Ségou’Art-Festival sur le Niger : Plus de 300.000 visiteurs attendus

Ségou abritera le rendez-vous culturel annuel de musique et d’art contemporain

Par

Publié jeudi 27 janvier 2022 à 08:16, mis à jour mardi 05 juillet 2022 à 19:07
Ségou’Art-Festival sur le Niger : Plus de 300.000 visiteurs attendus

Le siège de la Fondation Festival sur le Niger, au quartier administratif de Ségou, a abrité, lundi dernier, la conférence de presse de lancement de la 18è édition de Ségou’Art. Cette grande manifestation artistique, culturelle et artisanale sous le thème : «Arts et Maaya» aura lieu du 1er au 6 février prochains dans la Capitale des Balanzans. C’était en présence du conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, Abdramane Dembélé, du maire de la Commune urbaine de Ségou, Nouhoun Diarra.

À cette occasion, le coordinateur de la Fondation Festival sur le Niger, Attaher Maïga, a remis aux autorités un chèque symbolique d’un million de Fcfa pour soutenir les Forces armées maliennes (FAMa) sur les théâtres d’opération.

Il a aussi expliqué que ce rendez-vous culturel est un festival annuel de musique et d’art contemporain qui s’articule autour de salon d’art contemporain, foire, théâtre, danse, ateliers, master class, conférences, colloque, manifestations traditionnelles, caravane culturelle pour la paix et concerts géants sur les berges du fleuve Niger. Il est attendu près de 300.000 visiteurs à Ségou, terre de culture, capitale du Royaume bambara, où se côtoient, à chaque édition, artistes, amateurs d’art et professionnels d’Afrique et d’ailleurs.

La caravane culturelle pour la paix est un projet sahélo-transsaharien créatif et conscient, soutenant la paix, la tolérance et la solidarité au Sahara et dans la Région du Sahel. Elle a été créée en 2014 par trois festivals : le Festival Taragalte (M’Hamid Elghizlane, Maroc), le Festival sur le Niger (Ségou, Mali) et le Festival au Désert (Tombouctou, Mali). Pour cette neuvième édition de la caravane, il y aura une grande exposition muséale sous le thème : «Quand les communautés du Mali fêtent… ».

Cette année, la foire de Ségou aura lieu du 1er au 7 février 2022, au Quai des arts, site du Festival sur le Niger. Ainsi, pendant une semaine,  environ 400 artisans et créateurs locaux, nationaux et internationaux en provenance d’une trentaine de pays d’Afrique et d’ailleurs étaleront une facette de leur talent, en matière d’imagination et de créativité. Une scène musicale dénommée scène Biton permettra d’assurer l’animation pendant toute la durée de la foire.

Le «Kôrè Fab Lab» permettra de diffuser des court-métrages de sensibilisation sur la citoyenneté, les enjeux liés à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la scolarisation des filles et les valeurs sociétales dans les quartiers de Ségou. «Kôrè Fab-Lab» est aussi le laboratoire d’incubation et d’innovation pour les industries créatives de l’Institut Kôrè des Arts et Métiers (IKAM) qui offre des formations, de l’assistance aux jeunes porteurs de projets à travers son programme Kôrè-Qualité pendant toute l’année et la foire aux innovateurs durant Ségou’ Art-Festival sur le Niger.  

Quant au Forum Maaya Africa, c’est une rencontre internationale qui regroupera les jeunes entrepreneurs du continent africain et d’ailleurs pour échanger pendant deux jours sur les modèles innovants d’entrepreneuriat en Afrique et ailleurs.

Son objectif est de promouvoir la digitalisation accrue des industries culturelles et créatives en Afrique et au-delà. Le forum s’articulera autour de nombreuses activités dont un format local et innovant de partage des récits des jeunes entrepreneurs de toutes les régions de l’Afrique, appelé TED Maaya Africa, un espace d’échanges sur les innovations et les meilleures pratiques dans le domaine de l’entrepreneuriat culturel en Afrique et au-delà. 

Des artistes du Badema National, le Trio 368 Degrés de Cheick Tidiane Seck, Vieux Farka, Sidiki Diabaté Samba Touré, Mariam Koné, Delphine Mounkoro, Cheicknè Sissoko, le groupe Aratan N’kallé et le duo Binguini & Palmer du Mali,  Paco Séry de la  Côte d’Ivoire, Alune Wade  du Sénégal sont attendus par leurs fans.

 

Lire aussi : Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Lire aussi : Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Lire aussi : Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Lire aussi : 5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Lire aussi : Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Lire aussi : Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Dans la même rubrique

Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Publié 01 April 2022 a 08:17 Youssouf DOUMBIA

Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Publié 01 April 2022 a 08:15 Youssouf DOUMBIA

Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Publié 15 April 2022 a 07:57 Youssouf DOUMBIA

5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Publié 22 March 2022 a 08:01 Youssouf DOUMBIA

Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Publié 01 April 2022 a 10:29 Youssouf DOUMBIA

Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Publié 11 March 2022 a 08:25 Youssouf DOUMBIA

Le Bari : Un symbole de l’identité du Bambara

C’est un instrument de musique traditionnelle des bambaras des Régions de Dioïla ou «Baninco» et de Bougouni. On le retrouve aussi chez leurs voisins des Communes de Koumantou et de Kolondièba. Leurs frères de Kolokani et de toute la partie nord de la Région de Koulikoro s’identifient également à cette musique.

Publié 25 February 2022 a 07:56 Youssouf DOUMBIA

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner