Pakistan : Le chef d’Al Qaïda éliminé par l’armée américaine

Selon le président américain Joe Biden, l’Égyptien Ayman al-Zawahiri a été tué dans une frappe aérienne sur Kaboul, le lundi 1er août

Publié mercredi 03 août 2022 à 09:23
Pakistan : Le chef d’Al Qaïda éliminé par l’armée américaine



Ayman al-Zawahiri avait pris la tête d’Al Qaïda après la mort du fondateur de l’organisation djihadiste, le Saoudien Oussama Ben Laden. Émir d’Al Qaïda, l’Égyptien Ayman al-Zawahiri a été tué «dans une frappe aérienne sur Kaboul», a annoncé le président américain Joe Biden lundi 1er août, tard dans la soirée. Selon Zabibulah Mujahid, porte-parole de l’Émirat d’Afghanistan, nouvelle appellation de ce pays d’Asie-centrale contrôlé à nouveau par les Talibans depuis un an, après y avoir été chassés du pouvoir par une offensive militaire américaine en riposte contre les attaques d’Al Qaïda aux États-Unis le 11 septembre 2001, une frappe a effectivement été menée sur une maison du quartier de Sherpur de la capitale afghane. «L’assassinat du chef d’Al Qaïda Ayman al-Zawahri s’est produit à 6 heures du matin, heure de Kaboul, le samedi 30 juillet, a déclaré un haut responsable de l’administration. Il a été tué avec deux missiles Hellfire sur le balcon d’une maison sécurisée où lui et sa famille vivaient depuis l’année dernière. Aucun autre n’a été tué», a détaillé sur Twitter, Kim Zetter, journaliste d’investigation, spécialiste de cybersécurité et des questions de sécurité nationale américaine.


Agé de 71 ans, Ayman al-Zawahiri avait pris la tête d’Al Qaïda après la mort du fondateur de cette organisation, le Saoudien Oussama Ben Laden, lui aussi tué en mai 2011 par une opération des forces spéciales américaines à Abbottabad, au Pakistan voisin. Figure importante du djihad mondial, il est impliqué dans les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. Pour cela, sa tête était mise à prix par le Département d’état américain qui offrait jusqu’à 25 millions de dollars (environ 12 milliards de Fcfa) pour toute information conduisant à son arrestation ou sa condamnation. Le djihadiste égyptien a également joué un rôle prépondérant dans le rapprochement entre le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) et Al Qaïda.



DIX ANS DE TRAQUE- Il était l’un des terroristes les plus recherchés au monde, mais il était introuvable depuis plus de dix ans. L’attaque au drone a été menée à l’aide de deux missiles Hellfire et sans aucune présence militaire américaine au sol, a précisé un responsable américain, preuve selon lui de la capacité des États-Unis “d’identifier et de localiser même les terroristes les plus recherchés au monde et de prendre des mesures afin de les éliminer”. Ayman al-Zawahiri avait été repéré “à de multiples reprises et pour de longues durées sur le balcon où il a finalement été touché” par la frappe dans la capitale afghane, a-t-il ajouté. Au cours du week-end, le ministre afghan de l’Intérieur avait démenti les informations faisant état d’une frappe de drone à Kaboul, indiquant qu’une roquette avait touché “une maison vide” de la capitale. Mais dans un communiqué publié lundi sur Twitter avant l’intervention de Joe Biden, le porte-parole des Talibans avait toutefois reconnu l’existence d’une “attaque aérienne”, attribuée à un “drone américain”.


Al-Qaïda avait déjà perdu son numéro 2, Abdullah Ahmed Abdullah, tué en août 2020 dans les rues de Téhéran par des agents israéliens lors d’une mission secrète commanditée par Washington, information révélée quelques mois plus tard par le New York Times.
 L’annonce de lundi intervient près d’un an après le chaotique retrait d’Afghanistan des forces américaines, qui avait permis aux Talibans de reprendre le contrôle du pays vingt ans après. “Nous disons encore clairement ce soir que peu importe le temps que cela prendra, peu importe où vous vous cachez, si vous constituez une menace contre notre population, les États-Unis vous trouveront et vous élimineront”, a martelé Joe Biden.


Source AFP

Rédaction Lessor

Lire aussi : #Fête de Tabaski au Mali : Entre observation lunaire et tradition

La Tabaski, également connue sous le nom d'Aïd El Kebir, est la fête la plus importante de l'islam après l'Aïd El Fitr, qui célèbre la fin du Ramadan. Chaque année, elle est célébrée après l'Arafat. Cependant, pour cette année, selon le communiqué officiel, le Mali et certains pays de .

Lire aussi : Réunion ministérielle de la Cipres à Genève : Le Mali renforce sa coopération régionale en matière de protection sociale

Les ministres des 18 pays membres de la Conférence interafricaine de prévoyance sociale (Cipres) se sont réunis, le mercredi 12 juin à Genève (Suisse), pour la 36è session ministérielle ordinaire. Présidée par le ministre d’État burkinabè, Bassolma Bazié, président du conseil des min.

Lire aussi : #Mali : Tabaski : Le Basin tient toujours le haut du pavé

Les fidèles musulmans tiennent à se tirer à quatre épingles le jour de la fête de Tabaski. Beaucoup choisissent ce tissu très couru pour des raisons diverses.

Lire aussi : #Mali : Euro 2024 : Les forces en présence

Ce soir, à partir de 19h GMT, l'Allemagne ouvrira le bal de l’Euro à Munich face à l'Ecosse. La Mannschaft aura une pression particulière lors de ce tournoi à domicile, comme l'a expliqué le milieu de terrain Toni Kroos..

Lire aussi : Communiqué du conseil des ministres du mercredi 12 juin 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 12 juin 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Lire aussi : #Mali : Tabaski et délestage : La machine à coudre mécanique sauve des couturiers

Dans l’optique de pouvoir honorer leurs engagements vis-à-vis des clients et continuer à faire tourner leurs ateliers, certains tailleurs utilisent de plus en plus ces machines. D’autres ont carrément opté pour la transition énergétique en installant un système solaire. Tous se frottent l.

Les articles de l'auteur

#Fête de Tabaski au Mali : Entre observation lunaire et tradition

La Tabaski, également connue sous le nom d'Aïd El Kebir, est la fête la plus importante de l'islam après l'Aïd El Fitr, qui célèbre la fin du Ramadan. Chaque année, elle est célébrée après l'Arafat. Cependant, pour cette année, selon le communiqué officiel, le Mali et certains pays de la sous-région, tels que la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, la Guinée ne la célèbrent pas le même jour..

Par Rédaction Lessor


Publié samedi 15 juin 2024 à 23:22

Réunion ministérielle de la Cipres à Genève : Le Mali renforce sa coopération régionale en matière de protection sociale

Les ministres des 18 pays membres de la Conférence interafricaine de prévoyance sociale (Cipres) se sont réunis, le mercredi 12 juin à Genève (Suisse), pour la 36è session ministérielle ordinaire. Présidée par le ministre d’État burkinabè, Bassolma Bazié, président du conseil des ministres de la Cipres, cette importante réunion a permis de faire le point sur les activités de l’organisation et de prendre des décisions stratégiques pour l’avenir..

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:47

#Mali : Tabaski : Le Basin tient toujours le haut du pavé

Les fidèles musulmans tiennent à se tirer à quatre épingles le jour de la fête de Tabaski. Beaucoup choisissent ce tissu très couru pour des raisons diverses.

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:22

#Mali : Euro 2024 : Les forces en présence

Ce soir, à partir de 19h GMT, l'Allemagne ouvrira le bal de l’Euro à Munich face à l'Ecosse. La Mannschaft aura une pression particulière lors de ce tournoi à domicile, comme l'a expliqué le milieu de terrain Toni Kroos..

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:03

Communiqué du conseil des ministres du mercredi 12 juin 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 12 juin 2024, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 12 juin 2024 à 20:32

#Mali : Tabaski et délestage : La machine à coudre mécanique sauve des couturiers

Dans l’optique de pouvoir honorer leurs engagements vis-à-vis des clients et continuer à faire tourner leurs ateliers, certains tailleurs utilisent de plus en plus ces machines. D’autres ont carrément opté pour la transition énergétique en installant un système solaire. Tous se frottent les mains.

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 12 juin 2024 à 18:41

#Mali : Marché des couteaux : Les vendeurs attendent…

Comme chaque année, de nouveaux types de couteaux apparaissent sur le marché. Mais les clients ne sont pas visiblement pressés de s’en à procurer.

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 12 juin 2024 à 18:39

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner