#Mali : De fortes recommandations pour les communes II et IV de Bamako

À l’instar des autres parties du territoire national, la Commune II du District de Bamako a accueilli les représentants des différentes couches de la société lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation tenu du 13 au 15 avril dernier. Cette phase communale a permis d’aborder toutes les thématiques dans une démarche inclusive et participative.

Publié jeudi 18 avril 2024 à 09:21
#Mali : De fortes recommandations pour les communes II et IV de Bamako

 Des participants lors du lancement des travaux dans une commune de Bamako  

 

 

À l’issue des trois jours de débats  francs, et directs, les participants ont fait des recommandations générales. Parmi lesquelles, le respect des textes qui régissent la vie de la nation, le renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de sécurité en les dotant d’équipements modernes, la dissolution des milices et groupes d’auto-défense en vue de leur recrutement  dans l’Armée et la moralisation du recrutement des Forces armées maliennes (FAMa). Dans ce sillage, ils encouragent la contribution financière des citoyens à l’effort de guerre. S’y ajoutent la suppression des financements publics des partis politiques, le regroupement des partis politiques par vision, la limitation des associations ainsi que la dénonciation des cellules dormantes pour anticiper  les actions terroristes. 

Sur le plan scolaire et de la formation, la Commune II recommande de réorienter l’utilisation des fonds de stage de qualification de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej) pour les besoins de création et d’élaboration des projets des jeunes et d’amplifier les journées de reboisement. Mais aussi la revalorisation de l’éducation civique et morale. Dans le domaine de la promotion de la femme et de la protection de la petite enfance, l’on retient également au compte de cette même Commune la création des centres d’auto promotion pour les dames, la création des centres de formation professionnelle et d’hébergement pour la protection des enfants en temps de crise.

Le social n’a pas été occulté. Pour ce faire, les participants aux travaux ont sollicité des autorités la prise en compte des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap, la revalorisation  des valeurs sociétales et celle des légitimités traditionnelles en les dotant des moyens nécessaires, l’instauration d’une justice équitable et l’institutionnalisation de la justice transitionnelle. Pour le volet environnemental et assainissement du cadre de vie des populations de cette partie du District, il y a l’aménagement des dépôts d’ordures et l’interdiction de la divagation des animaux.

De même, la Commune IV n’est pas restée en marge de cet évènement national qui est une initiative du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. L’objectif est de permettre aux Maliens de se parler entre eux sans une interférence extérieure afin de trouver des solutions définitives à la crise. De prime abord, elle a recommandé de donner le temps à la Transition de poser des jalons d’une vraie refondation pour un Mali émergent, de mettre en place un comité de suivi/évaluation du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, de militariser le service des eaux et forêts, de structurer les relations entre les Forces de défense et la population ainsi que de sécuriser le milieu scolaire (établissement primaire, fondamental, secondaire et universitaire) par l’installation des postes de police.

Il en ressort aussi des conclusions ayant trait au renforcement de nos valeurs culturelles à travers nos communicateurs traditionnels, à la diminution du train de vie des responsables de nos institutions et à l’octroi des primes et indemnités mensuelles de responsabilité aux autorités traditionnelles et religieuses dans le budget de l’État.

À ce niveau, les participants ont également plaidé en faveur de la révision du programme du système éducatif pour un enseignement débouchant directement sur un emploi, de l’élaboration d’un plan de carrière dans les services, notamment dans la fonction publique des collectivités territoriales ainsi que de la promotion de l’emploi et de l’insertion socioéconomique des jeunes pour lutter efficacement contre le chômage, le terrorisme, le banditisme organisés et la délinquance juvénile.

Namory KOUYATE

Lire aussi : #Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Lire aussi : #Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

Le Haut conseil des collectivités (HCC) entend contribuer à la réussite effective de la politique de décentralisation sous la 4è République. Pour y arriver, l’institution a mis les intelligences et expertises nationales à contribution afin de poser un diagnostic fiable du processus de trans.

Lire aussi : #Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le dév.

Lire aussi : #Mali : Pr Younouss Hamèye Dicko : «En 2019, les rebelles nous ont refusé la thématique Géopolitique et environnement international»

En sa qualité de président de cette Commission lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, Pr Younouss Hamèye Dicko relève les particularités et les atouts de notre pays à mieux tirer profit de ses richesses et trouver une solution définitive à notre crise.

Lire aussi : #Mali : Mali-Nations unies : La coopération ne faiblit pas

L’ONU entend aider notre pays à mobiliser des moyens pour augmenter sa capacité de lutte contre le terrorisme et apporter des soutiens humanitaires aux populations.

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : Les mécanismes endogènes pour le Mali Kura

Ouverts lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB) par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale prennent fin ce vendredi.Le maître-mot de la rencontre demeure le renouveau.

Les articles de l'auteur

#Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:39

#Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

Le Haut conseil des collectivités (HCC) entend contribuer à la réussite effective de la politique de décentralisation sous la 4è République. Pour y arriver, l’institution a mis les intelligences et expertises nationales à contribution afin de poser un diagnostic fiable du processus de transfert des ressources humaines et financières aux collectivités territoriales..

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:07

#Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le développement en Afrique ?»..

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:57

#Mali : Pr Younouss Hamèye Dicko : «En 2019, les rebelles nous ont refusé la thématique Géopolitique et environnement international»

En sa qualité de président de cette Commission lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, Pr Younouss Hamèye Dicko relève les particularités et les atouts de notre pays à mieux tirer profit de ses richesses et trouver une solution définitive à notre crise.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:22

#Mali : Mali-Nations unies : La coopération ne faiblit pas

L’ONU entend aider notre pays à mobiliser des moyens pour augmenter sa capacité de lutte contre le terrorisme et apporter des soutiens humanitaires aux populations.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:12

#Mali : Dialogue inter-Maliens : Les mécanismes endogènes pour le Mali Kura

Ouverts lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB) par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale prennent fin ce vendredi.Le maître-mot de la rencontre demeure le renouveau du Mali.

Par Namory KOUYATE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 08:37

#Mali : Aspects sécuritaires et défense du territoire, géopolitique et environnement international : Des propositions constructives

Les travaux se déroulent au sein de la commission thématique 4 en charge des «aspects sécuritaires et défense du territoire» sous l’égide du général à la retraite Ismaël Cissé..

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 08 mai 2024 à 08:43

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner