#Mali : Assassinat le 17 mai 2014 de six représentants de l’État à Kidal : Devoir de mémoire

Devoir de mémoire oblige ! L’histoire retiendra que le 17 mai 2014, six représentants de l’État du Mali mouraient en héros sous les balles lâches et assassines des éléments du tristement célèbre Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:22 , mis à jour lundi 17 juin 2024 à 06:19
#Mali : Assassinat le 17 mai 2014 de six représentants de l’État à Kidal : Devoir de mémoire

L’ex-otage Aglay Ag Inamoud Yattara (d) est aujourd’hui gouverneur de la Région de Douentza

 

Il s’agit de : Amadou Belco Bah, préfet du Cercle de Kidal, Drissa Coulibaly, préfet du Cercle d’Abeibara, Sékou Cissouma, adjoint au préfet de Tessalit, commandant Mory Diarra, préfet du Cercle de Tinessako, capitaine Amadou B. Touré, sous-préfet de l’arrondissement de Boghossa et lieutenant Paul-Marie Sidibé, sous-préfet de l’arrondissement de Tinzawatene. Un des rescapés, l’ex-otage Aglay Ag Inamoud Yattara a tenu à leur rendre hommage en ce 10è anniversaire de commémoration de leur assassinat   

Ce jour-là, l’ancien Premier Moussa Mara s’était rendu à Kidal. À la tête d’une délégation forte de plusieurs ministres, l’envoyé de l’ancien président de la République feu Ibrahim Boubacar Keïta avait pour mission de s’y rendre vaille que vaille. Objectif : affirmer la souveraineté du Mali sur cette enclave contrôlée par les indépendantistes et leurs alliés terroristes qui en avaient fait de facto leur bastion et la capitale de leur État fantôme.

Cette visite qui s’annonçait alors historique pour toute la Nation malienne - elle symbolisait le rétablissement de l’intégrité et de la souveraineté du pays sur l’ensemble du territoire national - s’est transformée en un bain de sang. Des éléments du MNLA et alliés ont fait irruption dans les bureaux du gouvernorat de Kidal, avant de tirer à bout portant sur les représentants de l’État en exercice de leurs missions régaliennes.

Ceux-ci participaient à une réunion initiée par le chef du gouvernement, Moussa Mara lorsque retentissent des tirs à l’arme lourde, se souvient un des rescapés, Aglay Ag Inamoud Yattara, actuel gouverneur de la Région de Douentza. En plus de ces dignes fils arrachés à notre affection, cet incident a fait également plusieurs traumatisés et plusieurs blessés dont certains portent encore des balles dans leurs corps. «32 otages sur lesquels 12 ont été extirpés, cagoulés, ligotés les mains au dos et conduits quelque part pour être coffrés dans une petite cellule de 2,5m sans fenêtre où nous nous échappâmes de justesse à la mort par suite d’asphyxie et la déshydratation», raconte l’ex-otage Aglay Ag Inamoud Yattara.

En cette journée anniversaire et de recueillement, la partie reconnaissante adresse ses condoléances «aux familles des disparus », souhaite «qu’Allah accueille l’âme des victimes dans son Paradis Firdaws et bon rétablissement aux blessés». Leur sacrifice n’a pas été vain. Il aura permis l’éveil des conscience en enlevant toute équivoque sur le statut particulier et l’autonomie dont bénéficiait la région de Kidal depuis les premières heures de Serval, l’opération spéciale militaire menée au Mali par l’Armée française. Kidal est aujourd’hui dans le giron national. Les autres zones jadis occupées par les terroristes, tombent les unes après les autres sous le contrôle de l’État 

Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao

Lire aussi : #Mali : Personnes déplacées internes à Gao : Désormais elles occupent la cité Naata

La cité Naata est distante d’une quinzaine de kilomètres de la Commune urbaine de Gao. Elle se trouve dans la Commune rurale de Djabock. Le tout nouveau camp pour les personnes déplacées internes (PDI) est bâti sur une superficie de 10 hectares, octroyée par l’État à travers le gouverne.

Lire aussi : #Mali : 11 morts et deux blessés suite à une attaque terroriste à Gao

Le poste de Coordination des mouvements des forces patriotiques de résistance ( CMFPR 1, 2 et 3) du village de Kadji dans la Commune rurale de Gounzoureye, situé à 7 km de Gao, a été la cible d’une attaque ce lundi 29 avril aux environs de 13h par des Groupes armés terroristes (GAT).

Lire aussi : #Mali : Développement sanitaire et social à Gao : Les recommandations du Crocep

Créer et rendre fonctionnels les comités de lutte contre la vente illicite des médicaments, impliquer les préfets pour l’application de l’arrêté interministériel du 2 octobre 2019 fixant les modalités de gestion de la subvention de l’État accordée aux collectivités territoriales pou.

Lire aussi : #Mali : Gao : La région Décline ses priorités

Durant les trois jours de débats de la phase régionale du Dialogue inter-Maliens, les participants, toutes les composantes confondues, ont recommandé la reprise immédiate du trafic Sevaré-Gao, la construction et la sécurisation de la route Gao-Sevaré, la reprise des travaux du barrage de Taou.

Lire aussi : #Mali : Gao : Une participation massive

La salle de conférence du gouvernorat de Gao a abrité le week-end dernier le démarrage des travaux de la phase régionale du Dialogue inter-Maliens dans la région. C’est la suite logique de la phase communale qui continue. Les débats ont porté sur la compilation de la synthèse des rapports .

Lire aussi : #Mali :Déplacés internes à Gao : Une lueur d’espoir dans la grisaille

La crise multidimensionnelle (sécuritaire, sociale, politique et alimentaire) qui a touché notre pays en 2012 a véritablement impacté la vie des communautés notamment celles qui vivaient en bonne intelligence..

Les articles de l'auteur

#Mali : Personnes déplacées internes à Gao : Désormais elles occupent la cité Naata

La cité Naata est distante d’une quinzaine de kilomètres de la Commune urbaine de Gao. Elle se trouve dans la Commune rurale de Djabock. Le tout nouveau camp pour les personnes déplacées internes (PDI) est bâti sur une superficie de 10 hectares, octroyée par l’État à travers le gouverneur de la région..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié lundi 10 juin 2024 à 08:58

#Mali : 11 morts et deux blessés suite à une attaque terroriste à Gao

Le poste de Coordination des mouvements des forces patriotiques de résistance ( CMFPR 1, 2 et 3) du village de Kadji dans la Commune rurale de Gounzoureye, situé à 7 km de Gao, a été la cible d’une attaque ce lundi 29 avril aux environs de 13h par des Groupes armés terroristes (GAT).

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié mardi 30 avril 2024 à 13:04

#Mali : Développement sanitaire et social à Gao : Les recommandations du Crocep

Créer et rendre fonctionnels les comités de lutte contre la vente illicite des médicaments, impliquer les préfets pour l’application de l’arrêté interministériel du 2 octobre 2019 fixant les modalités de gestion de la subvention de l’État accordée aux collectivités territoriales pour le fonctionnement des structures sanitaires dans le cadre de la mise en œuvre des compétences transférées.

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié mardi 30 avril 2024 à 08:19

#Mali : Gao : La région Décline ses priorités

Durant les trois jours de débats de la phase régionale du Dialogue inter-Maliens, les participants, toutes les composantes confondues, ont recommandé la reprise immédiate du trafic Sevaré-Gao, la construction et la sécurisation de la route Gao-Sevaré, la reprise des travaux du barrage de Taoussa, le désenclavement de Gao par la voie aérienne et l’accélération du processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des groupes armés..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié mercredi 24 avril 2024 à 07:18

#Mali : Gao : Une participation massive

La salle de conférence du gouvernorat de Gao a abrité le week-end dernier le démarrage des travaux de la phase régionale du Dialogue inter-Maliens dans la région. C’est la suite logique de la phase communale qui continue. Les débats ont porté sur la compilation de la synthèse des rapports du Dialogue inter-Maliens..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié lundi 22 avril 2024 à 07:37

#Mali :Déplacés internes à Gao : Une lueur d’espoir dans la grisaille

La crise multidimensionnelle (sécuritaire, sociale, politique et alimentaire) qui a touché notre pays en 2012 a véritablement impacté la vie des communautés notamment celles qui vivaient en bonne intelligence..

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié vendredi 15 mars 2024 à 09:21

#Mali : Gao : Une foire pour relancer l’économie et promouvoir la paix

Plus de 100 organisations ont participé à cette 2è édition de la Foire régionale agricole sylvopastorale, halieutique, artisanale et culturelle (Frasphac II) de Gao. En marge des activités économiques, il est prévu des actions de sensibilisation dans le domaine de l’agriculture.

Par Abdrahamane TOURE / AMAP - Gao


Publié jeudi 07 mars 2024 à 08:29

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner