Projet «Now-nous !» : Un stimulus pour l’entrepreneuriat culturel

La 2è phase du projet «Now-nous !», c’est-à-dire maintenant nous en français, a été officiellement lancée, vendredi dernier au siège du groupe Agoratoire, lors d’une conférence de presse.

Par

Publié mardi 05 juillet 2022 à 11:52, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 16:26
Projet  «Now-nous !» : Un stimulus pour l’entrepreneuriat culturel

                                                                Le projet est financé par Voice Mali à travers Oxfam Mali

 

 La rencontre a été animée par la coordinatrice du projet, Mme  Ténimba Sinayoko, la représentante de l’Institut kôrè des arts et métiers (Ikam) de Ségou, Mme Diarra Bintou Boiré et la chargée de lien apprentissage et communication de Voice Mali, Mme Sitan  Coulibaly.  Le projet est financé par Voice Mali à travers Oxfam Mali et mis en ouvre par le consortium du groupe Agoratoire et Ikam de Ségou. Les conférencières ont largement expliqué le projet qui consiste à mettre en compétition les associations non formelles.

Un appel à candidature est lancé sur le site Internet de Voice Mali à l’inttention des associations non formelles jusqu’au 14 juillet prochain. Il est ouvert à toutes les associations nationales. Les 10 meilleures seront retenues par le jury et mises à la disposition du consortium pour une formation en vue d’une meilleure gestion de leurs groupements.

Elles bénéficieront d’une formation d’un coach et mentor pour parfaire davantage leurs idées de projets et dans le management des projets culturels. Mme Ténimba Sinayoko a exprimé sa satisfaction pour le soutien de Voice à travers son programme de financement dans le secteur des arts et culture. Elle a aussi salué le professionnalisme de l’Ikam  pour la bonne marche du projet. Pour sa part, Mme Sitan Coulibaly de Voice Mali a expliqué que l’objectif de ce projet est de  célébrer l’inclusion en vue de réduire la marginalisation.

C’est pourquoi, son organisation implique toujours des personnes vulnérables dans la mise en oeuvre des projets. Elle a aussi présenté largement le programme et les zones d’intervention de son organisation en Afrique. Voice intervient dans 4 types de subventions, notamment l’autonomisation, l’influence, l’innovation et l’apprentissage et les nouvelles lois relatives à la violence  basée  sur le genre.


La représentante de l’Ikam a donné un aperçu de son Institut. «Nous sommes une structure  spécialisée dans la formation en entrepreneuriat culturel, la promotion et le développement de l’art et des métiers de la culture.  Nous intervenons dans la formation des associations retenues par le projet en vue de les doter d’une expérience dans l’entrepreneuriat culturel», a indiqué Mme Diarra.

Il ressort des explications données par les conférencières que les meilleurs projets de la phase 1 vont participer au programme «Now-nous !» en Espagne  et représenteront donc notre pays à cette compétition internationale.

La première phase a été un véritable succès tant sur le plan organisationnel que sur le plan du coaching par Ikam et le groupe Agoratoire. Le premier prix d’une valeur de 6,5 millions de Fcfa a été remporté par l’Association Tièssiri. Les bénéficiaires de la première phase ont toutes témoigné du sérieux dans la mise en oeuvre du projet, notamment dans la formation.

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Lire aussi : Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il ras.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Dans la même rubrique

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié 13 January 2022 a 08:11 Amadou SOW

Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Publié 13 January 2022 a 07:49 Amadou SOW

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié 03 January 2022 a 08:22 Amadou SOW

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié 07 January 2022 a 07:50 Amadou SOW

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié 04 May 2022 a 07:21 Amadou SOW

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié 03 January 2022 a 08:15 Amadou SOW

Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Les partenaires ont assuré que le dialogue n’a pas été interrompu avec les autorités.

Publié 09 February 2022 a 07:52 Amadou SOW

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner