Mali : Faits divers, Bougouni : Saisie d’une importante quantité de médicaments contrefaits

Le nouveau chef d’antenne de l’Office central des stupéfiants (OCS) de Bougouni, le commissaire Danséni Koné, vient de se faire entendre.

Par

Publié vendredi 08 décembre 2023 à 07:40 , mis à jour mercredi 21 février 2024 à 22:34
Mali : Faits divers, Bougouni : Saisie d’une  importante quantité de médicaments contrefaits

L’officier de police et ses hommes ont  récemment mis le grappin (précisément le 29 novembre 2023) sur un trafiquant hors pair qui écumait la région et les localités environnantes. Il s’agit d'Abdoulaye Diallo, sexagénaire et père d’une quinzaine d’enfants. Vraisemblablement, l’homme serait à la tête d’un véritable réseau de trafic de médicaments contrefaits prohibés. Avec son interpellation, les limiers ont mis un véritable coup d’arrêt aux activités illicites, mais  très lucratives de cet individu dans la région.



Nos sources indiquent que son interpellation est intervenue à un moment, où la localité était en proie à une certaine explosion du banditisme de toutes sortes marquée par des cas de vols et/ou de braquages à main armée, de trafic de stupéfiants, etc. Et c’est sur la base de renseignements irréfutables que les policiers ont été alertés de la présence de cet individu à Hérémakono, un quartier  de la périphérie de la capitale du Banimonotié.



Nantie d’infirmations précises, une équipe de policiers a rapidement rallié les lieux pour mettre le grappin sur le trafiquant quant il s’y attendait le moins.  Le sexagénaire a été interpellé en possession de plus de 4.200 comprimés de Diazépams, 120  comprimés de Tramadol et  une quantité non négligeable d’autres produits contrefaits, interdits à la vente et à la consommation.



 Nos sources qui confirment le professionnalisme de cette opération policière indiquent que la lutte contre les narcotrafiquants se poursuivra sans relâche. Elle sera menée de jour comme de nuit pour dénicher tous les bandits de grand chemin qui coupent le sommeil aux populations du Banimonotié. Les autorités policières exhortent la population à plus de vigilance et l’invitent à la collaboration, afin de lutter contre la criminalité sous toutes ses formes dans la région.

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : Détenu pendant 3 ans pour avoir sollicité une bise

«Attentat à la pudeur, menace de mort, séquestration de personne et charlatanisme ». Ces accusations sont reprochées à un certain Ousmane Konaté qui a comparu devant les juges de la Cour d’assises la semaine dernière pour s’expliquer et se défendre afin d’échapper à la loi..

Lire aussi : #Mali : Colloque des communautés de culture Songhoy : Recoudre le tissu social par la culture

Le Palais de la culture Amadou Hampâté Ba a abrité, les 15, 16 et 17 février derniers, la première édition du Festival des communautés de culture songhoy. À cette occasion, l’Association des communautés de culture Songhay en mouvement Irganda, initiatrice de l’évènement, a organisé,.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : Ils paient pour leur intrépidité

Les deux compères s’attaquaient nuitamment aux échoppes ou ateliers de couture dans le quartier pour dérober des objets de valeur. La justice a eu la main lourde pour eux.

Lire aussi : Cour d’assises de Bamako : L’escroc écope de 15 mois de réclusion ferme

Par des manœuvres frauduleuses, il parvint à soutirer une importante somme d’argent à sa victime. Puis, il tentera de se débarrasser de cette dernière d’une manière étrange.

Lire aussi : #Mali : #Cour d’assises de Bamako : Cinq ans de réclusion pour une tentative de meurtre

Sur un coup de tête, la dame tenta d’égorger son mari, puis feint la démence devant la Cour….

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Oncle et neveu paient pour leur forfait

Au Mali, le code pénal prévoit et punit l’infraction de viol et complicité, atteinte à l’intimité de la personne en ses articles 226, 24 et 126. Amadou Coulibaly et Moussa Coulibaly ont eu la malchance de tomber sous le coup des dits articles et ont comparu devant les juges de la Cour d’.

Les articles de l'auteur

Cour d’assises de Bamako : Détenu pendant 3 ans pour avoir sollicité une bise

«Attentat à la pudeur, menace de mort, séquestration de personne et charlatanisme ». Ces accusations sont reprochées à un certain Ousmane Konaté qui a comparu devant les juges de la Cour d’assises la semaine dernière pour s’expliquer et se défendre afin d’échapper à la loi..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 20 février 2024 à 08:10

#Mali : Colloque des communautés de culture Songhoy : Recoudre le tissu social par la culture

Le Palais de la culture Amadou Hampâté Ba a abrité, les 15, 16 et 17 février derniers, la première édition du Festival des communautés de culture songhoy. À cette occasion, l’Association des communautés de culture Songhay en mouvement Irganda, initiatrice de l’évènement, a organisé, du vendredi au samedi dernier, un colloque scientifique sur la langue et l’histoire songhoy sous le thème : «Communion et résilience pour le Mali»..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 20 février 2024 à 07:53

Cour d’assises de Bamako : Ils paient pour leur intrépidité

Les deux compères s’attaquaient nuitamment aux échoppes ou ateliers de couture dans le quartier pour dérober des objets de valeur. La justice a eu la main lourde pour eux.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié vendredi 16 février 2024 à 09:42

Cour d’assises de Bamako : L’escroc écope de 15 mois de réclusion ferme

Par des manœuvres frauduleuses, il parvint à soutirer une importante somme d’argent à sa victime. Puis, il tentera de se débarrasser de cette dernière d’une manière étrange.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 14 février 2024 à 08:25

#Mali : #Cour d’assises de Bamako : Cinq ans de réclusion pour une tentative de meurtre

Sur un coup de tête, la dame tenta d’égorger son mari, puis feint la démence devant la Cour….

Par Tiedié DOUMBIA


Publié vendredi 09 février 2024 à 08:11

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Oncle et neveu paient pour leur forfait

Au Mali, le code pénal prévoit et punit l’infraction de viol et complicité, atteinte à l’intimité de la personne en ses articles 226, 24 et 126. Amadou Coulibaly et Moussa Coulibaly ont eu la malchance de tomber sous le coup des dits articles et ont comparu devant les juges de la Cour d’assises de Bamako pour répondre de leurs actes. Les accusés seraient tous les deux de la même famille. Le premier (Amadou) n’est autre que l’oncle du second (Moussa)..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 07 février 2024 à 09:20

#Mali : Tribunal militaire de Bamako : Des peines proportionnelles aux actes

Les travaux de la session d’assises militaires ont débuté la semaine dernière au Tribunal militaire de Bamako..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 06 février 2024 à 08:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner