#Mali : Cour d’assises de Bamako : Le voisin pédophile écope de trois ans de prison

Il a profité d’un moment de relâchement de la mère de sa victime pour s’introduire dans sa chambre et commettre son acte. Il y sera délogé de force et renvoyé devant les juges

Publié vendredi 19 avril 2024 à 09:00
#Mali : Cour d’assises de Bamako : Le voisin pédophile écope de trois ans de prison

C’est un dossier de pédophilie qui a fait comparaître la semaine dernière Sadio Sissoko devant les juges de la Cour d’assises de Bamako. Ce trentenaire était suspecté d’avoir procédé à des attouchements sexuels sur la fillette d’une voisine pendant que cette dernière dormait. Dès lors que sa culpabilité  a été établie, ce pédophile tombe sous les coups des dispositions de l’article 228 du code pénal qui le punit de peine d’emprisonnement ferme.

C’était un jour du mois d’août 2020 à Kalaban coura-Nérékoro à la périphérie sud-ouest du District de Bamako. Selon l’acte d’accusation et de renvoi en Cour d’assises, le jour des faits, Sadio a profité du fait que la mère de sa future victime balayait la cour du domicile familial pour s’introduire dans sa chambre. Ensuite, il referma la porte à clé, s’approcha de la fillette RD sur qui il procéda à des attouchements sexuels, alors que cette dernière dormait à poings fermés.

 

Interpellé de force- Très vite, la mère de la fillette, Mougnoussin Dembélé a soupçonné que quelque chose d’anormal se passait dans sa chambre. C’est ainsi qu’elle demanda à maintes reprises à  Sadio d’ouvrir la porte, Face au refus de l’obsédé sexuel d’ouvrir la porte de la chambre, la mère de la fillette et le grand-frère du pédophile ont été obligés de faire appel aux policiers du commissariat du 11ème arrondissement (actuel commissariat de Kalaban coura). Ces derniers ont fini par procéder à l’interpellation de Sadio. Celui-ci sera par la suite conduit devant le parquet qui a requis l'ouverture d'une information judiciaire contre lui. Il a finalement été inculpé pour des faits de pédophilie.

Durant la procédure l’inculpé a reconnu les faits à l’enquête préliminaire. Cependant, contre toute attente, il se rebiffa devant le magistrat instructeur. Il sera confronté à son procès verbal d’enquête dans lequel il avait déclaré clairement avoir déshabillé la petite R.D pour ensuite introduire son doigt dans sa partie génitale. Face à la gravité des faits qui lui sont reprochés, et confondu par ses déclarations du PV et le contenu du certificat médical, l’accusé a finalement reconnu les faits à la barre. Mieux, il a exprimé son regret, et a détaillé les faits à la virgule près, tels qu’ils ressortaient de l’arrêt de renvoi. Puis, sans se gêner outre mesure, il a avoué avoir abusé de sa victime dans son sommeil. Ainsi, avec ces aveux, les choses sont devenues plus faciles aussi bien pour le parquet que pour le conseil de l’accusé pour qui la cause était déjà entendue.

Le ministère public a estimé qu’il n’y avait plus grande chose à dire, car de son point de vue, les « actes étaient clairs et les faits très graves ». Partant de là, le défenseur des citoyens a requis que l’inculpé soit maintenu dans les liens de l’accusation. Son avocat non plus n’a pas souhaité compliquer les choses. Il a plaidé coupable et a sollicité des circonstances atténuantes pour son client. En fin de compte, la Cour a reconnu l’accusé coupable des faits et lui fait bénéficier des circonstances atténuantes. Il a finalement écopé de trois ans de prison.

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Lire aussi : #Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

Mobiliser les ressources, les partenaires techniques et financiers et les autres parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du plan Page Mali d’intégration des services de planification familiale post-partum (PFPP)/Santé de la reproduction maternelle, néonatale et infantile (SRMNI)/Nutri.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Père adoptif, obsédé sexuel

Père de plus d’une dizaine d’enfants, il n’a pas résisté à la tentation d’abuser sexuellement de sa fille adoptive. Il s’est finalement retrouvé devant les juges.

Lire aussi : #Mali : 14è congrès de l’UNTM : Yacouba Katilé rempile pour un nouveau mandat de 5 ans

Le secrétaire général de la plus grande centrale syndicale dirige un nouveau bureau de 53 membres. Il a promis que les résolutions, recommandations de ces assises constitueront l’ossature des activités pendant ce nouveau mandat.

Lire aussi : #Mali : Kénièba : Le dealer aux arrêts

Il était le seul à fournir la cité aurifère de ce produit stupéfiant qu’il exportait de son pays natal vers le nôtre. Les policiers lui ont coupé l’herbe sous les pieds.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : 5 ans de prison pour le quatuor

Armes à la main, ils se sont introduits dans l’échoppe d’une commerçante, puis l’ont obligée à leur remettre le contenu de la caisse. L’opération s’est soldée par un échec.

Les articles de l'auteur

#Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 14 mai 2024 à 18:26

#Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

Mobiliser les ressources, les partenaires techniques et financiers et les autres parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du plan Page Mali d’intégration des services de planification familiale post-partum (PFPP)/Santé de la reproduction maternelle, néonatale et infantile (SRMNI)/Nutrition : tel était l’objectif de la table ronde organisée, jeudi dernier dans un hôtel de la place, par l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr)..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:56

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Père adoptif, obsédé sexuel

Père de plus d’une dizaine d’enfants, il n’a pas résisté à la tentation d’abuser sexuellement de sa fille adoptive. Il s’est finalement retrouvé devant les juges.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 02 mai 2024 à 07:43

#Mali : 14è congrès de l’UNTM : Yacouba Katilé rempile pour un nouveau mandat de 5 ans

Le secrétaire général de la plus grande centrale syndicale dirige un nouveau bureau de 53 membres. Il a promis que les résolutions, recommandations de ces assises constitueront l’ossature des activités pendant ce nouveau mandat.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié lundi 29 avril 2024 à 09:07

#Mali : Kénièba : Le dealer aux arrêts

Il était le seul à fournir la cité aurifère de ce produit stupéfiant qu’il exportait de son pays natal vers le nôtre. Les policiers lui ont coupé l’herbe sous les pieds.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié vendredi 26 avril 2024 à 08:40

#Mali : Cour d’assises de Bamako : 5 ans de prison pour le quatuor

Armes à la main, ils se sont introduits dans l’échoppe d’une commerçante, puis l’ont obligée à leur remettre le contenu de la caisse. L’opération s’est soldée par un échec.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 25 avril 2024 à 09:16

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Acquittés faute de preuves

Ils avaient profité des évènements d’août 2020 pour cambrioler une société de la place. Mais l’un des suspects a fait les frais.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 17 avril 2024 à 07:52

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner