#Mali : CNPM : Des résultats encourageants, malgré le contexte difficile

Le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a tenu, samedi dernier à son siège, la 2ème assemblée générale ordinaire de sa nouvelle mandature.

Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:33 , mis à jour vendredi 21 juin 2024 à 06:53
#Mali : CNPM : Des résultats encourageants, malgré le contexte difficile

Plusieurs documents ont été examinés lors de cette rencontre

 

 

L’ouverture des travaux était présidée par le président du CNPM, Mossadeck Bally, en présence des présidents d’honneurs Soya Golfa et Boubacar H Diallo, des membres du bureau du CNPM, des délégués des groupements professionnels et des conseils patronaux de région… Plusieurs documents ont été examinés lors de cette rencontre, notamment les rapports d’activités et financiers de 2023, le rapport du commissaire aux comptes ainsi que le budget 2024 et le plan stratégique de développement 2023-2027.

Au cours de l’exercice 2023, la nouvelle vision stratégique développée par le bureau, à savoir «Faire du Mali une terre d’investissement», a été le fil conducteur de toutes les interventions. Selon Mossadeck Bally, pour faire entendre ce message clé du CNPM, le bureau a beaucoup œuvré pour restaurer et dynamiser le CNPM, lui donner sa place sur l’échiquier national et international. Aussi, le bureau a déterminé la stratégie et les moyens d’actions pour atteindre son objectif principal : Faire du Mali une destination d’investissement. «Notre pays traverse, en effet, une période de crise et de défis colossaux à relever. Les entreprises maliennes souffrent. L’entrepreneur malien est, aujourd’hui, un homme ou une femme stressé et sous tension», a-t-il déploré.

Mossadeck Bally a fait constater que malgré les chocs, internes et externes, les chefs d’entreprise se battent au quotidien pour la  survie de leurs  entreprises, pour préserver l’emploi, avec énergie et détermination. Aussi, dira-t-il, ces derniers continuent de faire tourner l’économie du pays. Il ressort du rapport d’activités présenté à l’assistance qu’en ce qui concerne la contribution du CNPM à la relance durable de l’économie nationale, le nouveau bureau a identifié cinq facteurs majeurs de compétitivité sur lesquels il fallait absolument agir.


Il s’agit de l’énergie, des infrastructures, des ressources humaines, du financement et de la fiscalité. Les cinq groupes de travail mis en place pour examiner ces différents sujets et proposer des pistes de solution, ont déposé les conclusions de leurs travaux au mois d’août 2023, après d’intenses débats. «Le 11 novembre 2023, les rapports établis par ces groupes ont été présentés aux membres du gouvernement, au Conseil national de Transition, ainsi qu’aux Partenaires techniques et financiers. Ces actions de plaidoyer se sont achevées le 20 février 2024, par la remise officielle des cinq rapports au chef de l’État», a rappelé le président du CNPM.

En outre, au cours de l’année 2023, le bureau du CNPM a également plaidé fortement auprès des autorités et des partenaires au développement pour la prise en compte du «Mémorandum du secteur privé dans le cadre des réformes pour l’amélioration du climat des affaires».  Ce mémorandum contient beaucoup de propositions de mesures conjoncturelles et structurelles destinées à faciliter la transformation structurelle de notre économie nationale. Selon Mossadeck Bally, le secteur privé contribue de manière essentielle à la croissance économique, la création d’emplois et la réduction de la pauvreté.

«En tout état de cause, le CNPM reste mobilisé pour que toutes les revendications des chefs d’entreprise trouvent toujours des réponses appropriées», a-t-il assuré. Il a, par ailleurs, expliqué que dans le cadre du renforcement des capacités institutionnelles et opérationnelles l’organisation, le bureau a élaboré un «Plan stratégique de développement» pour la période 2023-2027. Aussi, dans le domaine du dialogue social, le CNPM a apporté une contribution décisive à la signature du Pacte de stabilité sociale et de croissance le 23 août 2023. Le Patronat a également contribué, au niveau national, à la résolution de tous les conflits du travail, renforçant ainsi ses liens traditionnels avec les centrales syndicales de travailleurs.

S’agissant du domaine du partenariat avec les pouvoirs publics, on note l’organisation régulière de webinaires mensuels et de «Petits déjeuners professionnels», une démarche qui a ouvert aux membres du CNPM de nouvelles opportunités de discussions avec le gouvernement et le législateur sur des sujets qui préoccupent particulièrement le secteur privé.

Et dans le domaine de la coopération, le rayonnement de l’organisation patronale aux niveaux sous-régional, régional et international, est un réel motif de satisfaction, selon son président. Malgré ces avancées notables, le bureau est conscient des défis majeurs, dont la relecture des statuts et du règlement intérieur des groupements patronaux, des conseils patronaux de région et du CNPM, à relever pour permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance.

Babba COULIBALY

Lire aussi : #Mali : Semaine du numérique : Le ministre Alhamdou Ag Ilyène lance les activités de la deuxième édition

Dans le cadre des activités de la Semaine du numérique, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, posera les premières pierres du Centre des données et du Call center (Centre d’appels) de la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD).

Lire aussi : #Mali : Les prix des hydrocarbures baissent : Pas les frais de transport

Le prix du litre du gasoil à la pompe est passé de 864 à 800 Fcfa, soit une diminution de 64 Fcfa. Cette baisse ne se fait pas sentir sur les prix des billets des transports en commun.

Lire aussi : #Mali : Suite à la libération de Hamadoun Bah : Les banques ouvrent leurs portes aujourd’hui

Le secrétaire général du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a recouvré la liberté. Sa mise en liberté a été ordonnée hier..

Lire aussi : #Mal : Synabef : L’Arrêt de travail effectif

L’arrêt de travail de 72 heures décrété du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a été suivi à Bamako. Seule la Banque de développement du Mali (BDM-SA) s’est désolidarisée du mouvement..

Lire aussi : #Mali : Pour protester contre l’arrestation de son secrétaire général : Le Synabef annonce une grève de 72 heures

Le Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef) décide d’observer un arrêt de travail dans toutes les entreprises affiliées au Synabef à partir de ce matin..

Lire aussi : #Mali : Sécurité de la navigation aérienne des pays de l’AES : Les assurances du directeur général de l’Asecna

Mohamed Moussa, reçu lundi en audience à Koulouba, a donné la garantie que son Agence a, aujourd’hui, la capacité de couvrir 17 millions de kilomètres carrés d’espace aérien, collectivement et individuellement. Le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, a prodigué des conseils perme.

Les articles de l'auteur

#Mali : Semaine du numérique : Le ministre Alhamdou Ag Ilyène lance les activités de la deuxième édition

Dans le cadre des activités de la Semaine du numérique, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, posera les premières pierres du Centre des données et du Call center (Centre d’appels) de la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD).

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 18 juin 2024 à 15:31

#Mali : Les prix des hydrocarbures baissent : Pas les frais de transport

Le prix du litre du gasoil à la pompe est passé de 864 à 800 Fcfa, soit une diminution de 64 Fcfa. Cette baisse ne se fait pas sentir sur les prix des billets des transports en commun.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 11 juin 2024 à 18:01

#Mali : Suite à la libération de Hamadoun Bah : Les banques ouvrent leurs portes aujourd’hui

Le secrétaire général du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a recouvré la liberté. Sa mise en liberté a été ordonnée hier..

Par Babba COULIBALY


Publié lundi 10 juin 2024 à 18:24

#Mal : Synabef : L’Arrêt de travail effectif

L’arrêt de travail de 72 heures décrété du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a été suivi à Bamako. Seule la Banque de développement du Mali (BDM-SA) s’est désolidarisée du mouvement..

Par Babba COULIBALY


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:52

#Mali : Pour protester contre l’arrestation de son secrétaire général : Le Synabef annonce une grève de 72 heures

Le Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef) décide d’observer un arrêt de travail dans toutes les entreprises affiliées au Synabef à partir de ce matin..

Par Babba COULIBALY


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:17

#Mali : Sécurité de la navigation aérienne des pays de l’AES : Les assurances du directeur général de l’Asecna

Mohamed Moussa, reçu lundi en audience à Koulouba, a donné la garantie que son Agence a, aujourd’hui, la capacité de couvrir 17 millions de kilomètres carrés d’espace aérien, collectivement et individuellement. Le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, a prodigué des conseils permettant à l’Asecna d’être plus performante.

Par Babba COULIBALY


Publié mardi 04 juin 2024 à 18:00

#Mali : Les travaux de construction de la centrale solaire de Tiakadougou-Dialakoro lancés

Après les centrales solaires 200 mégawatts-crête de Sanankoroba et 100 mégawatts-crête de Safo, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a posé, ce samedi 1er juin, le premier panneau solaire de la centrale solaire d'une puissance de 100 mégawatts-crête de Tiakadougou-Dialakoro dans le Cercle de Sélingué (Région de Bougouni)..

Par Babba COULIBALY


Publié samedi 01 juin 2024 à 16:21

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner