#Mali : Escrime, coupe du président du CNOS-Mali : Deux finales de Gala

C’est rare pour être souligné. La finale masculine de la 12è édition de la Coupe du président du Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali), Habib Sissoko qui a mis aux prises, Saliou Djiré et Kalilou Traoré a duré moins de 5 minutes, alors que le temps réglementaire pour un combat d’escrime est de 9 minutes (3 fois 3 minutes avec à chaque fois une minute de pause).

Publié lundi 10 juin 2024 à 09:14
#Mali : Escrime, coupe du président du CNOS-Mali : Deux finales de Gala

Kalilou Traoré en compagnie du président de la FME et de la représentante du CNOS-Mali

 

En tout et pour tout, la finale entre les deux jeunes escrimeurs n’a duré que 4 minutes 37 secondes et rassurez-vous, elle n’a ni été, interrompue, ni arrêtée. Que s’est-il donc passé ?  L’explication est simple : l’intensité du combat et le nombre de touches réussies par les deux finalistes dans le premier round, c’est-à-dire, les trois premières minutes de la confrontation : 12-10 en faveur du favori, Saliou Djiré.

à la reprise, le sociétaire de l’Escrime club du Palais des sports n’avait besoin que de trois touches pour remporter, mais contre toute attente celui-ci se fera rejoindre au score par un Kalilou Traoré complètement métamorphosé. Après avoir égalisé à 12-12, l’athlète de l’Usfas passe devant pour la première fois après 4 minutes de combat. Piqué au vif et chahuté par son camp, Saliou Djiré réplique, en égalisant à 13-13. Le suspense devient encore plus grand et les minutes irrespirables pour les spectateurs du Palais des sports Salamatou Maïga, quand les deux escrimeurs se retrouvent à 14-14.

Après 1 minute 37 secondes de combat dans le deuxième acte, Kalilou Traoré s’impose 15-14 à la grande joie de ses supporters. Auparavant, Bily Konaté de l’Escrime club Mifa et Souleymane Djiré de l’Escrime club du Palais des sports avaient enlevé les deux troisièmes places du classement, synonymes de médaille de bronze.

Si la finale masculine a donné lieu à une belle empoignade qui a tenu en haleine le public du Palais des sports Salamatou Maïga, force est d’admettre que la confrontation des Dames qui a opposé en première heure, Alima Dembélé et Diakassa Coulibaly, restera également comme l’une des finales les plus disputées de l’histoire de la compétition. Un spectacle qui ne constitue guère une surprise quand on sait que la sociétaire de l’Usfas et l’athlète de l’Escrime club Mifa sont actuellement les deux meilleures escrimeuses du pays.

Alima Dembélé et Diakassa Coulibaly s’étaient d’ailleurs affrontées le 18 mai dernier en finale de l’Open à l’épée, un combat remporté 15-10 par la première. Les retrouvailles entre les deux escrimeuses, samedi dernier, étaient donc placées sous le signe de la revanche pour Diakassa Coulibaly, mais une fois encore Alima Dembélé a fait respecter la hiérarchie en s’imposant 15-14. Comme l’atteste le score, la confrontation a été âprement disputée et s’est traduite par une belle bataille tactique entre les deux escrimeuses.


Au terme des 9 minutes de combat, aucune des deux protagonistes n’a réussi à marquer 15 touches et il a fallu attendre les prolongations pour voir Alima Dembélé venir à bout de son adversaire. C’est la première fois dans l’histoire de la compétition que l’on a recours aux prolongations pour départager les deux finalistes.

Pour le président de la Fédération malienne d’escrime (FME), le niveau technique des deux finales était appréciable et prouve les progrès d’ensemble réalisés par les escrimeurs et les escrimeuses du pays. “J’ai un sentiment de satisfaction, nous avons assisté aujourd’hui (samedi dernier, ndlr) à deux belles finales qui nous donnent beaucoup d’espoir dans la perspective des échéances internationales”, a déclaré Wahabou Zoromé, avant d’exhorter les athlètes et les encadreurs à continuer sur la même lancée.

“Il y a des progrès, c’est indéniable, mais nous devons avoir présent à l’esprit que les performances doivent et peuvent être toujours améliorées. Pour espérer rivaliser avec l’élite internationale, nous devons encore accomplir des progrès”, a insisté le président de l’instance dirigeante de l’escrime nationale qui n’a pas manqué de rendre hommage au parrain de la compétition, Habib Sissoko. Et Wahabou Zoromé de terminer : “Le Mali a été finaliste aux derniers Championnats d’Afrique et nous espérons que ce classement permettra à notre pays d’avoir une place aux Jeux olympiques dans le cadre de l’universalité des jeux”.

Le premier responsable de l’escrime nationale avait à ses côtés plusieurs personnalités, dont le 1er vice-président de la FME, le lieutenant-colonel Garibou Sagara, le directeur par intérim du Palais des sports Salamatou Maïga, Dalamané Diallo, la représentante du parrain, Sian Fofana, le trésorier général de la Fédération malienne de boxe Mahamadou Draba et Maître Amadou Togola, ceinture noire, 5è dan de karaté.

Soulemane Bobo TOUNKARA

Lire aussi : #Mali : Jeux olympiques 2024 : La boxeuse marine Fatoumata Camara sera au rendez-vous

Suite à sa belle prestation aux derniers championnats du monde de boxe, la Franco-Malienne a été invitée aux prochains J. O. par la commission tripartite du Comité international Olympique. La bonne nouvelle est tombée, hier en début d’après-midi.

Lire aussi : #Mali : Rebond: L’heure du déclic

Le limogeage du 29è sélectionneur des Aigles, éric Sékou Chelle peut permettre à notre football d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. À condition que les décideurs fassent preuve de courage managérial et acceptent les changements qui s’imposent.

Lire aussi : #Mali : Coupe du monde 2026 : Le match Burkina Faso-Sierra Leone délocalisé à Bamako

Le match Burkina Faso-Sierre Leone, comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Zone Afrique aura pour cadre le stade du 26 Mars, lundi 10 juin. L’annonce a été faite la semaine dernière par un dirigeant sportif du Faso sur les antennes d’une radio étra.

Lire aussi : #Mali : Les Blancs rois de dame coupe

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : de 1961, date du lancement de la Coupe du Mali à cette année, le Stade malien a ateint la finale 32 fois pour 23 victoires (un record) et 9 défaites..

Lire aussi : # Mali : Football de catégorie d'âge : Le centre Djonsaba cherche samaritains

Depuis sa victoire en finale de la Coupe du Mali 2004 avec l'équipe féminine de l’AS Mandé, Zoumana Diawara a presque disparu des écrans de la planète foot. On devrait plutôt dire, des écrans du football féminin parce qu'en réalité, Zoumana Diawara n'a jamais abandonné sa passion pour l.

Lire aussi : #Mali : Coupe du président de la FeMaCrik : Le spectacle sur et en dehors du terrain

Les familles des déplacés de Kalaban-Coro Chicoro, singulièrement les enfants du camp, ont vécu une journée particulière, dimanche 26 mai à l’occasion de la finale de la 2è édition de la Coupe du président de la Fédération malienne de cricket (FeMaCrik)..

Les articles de l'auteur

#Mali : Jeux olympiques 2024 : La boxeuse marine Fatoumata Camara sera au rendez-vous

Suite à sa belle prestation aux derniers championnats du monde de boxe, la Franco-Malienne a été invitée aux prochains J. O. par la commission tripartite du Comité international Olympique. La bonne nouvelle est tombée, hier en début d’après-midi.

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mercredi 19 juin 2024 à 16:40

#Mali : Rebond: L’heure du déclic

Le limogeage du 29è sélectionneur des Aigles, éric Sékou Chelle peut permettre à notre football d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. À condition que les décideurs fassent preuve de courage managérial et acceptent les changements qui s’imposent.

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:16

#Mali : Coupe du monde 2026 : Le match Burkina Faso-Sierra Leone délocalisé à Bamako

Le match Burkina Faso-Sierre Leone, comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Zone Afrique aura pour cadre le stade du 26 Mars, lundi 10 juin. L’annonce a été faite la semaine dernière par un dirigeant sportif du Faso sur les antennes d’une radio étrangère..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié lundi 03 juin 2024 à 18:03

#Mali : Les Blancs rois de dame coupe

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : de 1961, date du lancement de la Coupe du Mali à cette année, le Stade malien a ateint la finale 32 fois pour 23 victoires (un record) et 9 défaites..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié lundi 03 juin 2024 à 09:14

# Mali : Football de catégorie d'âge : Le centre Djonsaba cherche samaritains

Depuis sa victoire en finale de la Coupe du Mali 2004 avec l'équipe féminine de l’AS Mandé, Zoumana Diawara a presque disparu des écrans de la planète foot. On devrait plutôt dire, des écrans du football féminin parce qu'en réalité, Zoumana Diawara n'a jamais abandonné sa passion pour le ballon rond..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mercredi 29 mai 2024 à 17:56

#Mali : Coupe du président de la FeMaCrik : Le spectacle sur et en dehors du terrain

Les familles des déplacés de Kalaban-Coro Chicoro, singulièrement les enfants du camp, ont vécu une journée particulière, dimanche 26 mai à l’occasion de la finale de la 2è édition de la Coupe du président de la Fédération malienne de cricket (FeMaCrik)..

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié lundi 27 mai 2024 à 17:27

#Mali : Au Rebond: Mohamed Camara au centre d'un faux débat

L'international malien est accusé d'avoir refusé de participer à la campagne contre l'homophobie initiée par la Ligue de football professionnel lors de la dernière journée du championnat français de D1. La polémique s’est amplifiée à cause des propos tenus par la ministre des Sports de la France.

Par Soulemane Bobo TOUNKARA


Publié mardi 21 mai 2024 à 18:55

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner