Faits divers, Bamako : La police nettoie les zones criminogènes

Les périodes de fêtes sont propices aux agissements de malfrats de tout acabit. Pour parer à toute éventualité, les forces de sécurité mènent régulièrement des descentes inopinées dans les zones réputées criminogènes.

Publié jeudi 21 décembre 2023 à 08:02 , mis à jour mardi 23 avril 2024 à 19:51
Faits divers, Bamako : La police nettoie les zones criminogènes

Les chefs d’unités de police donnent des consignes



Cela a pour objectif de mettre hors d’état de nuire les malfrats et leurs complices. C’est ce qui explique la descente, initiée en milieu de semaine dernière par le Directeur général de la police nationale, le commissaire général de brigade Soulaïmane Traoré.

La descente inopinée a mobilisé plus d’une centaine d’éléments des forces de sécurité des unités de sécurité publique de N’Tabacoro, Sirakoro-Meguetana, des 1.008 Logements, de Yirimadio, et de Niamakoro. En plus du GMS, des unités spécialisées notamment l’Unité mobile de sécurité intérieure (UMSI), la brigade spéciale d’intervention (BSI) et le groupement d’intervention de la gendarmerie mobile (GIGM) ont aussi pris part à la descente. Elle a permis l’interpellation de 79 individus, dont une soixantaine d’hommes et une douzaine de femmes et la saisie d’une vingtaine d’engins à deux roues mis en fourrière. Une arme de fabrication artisanale a été également saisie.


Dans les minutes qui ont suivi leur interpellation, ils ont été conduits dans les locaux des commissariats pour vérification. Comme c’est le cas dans les opérations du genre, ceux qui se sont retrouvés au mauvais endroit et au mauvais moment, ont été, après verbalisation, purement et simplement libérés. Mais les malfrats dont des récidivistes notoirement connus et reconnus comme tels, verront leurs dossiers diligentés puis, éventuellement, conduits devant les juges, a-t-on appris auprès des sources policières.

Tamba CAMARA

Lire aussi : #Mali : Boulkassoumbougou : Un entrepôt sérieusement endommagé par le feu

Un violent incendie a consumé lundi dernier un entrepôt de matières plastiques, situé à Boulkassoumbougou, en Commune I du District de Bamako, détruisant sur son passage une importante quantité d’articles en plastique.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : L’accusé recouvre sa liberté

En l’absence de son époux, elle n’a pas pu résister à la tentation. Elle a fini par contracter une grossesse et s’est débarrassée de son enfant en le jetant dans un canal. Les juges ont dit le droit.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Dix ans de réclusion pour le violeur voleur

Il s’en était pris à une septuagénaire lorsque cette dernière se rendait à la mosquée pour la prière de l’aube. Sous la menace d’une arme, il l’obligea à se déshabiller avant de voler son argent.

Lire aussi : #Mali: Le pyromane prend dix ans de prison

Son patron lui vouait une confiance aveugle. Il en a profité pour le «poignarder dans le dos» avant de se retrouver derrière les barreaux.

Lire aussi : #Mali : Bamako-Coura : Opération éclair et mortelle des bandits armés

Ils ont minutieusement organisé une opération, l’ont rapidement exécuté et se sont fondus dans la nature avec une somme considérable.

Lire aussi : #Mali: Cour d’assises de Bamako : La correction était de trop

Pour laver l’honneur de leur famille, il a maintenu son frère cadet sous l’eau jusqu’à ce que mort s’en suit et évoque un acte involontaire. Les jurés ont une autre lecture des faits.

Les articles de l'auteur

#Mali : Boulkassoumbougou : Un entrepôt sérieusement endommagé par le feu

Un violent incendie a consumé lundi dernier un entrepôt de matières plastiques, situé à Boulkassoumbougou, en Commune I du District de Bamako, détruisant sur son passage une importante quantité d’articles en plastique.

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:58

#Mali : Cour d’assises de Bamako : L’accusé recouvre sa liberté

En l’absence de son époux, elle n’a pas pu résister à la tentation. Elle a fini par contracter une grossesse et s’est débarrassée de son enfant en le jetant dans un canal. Les juges ont dit le droit.

Par Tamba CAMARA


Publié mardi 16 avril 2024 à 07:45

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Dix ans de réclusion pour le violeur voleur

Il s’en était pris à une septuagénaire lorsque cette dernière se rendait à la mosquée pour la prière de l’aube. Sous la menace d’une arme, il l’obligea à se déshabiller avant de voler son argent.

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 12 avril 2024 à 09:33

#Mali: Le pyromane prend dix ans de prison

Son patron lui vouait une confiance aveugle. Il en a profité pour le «poignarder dans le dos» avant de se retrouver derrière les barreaux.

Par Tamba CAMARA


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:38

#Mali : Bamako-Coura : Opération éclair et mortelle des bandits armés

Ils ont minutieusement organisé une opération, l’ont rapidement exécuté et se sont fondus dans la nature avec une somme considérable.

Par Tamba CAMARA


Publié vendredi 05 avril 2024 à 09:05

#Mali: Cour d’assises de Bamako : La correction était de trop

Pour laver l’honneur de leur famille, il a maintenu son frère cadet sous l’eau jusqu’à ce que mort s’en suit et évoque un acte involontaire. Les jurés ont une autre lecture des faits.

Par Tamba CAMARA


Publié jeudi 04 avril 2024 à 09:45

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Astan retrouve l’air libre

Abandonnée par son mari alors qu’elle était enceinte, elle accoucha et jeta son nouveau né dans une fosse sceptique. Puis, elle justifie cet acte par le désespoir.

Par Tamba CAMARA


Publié mercredi 03 avril 2024 à 09:23

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner