année, les participants se sont affrontés à l’épée que nous avons choisi pour permettre à nos athlètes d’affûter leurs armes dans la perspective des échéances internationales qui attendent notre pays.

Nous sommes contents de la prestation d’ensemble des athlètes, mais il y a des choses à améliorer», a déclaré le président de la Fédération malienne d’escrime (FME) dans son allocution de clôture. Wahabou Zoromé faisait ainsi allusion aux Championnats d’Afrique d’escrime qualificatifs des Jeux Olympiques, Paris 2024 et à la participation proprement dite des escrimeurs maliens au grand rendez-vous de la ville Lumière. «Dans le sport, il n’y a pas de limites et on doit toujours chercher à s’améliorer. Nous avons de grandes ambitions pour les prochains Championnats d’Afrique d’escrime, mais aussi les Jeux Olympiques.

Nos athlètes ont tout à gagner en se frottant à l’élite», a insisté Wahabou Zoromé, avant d’adresser ses remerciements au sponsor officiel de la FME, Moov Africa Malitel et au Comité national Olympique et sportif (CNOS-Mali). Le dirigeant avait à ses côtés le 1er vice-président de la fédération, le lieutenant-colonel Garibou Sagara et les représentants de la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Oumar Diarisso et de l’orphelinat Afka, Aïssata Demba Coulibaly.

Soulemane Bobo TOUNKARA

Lire aussi : #Mali : Jeux olympiques 2024 : La boxeuse marine Fatoumata Camara sera au rendez-vous

Suite à sa belle prestation aux derniers championnats du monde de boxe, la Franco-Malienne a été invitée aux prochains J. O. par la commission tripartite du Comité international Olympique. La bonne nouvelle est tombée, hier en début d’après-midi.

Lire aussi : #Mali : Rebond: L’heure du déclic

Le limogeage du 29è sélectionneur des Aigles, éric Sékou Chelle peut permettre à notre football d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. À condition que les décideurs fassent preuve de courage managérial et acceptent les changements qui s’imposent.

Lire aussi : #Mali : Escrime, coupe du président du CNOS-Mali : Deux finales de Gala

C’est rare pour être souligné. La finale masculine de la 12è édition de la Coupe du président du Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali), Habib Sissoko qui a mis aux prises, Saliou Djiré et Kalilou Traoré a duré moins de 5 minutes, alors que le temps réglementaire pour un combat.

Lire aussi : #Mali : Coupe du monde 2026 : Le match Burkina Faso-Sierra Leone délocalisé à Bamako

Le match Burkina Faso-Sierre Leone, comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Zone Afrique aura pour cadre le stade du 26 Mars, lundi 10 juin. L’annonce a été faite la semaine dernière par un dirigeant sportif du Faso sur les antennes d’une radio étra.

Lire aussi : #Mali : Les Blancs rois de dame coupe

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : de 1961, date du lancement de la Coupe du Mali à cette année, le Stade malien a ateint la finale 32 fois pour 23 victoires (un record) et 9 défaites..

Lire aussi : # Mali : Football de catégorie d'âge : Le centre Djonsaba cherche samaritains

Depuis sa victoire en finale de la Coupe du Mali 2004 avec l'équipe féminine de l’AS Mandé, Zoumana Diawara a presque disparu des écrans de la planète foot. On devrait plutôt dire, des écrans du football féminin parce qu'en réalité, Zoumana Diawara n'a jamais abandonné sa passion pour l.

Les articles de l'auteur

#Mali : Jeux olympiques 2024 : La boxeuse marine Fatoumata Camara sera au rendez-vous

Suite à sa belle prestation aux derniers championnats du monde de boxe, la Franco-Malienne a été invitée aux prochains J. O. par la commission tripartite du Comité international Olympique. La bonne nouvelle est tombée, hier en début d’après-midi.

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:40

#Mali : Rebond: L’heure du déclic

Le limogeage du 29è sélectionneur des Aigles, éric Sékou Chelle peut permettre à notre football d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. À condition que les décideurs fassent preuve de courage managérial et acceptent les changements qui s’imposent.

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:16

#Mali : Escrime, coupe du président du CNOS-Mali : Deux finales de Gala

C’est rare pour être souligné. La finale masculine de la 12è édition de la Coupe du président du Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali), Habib Sissoko qui a mis aux prises, Saliou Djiré et Kalilou Traoré a duré moins de 5 minutes, alors que le temps réglementaire pour un combat d’escrime est de 9 minutes (3 fois 3 minutes avec à chaque fois une minute de pause)..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié lundi 10 juin 2024 à 09:14

#Mali : Coupe du monde 2026 : Le match Burkina Faso-Sierra Leone délocalisé à Bamako

Le match Burkina Faso-Sierre Leone, comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Zone Afrique aura pour cadre le stade du 26 Mars, lundi 10 juin. L’annonce a été faite la semaine dernière par un dirigeant sportif du Faso sur les antennes d’une radio étrangère..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié lundi 03 juin 2024 à 18:03

#Mali : Les Blancs rois de dame coupe

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : de 1961, date du lancement de la Coupe du Mali à cette année, le Stade malien a ateint la finale 32 fois pour 23 victoires (un record) et 9 défaites..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:14

# Mali : Football de catégorie d'âge : Le centre Djonsaba cherche samaritains

Depuis sa victoire en finale de la Coupe du Mali 2004 avec l'équipe féminine de l’AS Mandé, Zoumana Diawara a presque disparu des écrans de la planète foot. On devrait plutôt dire, des écrans du football féminin parce qu'en réalité, Zoumana Diawara n'a jamais abandonné sa passion pour le ballon rond..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mercredi 29 mai 2024 à 17:56

#Mali : Coupe du président de la FeMaCrik : Le spectacle sur et en dehors du terrain

Les familles des déplacés de Kalaban-Coro Chicoro, singulièrement les enfants du camp, ont vécu une journée particulière, dimanche 26 mai à l’occasion de la finale de la 2è édition de la Coupe du président de la Fédération malienne de cricket (FeMaCrik)..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:27

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner