Lutte contre les maladies animales : Le Padel-M élabore des stratégies

Les salmonelloses, la tuberculose bovine, la brucellose, la maladie de Newcatle sont des zoonoses qui freinent la production et la commercialisation de nos produits d’origine animale.

Par

Publié vendredi 24 juin 2022 à 07:25, mis à jour mardi 05 juillet 2022 à 19:53
Lutte contre les maladies animales : Le Padel-M élabore des stratégies

Le Padel-M a pour objectif d’améliorer la productivité et la commercialisation des produits d’origine animale


Conscient des ravages que causent ces maladies animales, le Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (Padel-M) en collaboration avec la direction nationale des services vétérinaires (DNSV), a initié avec l’appui de la Banque mondiale, un atelier de validation des stratégies de lutte contre ces maladies animales.

 La cérémonie d’ouverture de ces travaux, qui s’est déroulée hier dans la salle de conférence du Padel-M, a été présidée par le ministre du Développement rural, Modibo Kéita. C’était en présence du coordinateur du projet, Moussa Coulibaly.

Cet atelier entre dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1 du projet, particulièrement sa sous composante 1.1 : «santé animale et santé publique vétérinaire», a expliqué le ministre du Développement rural. Modibo Kéita a souligné que l’exécution des activités de cette sous-composante contribue à réduire les pertes dues à la mortalité et la morbidité des animaux, tout en améliorant la santé publique vétérinaire.

Parmi ces activités, le ministre Keïta a cité, entre autres, le renforcement des systèmes de surveillance des maladies animales émergentes et ré-émergentes et d’autres maladies animales prioritaires.

Il a également évoqué le soutien des programmes de vaccination et de campagnes de sensibilisation, la promotion de la santé publique et de la sécurité alimentaire par une amélioration du contrôle de qualité des produits d’origine animale. Enfin l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de lutte contre les maladies animales comptent parmi les activités citées.

Ces actions s’inscrivent, selon le ministre Kéita, en droite ligne dans les priorités du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Qui, lors de la douzième session du Conseil supérieur de l’agriculture (CSA) a instruit de mettre l’accent sur la surveillance des maladies animales pour la préservation de la santé animale et humaine.

Le coordinateur du Projet a rappelé que le Padel-M a pour objectif d’améliorer la productivité et la commercialisation des produits d’origine animales. Moussa Coulibaly a expliqué qu’il vise à faciliter la gestion efficiente des crises dans le sous-secteur de l’élevage et de la pêche.

Selon lui, la validation des stratégies de lutte contre ces maladies (transmissibles de l’homme à l’animal et vis-versa), notamment la tuberculose, la brucellose, les salmonelloses, la maladie de Newcastle est un pas salutaire dans la lutte contre ces maladies qui ravagent aujourd’hui le sous-secteur de l’élevage et de la pêche.

Rassuré que le Projet atteindra ses objectifs de développement qui reposent sur une agriculture durable, moderne et compétitive, Moussa Coulibaly a souligné que les recommandations de cet atelier constitueront un document stratégique qui sera soumis à la validation politique pour un contrôle efficace des zoonoses.

 Le Directeur national des services vétérinaires dira qu’on ne pourra atteindre la sécurité sanitaire des aliments sans la maîtrise d’un certain nombre de maladies constituant des aléas pour une alimentation saine.

«Si la surveillance des maladies animales et la sécurité sanitaire des aliments sont assurées, les services vétérinaires, les organes statutaires, la DNSV vont pouvoir alimenter les marchés au niveau sous régional et international», a conclu Dr Drissa Coulibaly.

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Lire aussi : Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il ras.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Dans la même rubrique

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié 13 January 2022 a 08:11 Anne Marie KEITA

Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Publié 13 January 2022 a 07:49 Anne Marie KEITA

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié 03 January 2022 a 08:22 Anne Marie KEITA

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié 07 January 2022 a 07:50 Anne Marie KEITA

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié 04 May 2022 a 07:21 Anne Marie KEITA

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié 03 January 2022 a 08:15 Anne Marie KEITA

Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Les partenaires ont assuré que le dialogue n’a pas été interrompu avec les autorités.

Publié 09 February 2022 a 07:52 Anne Marie KEITA

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner