Art et culture : La troupe don fête ses 35 ans

La troupe wassamba a animé la soirée

Par

Publié mardi 04 janvier 2022 à 08:42, mis à jour mercredi 06 juillet 2022 à 09:40
Art et culture : La troupe don fête ses 35 ans

1987–2021, cela fait 35 ans que deux jeunes sortants de l’Institut national des arts (INA) de Bamako ont eu la formidable idée de créer une troupe de danse et de théâtre dénommée en bambara : «Don» ou danse». Il s’agit de Mamadou Sidibé et Karim Togola. Après avoir créé et mis en scène de nombreuses œuvres, les deux jeunes talents ont également réussi à construire le Centre culturel Togola de Sabalibougou.

Le résultat est au-delà de toutes les espérances puisque des centaines de jeunes et artistes de ce quartier en particulier et de notre pays en général profitent de cette infrastructure et de l’expertise des deux créateurs de la troupe Don.


Pour célébrer ce 35è anniversaire, le duo avait décidé d’organiser un festival du 28 au 31 décembre dernier. La cérémonie d’ouverture de cette manifestation culturelle était présidée, mercredi dernier, par le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la Population, Bréhima Kamena, en présence notamment du chef de cabinet du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme et des troupes des 7 villages de la Commune de Koumantou dans la Région de Sikasso.

Le ministre Kamena insistera sur l’ancrage de la troupe Don et du Centre culturel Togola dans ce quartier, car ses promoteurs ont prouvé que la culture est un moyen de développement. Il rappellera que le gouvernement de Transition est pleinement engagé dans la promotion de notre patrimoine culturel.


Quant à Boubacar Hama Diaby, conseiller technique à la Primature et ancien coordinateur du Programme de soutien aux initiatives culturelles décentralisées (PSIC), il a expliqué que le Centre culturel Togola est l’un des rares projets qui tient la route, depuis tant d’années.


À l’époque, le PSIC avait sélectionné ce projet sur la base de trois critères extrêmement intéressants. Il s’agit de sa capacité à valoriser le patrimoine culturel, de la proximité du projet avec les populations de Sabalibougou qui était dépourvu de lieu culturel. Enfin, il s’agit de savoir si le Centre culturel Togola allait être un lieu de formation des danseurs et des comédiens.

 Pour l’ancien coordinateur du PSIC, depuis 35 ans, le projet s’est révélé plus utile au quartier et en général à l’art et à la culture dans notre pays. La cérémonie a été marquée par des prestations de nombreuses troupes comme celle du Wassamba de Niamala. En effet, celle-ci joue deux types d’instruments que sont le wassamba ou le sistre de calebasse et la flûte. Elle donne une musique mélancolique qui est jouée lors de l’arrivée de nouveaux circoncis dans le village au petit matin.


Une musique qui réveille de douloureux souvenirs. Karim Togola expliquera que cette flûte n’est pas un instrument de réjouissance et donc ne peut être jouée par tout le monde. Ce sont les sages qui décident de la confier à des adultes qui ont fait montre de certaines qualités, notamment l’honnêteté et la discrétion.

Lire aussi : Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Lire aussi : Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Lire aussi : Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Lire aussi : 5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Lire aussi : Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Lire aussi : Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Dans la même rubrique

Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Publié 01 April 2022 a 08:17 Youssouf DOUMBIA

Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Publié 01 April 2022 a 08:15 Youssouf DOUMBIA

Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Publié 15 April 2022 a 07:57 Youssouf DOUMBIA

5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Publié 22 March 2022 a 08:01 Youssouf DOUMBIA

Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Publié 01 April 2022 a 10:29 Youssouf DOUMBIA

Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Publié 11 March 2022 a 08:25 Youssouf DOUMBIA

Le Bari : Un symbole de l’identité du Bambara

C’est un instrument de musique traditionnelle des bambaras des Régions de Dioïla ou «Baninco» et de Bougouni. On le retrouve aussi chez leurs voisins des Communes de Koumantou et de Kolondièba. Leurs frères de Kolokani et de toute la partie nord de la Région de Koulikoro s’identifient également à cette musique.

Publié 25 February 2022 a 07:56 Youssouf DOUMBIA

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner