Mali : Le Gouvernement remanié avec 12 entrants

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a procédé ce samedi à un réaménagement du gouvernement en renouvelant sa confiance au Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga.

Publié samedi 01 juillet 2023 à 22:37 , mis à jour mardi 23 avril 2024 à 20:53
Mali : Le Gouvernement remanié avec 12 entrants

L'information a été donnée ce samedi soir à travers un decret présidentiel lu par le secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Pr Alfousseyni Diawara à la télévision nationale.


Ainsi, dans le gouvernement Choguel Kokalla Maïga ll, l'on note plusieurs départs dans l’ancienne équipe, 12  nouvelles nominations, et des réaménagements importants notamment au département en charge de la Communication avec l'arrivée de Alhamdou AG Ilyène précédemment ministre des Maliens établis à l'extérieur et de l'intégration africaine.


Au titre du ministère de l'entrepreunariat national, de l'Emploi et de la formation professionnelle, Bagayogo Aminata Traoré, remplace Bakary Doumbia. Le ministère de la Santé sera dirigé par la conseillère spéciale du président de la Transition, colonel Assa Badiallo Touré.


Parmi les nouveaux arrivants, l'on note la nomination du Pr Fassoun Coulibaly au ministère en charge du Travail et du Dialogue social, celle de Bintou Camara comme ministre de l'Energie et de l'Eau. 


Du côté du ministère des Maliens établis à l'extérieur et de l'intégration africaine, est nommé Moussa AG Attaher, précédemment ministre de la Jeunesse et des sports. 


Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, est Amadou Sy Savane. Il remplace Sidibé Dédeou Ousmane. Au niveau de l'Enseignement supérieur, Boureïma Kanssaye succède au Pr Amadou Keïta qui s'occupera désormais du Département des Mines.


Le ministère de l'Agriculture est confié à Lassine Dembélé. Le Département de la Jeunesse et des Sports, de l'Instruction civique et de la Construction citoyenne sera dirigé par Abdoul Kassim Ibrahim Fomba.


Au Département de la Promotion de la Femme de l'enfant et de la famille, on remarque le départ Wadidjè Founè Coulibaly. Elle est remplacée par Mariam Maïga. Le nouveau chef du Département de l'industrie et du Commerce s'appelle Moussa Alassane Diallo, précédemment PCA de la Banque nationale pour le Développement agricole (BNDA).


Le Portefeuille de l'Urbanisme, de l'Habitat, des Domaines  de l'Aménagement du territoire et de la Population, est dirigé par Imirane Abdoulaye Touré.


Pour sa part, Youba Ba s'est vu confier le ministère de l'Elevage et de la Pêche, où il était précédemment ministre délégué. Enfin, le ministère de l'Environnement, de l'Assainissement et du Développement durable est piloté par Mamadou Samaké.


Il convient de noter le maintien de plusieurs poids lourds de la Transition à leurs postes à l'image du ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de Décentralisation, colonel Abdoulaye Maïga, le ministre de la Défense, colonel Sadio Camara, celui de la Sécurité et de la Protection civile général de Brigade Daoud Aly Mouhammedine.


Aussi le chef de la diplomatie, Abdoulaye Diop, les ministres de l’Economie et des Finances, Alousseni Sanou; et de la Justice, Mahamadou Kassogué sont-ils restés inchangés. 

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens à Bamako : Débats houleux, mais sans passion

Après trois jours de travaux animés par des débats souvent très houleux et intenses, mais dans la plus grande courtoisie, les participants ont épluché et analysé, sans langue de bois, les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR). Cela en vue de proposer des pistes de sol.

Lire aussi : Phase régionale du Dialogue inter-Maliens : Les fortes recommandations de Bamako

Après trois jours d'intenses débats et d'échanges fructueux autour des préoccupations majeures de la vie de la nation, à travers les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR), les lampions se sont éteint ce lundi sur les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la Paix et la.

Lire aussi : #Mali : L'artiste-comédienne Oumou Berthé dite "Dikôrè" n'est plus

Le monde de la culture en général et l'audiovisuel malien particulier est en deuil. L'artiste-comédienne Oumou Berthé de son nom de scène Dikôrè est décédée ce lundi 22 avril 2024 en début de soirée des suites d'une longue maladie..

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : La phase régionale en marche

L’initiative de ce processus de dialogue émane du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et vise la restauration de la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale. Il s’agit donc, pour les participants d’identifier les sources des crises qui affectent notre .

Lire aussi : Semaine du numérique du Niger : Le général Tiani reçoit les ministres du Burkina Faso et du Mali

En marge de la semaine du numérique, le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), le général de Brigade Abdouramane Tiani a reçu en audience ce jeudi 18 avril, le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration, .

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : Le président du comité de pilotage chez des ex-premières dames

Ousmane Issoufi Maïga, en se rendant chez ces personnalités qui ont marqué la vie de notre nation, était venu solliciter leur soutien et accompagnement pour la réussite de ces assises.

Les articles de l'auteur

#Mali : Dialogue inter-Maliens à Bamako : Débats houleux, mais sans passion

Après trois jours de travaux animés par des débats souvent très houleux et intenses, mais dans la plus grande courtoisie, les participants ont épluché et analysé, sans langue de bois, les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR). Cela en vue de proposer des pistes de solutions aux défis qui assaillent notre pays depuis des années..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 23 avril 2024 à 15:12

Phase régionale du Dialogue inter-Maliens : Les fortes recommandations de Bamako

Après trois jours d'intenses débats et d'échanges fructueux autour des préoccupations majeures de la vie de la nation, à travers les cinq thématiques retenues par les Termes de référence (TDR), les lampions se sont éteint ce lundi sur les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la Paix et la Réconciliation nationale (DIMPR)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 23 avril 2024 à 06:36

#Mali : L'artiste-comédienne Oumou Berthé dite "Dikôrè" n'est plus

Le monde de la culture en général et l'audiovisuel malien particulier est en deuil. L'artiste-comédienne Oumou Berthé de son nom de scène Dikôrè est décédée ce lundi 22 avril 2024 en début de soirée des suites d'une longue maladie..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mardi 23 avril 2024 à 06:32

#Mali : Dialogue inter-Maliens : La phase régionale en marche

L’initiative de ce processus de dialogue émane du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et vise la restauration de la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale. Il s’agit donc, pour les participants d’identifier les sources des crises qui affectent notre pays et les mécanismes endogènes de leur gestion.

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 22 avril 2024 à 07:10

Semaine du numérique du Niger : Le général Tiani reçoit les ministres du Burkina Faso et du Mali

En marge de la semaine du numérique, le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), le général de Brigade Abdouramane Tiani a reçu en audience ce jeudi 18 avril, le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Modernisation de l’administration, Alhamdou Ag Ilyène, accompagné de son homologue Burkinabé.

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 16:02

#Mali : Dialogue inter-Maliens : Le président du comité de pilotage chez des ex-premières dames

Ousmane Issoufi Maïga, en se rendant chez ces personnalités qui ont marqué la vie de notre nation, était venu solliciter leur soutien et accompagnement pour la réussite de ces assises.

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:52

#Mali : Pour agissements ostentatoires de nature à troubler l’ordre public : La coordination des organisations de l’appel du 20 février 2023 «pour sauver le Mali» dissoute

Le gouvernement de la Transition a mis fin aux activités de «la Coordination des organisations de l’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali», a annoncé le communiqué du conseil des ministres du mercredi 17 avril. Il est reproché à l’association «des agissements ostentatoires de nature à troubler l’ordre public, à porter atteinte à la souveraineté de l’État et à l’unité nationale»..

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 19 avril 2024 à 08:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner