#Mali : Conservatoire des arts et métiers multimédia : Un vivier d’artistes

La promotion des métiers des arts et de la culture demeure une priorité des autorités de notre pays. C’est dans cette vision que le Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté (Camm-BFK) a été créé en 2003 pour assurer la formation des artistes et le développement du secteur des arts et de la culture.

Publié mardi 02 avril 2024 à 08:57
#Mali : Conservatoire des arts et métiers multimédia : Un vivier d’artistes

 Le directeur général du Conservatoire, Dr Oumar Kamara Ka (g) et le ministre chargé de la Culture, Andogoly Guindo

 


Vingt ans après, le résultat est satisfaisant avec plusieurs dizaines de cadres et artistes formés dans des domaines variés, notamment la danse, la musique, les arts plastiques, mais aussi le théâtre et le multimédia. En vue de pérenniser les acquis, les administrateurs étaient réunis, vendredi  dernier dans ses locaux du Conservatoire, pour la 31è session ordinaire du conseil d’administration de l’établissement.

 Les travaux ont porté sur l’adoption du compte rendu de la 30è session ordinaire, les points d’exécution des recommandations et du rapport d’activités de 2023, le point d’exécution du budget pour le même exercice, ainsi que le programme d’activités et le projet de  budget  de l’année 2024.

à noter que le programme d’activités repose sur les axes majeurs de l’établissement, notamment l’administration générale, la formation et la recherche, la promotion artistique et culturelle et la communication. L’ouverture des travaux était présidée par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, en présence du directeur général du Conservatoire, Dr Oumar Kamara Ka, et des administrateurs.

Le ministre Guindo a remercié le directeur sortant, Dr Brouréïma Fofana, qui a fait valoir ses droits à la retraite et félicité le directeur rentrant, avant de renouveler ses remerciements aux administrateurs pour leur présence régulière aux sessions du Camm-BFK et les efforts constants accomplis en faveur de la formation des acteurs du développement des arts et de la culture. Pour lui, le Conservatoire est la seule école supérieure d’arts au Mali qui forme des artistes créateurs dans le domaine des arts plastiques, des multimédias, de la musique, de la danse, du théâtre, du design et de la gestion des entreprises culturelles et artistiques.

Aujourd’hui, le Camm-BFK est, sans aucun doute, un véritable tremplin pour l’éclosion de nouveaux talents. «La formation des acteurs de la chaîne de valeur des industries culturelles et créatives demeure une priorité pour mon département à travers cet établissement», a laissé entendre le ministre Guindo. Et de poursuivre que pour la réussite de cette mission, l’établissement de formation doit permanemment intégrer des savoirs nouveaux, tirer profit des technologies nouvelles, mais aussi s’adapter aux besoins du marché du travail.

Pour ce faire, il doit pouvoir disposer de ressources humaines qualifiées, d’équipements et d’outils pédagogiques adéquats. «Travailler avec tous les acteurs à un schéma complet et cohérent des formations artistiques et culturelles au Conservatoire, c’est à mon sens, un point d’orgue qui doit focaliser les énergies», a dit le ministre Andogoly Guindo.

Cependant, l’année universitaire 2022-2023 a été éprouvée par les grèves des professeurs occasionnant une forte perturbation du programme. L’exécution de ce programme est confrontée au problème d’insuffisance de ressources humaines, notamment de personnel enseignant. Malgré les difficultés, les étudiants  ont obtenu des résultats appréciables.

Le budget 2024 est équilibré en recettes et dépenses à un peu plus de  942 millions de Fcfa contre une dotation de plus de  883 millions de Fcfa l’année dernière, soit une augmentation de 6,75%. Le ministre a invité les administrateurs à persévérer dans cette dynamique et de contribuer aux partenariats qui permettront au Camm-BFK de participer à plusieurs activités artistiques et culturelles à l’échelle nationale et internationale.

Le directeur général du Conservatoire a, dans son discours inaugural, rassuré les administrateurs sur son engagement en faveur de la promotion des artistes et des industries culturelles. Il a développé une philosophie sur la nécessité de soutenir les artistes et les industries culturelles avant de rappeler le rôle de l’art et quelques missions de sa structure qui sont , entre autres , la formation, la promotion et la diffusion des artistes maliens.

Amadou SOW

Lire aussi : #Mali : Rencontres de Bamako : 30 artistes triés sur le volet attendus

Les 30 artistes retenus pour l’exposition panafricaine de la 14è édition de la Biennale africaine de la photographie, prévue du 16 novembre 2024 au 16 janvier 2025, sont connus depuis vendredi dernier. L’information a été donnée au Musée national du Mali à la faveur d’une conférence d.

Lire aussi : #Mali : Tourisme : Le secteur subit le contrecoup de la crise

Pour circonscrire certaines difficultés, les acteurs de l’hôtellerie et de la restauration ont engagé la réflexion pour faire un check-up des difficultés et élaborer un mémorandum. Le document sera transmis aux autorités.

Lire aussi : #AES : Trois présidents, une vision

Ces dirigeants représentent le visage du changement dans les rapports entre leurs pays et certains partenaires historiques voire stratégiques.

Lire aussi : #Congo : Levée de fonds des Congolais de Kinshasa : Pour soutenir ceux qui vivent les affres de la guerre au pays

Dans le cadre de la célébration du 64è anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC), la communauté congolaise, en collaboration avec l’Association des Congolais travaillant au Mali, a organisé le week-end dernier dans un hôtel de Bamako, un concert de lev.

Lire aussi : #Mali : Indemnisation des victimes de la crise : La mise en œuvre du programme se poursuit

Notre pays est fortement engagé auprès de ses partenaires pour la restauration de la paix. C’est dans cette vision que la deuxième réunion du comité de pilotage pour la Coordination et le suivi des mesures de réparations collectives relatives à l’entretien et à la réhabilitation des bâ.

Lire aussi : #Mali : Rokiatou Cissé : La passion de la photo

«C’est simplement une histoire d’amour entre la photographie et moi. L’image a marqué mon esprit depuis toute petite», explique Rokiatou Cissé sans autre forme de procès. Elle ne pratique pas la photographie, mais la vit plutôt..

Les articles de l'auteur

#Mali : Rencontres de Bamako : 30 artistes triés sur le volet attendus

Les 30 artistes retenus pour l’exposition panafricaine de la 14è édition de la Biennale africaine de la photographie, prévue du 16 novembre 2024 au 16 janvier 2025, sont connus depuis vendredi dernier. L’information a été donnée au Musée national du Mali à la faveur d’une conférence de presse, animée par le commissaire général de la Biennale, Lassana Igo Diarra..

Par Amadou SOW


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:10

#Mali : Tourisme : Le secteur subit le contrecoup de la crise

Pour circonscrire certaines difficultés, les acteurs de l’hôtellerie et de la restauration ont engagé la réflexion pour faire un check-up des difficultés et élaborer un mémorandum. Le document sera transmis aux autorités.

Par Amadou SOW


Publié lundi 15 juillet 2024 à 10:06

#AES : Trois présidents, une vision

Ces dirigeants représentent le visage du changement dans les rapports entre leurs pays et certains partenaires historiques voire stratégiques.

Par Amadou SOW


Publié vendredi 12 juillet 2024 à 10:47

#Congo : Levée de fonds des Congolais de Kinshasa : Pour soutenir ceux qui vivent les affres de la guerre au pays

Dans le cadre de la célébration du 64è anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC), la communauté congolaise, en collaboration avec l’Association des Congolais travaillant au Mali, a organisé le week-end dernier dans un hôtel de Bamako, un concert de levée de fonds pour soutenir les déplacés de guerre à l’Est de la RDC..

Par Amadou SOW


Publié mardi 09 juillet 2024 à 17:49

#Mali : Indemnisation des victimes de la crise : La mise en œuvre du programme se poursuit

Notre pays est fortement engagé auprès de ses partenaires pour la restauration de la paix. C’est dans cette vision que la deuxième réunion du comité de pilotage pour la Coordination et le suivi des mesures de réparations collectives relatives à l’entretien et à la réhabilitation des bâtiments protégés de Tombouctou dans le cadre de l’affaire Ahmad Al Faqi Al Mahdi, un terroriste impliqué dans le saccage des monuments religieux et historiques de Tombouctou, s’est tenue..

Par Amadou SOW


Publié lundi 08 juillet 2024 à 09:51

#Mali : Rokiatou Cissé : La passion de la photo

«C’est simplement une histoire d’amour entre la photographie et moi. L’image a marqué mon esprit depuis toute petite», explique Rokiatou Cissé sans autre forme de procès. Elle ne pratique pas la photographie, mais la vit plutôt..

Par Amadou SOW


Publié jeudi 04 juillet 2024 à 16:46

#Mali : Femmes photographes d’Afrique : Un master class pour accentuer la professionnalisation

Elles sont dix femmes photographes venues de différents pays africains (Burkina Faso, Bénin, Cameroun, Niger Sénégal, Guinée-Conakry et Mali) à participer, depuis hier dans les locaux de la Maison africaine de la photographie (Map), à un master class international de 5 jours à l’initiative de l’Association Yamarou Photo. C’est en collaboration avec la Map et le soutien de la Fondation Doen..

Par Amadou SOW


Publié mercredi 03 juillet 2024 à 16:33

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner