Amo : La suspension n’aura pas lieu

C’est avec un ouf de soulagement que les assurés ont accueilli la levée du mot d’ordre de suspension des prestations liées à l’Assurance maladie obligatoire (Amo).

Par

Publié mercredi 01 mars 2023 à 07:18
Amo : La suspension n’aura pas lieu

Le Syndicat des pharmaciens d’officine privée (Synappo) et le Syndicat national des pharmaciens du Mali (Synapharm) avaient annoncé, le 14 février dernier, leur intention d’arrêter les prestations de ce régime à compter du 1er mars dans les officines et laboratoires d’analyses biomédicales privées. La mesure concernait l’étendue du territoire national et jusqu’à nouvel ordre si leur revendication n’était pas satisfaite.

Finalement, ils n’ont pas mis à exécution la menace du fait de l’engagement de la ministre de la Santé et du Développement social et du niveau de remboursement globalement satisfaisant des factures Amo. Ils demandent aux officines et laboratoires d’analyses conventionnées d’assurer les prestations Amo jusqu’à nouvel ordre et assurent que les factures en instance de paiement feront l’objet d’un suivi particulier. Les deux syndicats réclamaient le paiement intégral de toutes les factures échues, estimées à environ 6 milliards de Fcfa.

Selon le représentant du Synapharm, Dr Brahima Diarra, les pharmacies étaient dans l’incapacité de rendre disponibles certains produits nécessaires à la prise en charge des malades. Le syndicaliste exige le paiement des arriérés de 2022. Selon lui, le retard dans le paiement remonte à la mi-octobre pour certaines officines.

Or, la convention qui les lié à la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) stipule en ses articles 40 et 42 que les délais de paiement sont de 15 jours pour les pharmacies et 30 jours pour les laboratoires d’analyses biomédicales à partir du dépôt de la facture. Et d’ajouter que les officines préfinançaient l’Amo contrairement à la lettre et l’esprit des textes.

Fatoumata NAPHO

Lire aussi : #Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont inf.

Lire aussi : #Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Lire aussi : #Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Lire aussi : Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de l.

Lire aussi : #Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Lire aussi : #Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolong.

Les articles de l'auteur

#Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont infectieux, toxiques et radioactifs..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:33

#Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Par Fatoumata NAPHO


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:10

#Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:40

Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de la salive, le maintien de la température corporelle et le transport des nutriments..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:38

#Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:37

#Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolongés est une situation assez particulière. Durant un mois, dit-il, on est amené à changer notre régime alimentaire..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:46

#Mali : Tuberculose osseuse vertébrale : Quand la colonne vertébrale est atteinte

Consulte un spécialiste en cas de douleur de dos surtout quant elle est associée à de la fièvre et à un amaigrissement ! Selon le neurochirurgien, Dr Youssouf Traoré, il peut s’agir d’une tuberculose osseuse vertébrale ou mal de Pott. C’est l’atteinte d’un ou de plusieurs vertèbres ou d’un disque ou de plusieurs disques par le microbe de la tuberculose..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 11 mars 2024 à 09:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner