#Mali : Bilan de 100 jours de la délégation spéciale de Bamako : Des résultats notables dans un contexte difficile

Suite à la dissolution du Conseil du District de Bamako, l’arrêté n° 2024-0001/MATD-SG du 15 janvier 2024 portant nomination des membres de la délégation spéciale a été pris par le ministre d’état, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation pour s’atteler à la mise en œuvre de la feuille route.

Publié lundi 29 avril 2024 à 09:02 , mis à jour lundi 17 juin 2024 à 06:46
#Mali : Bilan de 100 jours  de la délégation spéciale de Bamako : Des résultats notables dans un contexte difficile

Laquelle se décline en deux missions principales à savoir l’assainissement de la ville de Bamako et l’amélioration  de la gouvernance financière de la mairie du District. C’est ce bilan à mi-parcours que la délégation spéciale, présidée par Balla Traoré, a présenté, samedi dernier, dans les locaux de la mairie du District. C’était en présence du gouverneur de Bamako, Abdoulaye Coulibaly, et de plusieurs personnalités.

Dans le cadre de l’assainissement, Balla Traoré a indiqué que l’objectif de son équipe est de donner à  la ville des Trois Caïmans l’allure d’une belle capitale. Ce faisant, il entend procéder au désensablement et au nettoyage des grands axes routiers,  à la libération des trottoirs ainsi qu’à la rénovation des grands carrefours. Selon lui, Bamako compte  actuellement une population de 4.227.569 habitants qui produit quotidiennement  4.050 m3 de déchets solides, soit 2.025 tonnes.

La Direction des services urbains de voirie et d’assainissement (DSUVA), s’est-il réjoui,  enlève  par jour une moyenne de 588m3 de déchets solides contre 350 m3 avant  son arrivée à la tête de la mairie centrale. Parlant du désensablement, le président de la délégation spéciale a noté que ce travail a porté  sur 4.386 m3 de sable. Dans ce domaine, au total 1.020 caissons ont été enlevés et vidés par la DSUVA durant les 100 jours, a-t-il expliqué, affirmant qu’à la même période le linéaire total balayé est de 180.000 mètres linéaires, soit 180 km.


Le chef de la délégation spéciale a relevé que la production journalière de déchets liquides est estimée à plus de 100.000m3. Un autre fait  marquant de ce bilan à mi-parcours est le nettoyage de toutes les toilettes de la Grande mosquée à l’occasion de la fête de l’Aïd el Filtr. Pour Balla Traoré, le bémol est que la DSUVA ne dispose que de 6 dépôts  de transit. Or, a-t-il souligné, la capitale a besoin de 26 dépôts de transit pour assurer une évacuation ordonnée et coordonnée des ordures vers les décharges finales.

L’équipe à la tête de la mairie du District de Bamako s’active également à la libération de la voie publique. Ainsi, elle a effectué au cours du premier trimestre, 720 sorties dans plusieurs quartiers et places. Parmi lesquelles Dabanani, Dibida, Médina-Coura, Sébénikoro et Yirimadio. L’embellissement est au cœur  des actions de cette délégation  spéciale. Et pour preuve,  ce volet  concernera les grands carrefours et les ronds-points. D’après le premier responsable de la délégation spéciale, il remplacera 30 feux tricolores défaillants en raison de 13 sur la rive droite et 17 sur la rive gauche. Sur la même lancée, le président Traoré promet de travailler sur une vaste opération d’implantation de panneaux de signalisation pour réduire le taux d’accident de circulation.

S’agissant de l’amélioration de la gouvernance financière, l’orateur a dit avoir hérité d’une situation chaotique marquée par un endettement public d’environ 18 milliards de Fcfa. C’est  pourquoi,  le président a pris des mesures d’austérité budgétaire visant la réduction des dépenses de fonctionnement ayant trait à la dotation en carburant et les charges liées aux sessions ordinaires et extraordinaires. «Le solde budgétaire à la clôture du premier trimestre 2024 est excédentaire de 229.118.481 Fcfa. Le solde de fin décembre 2023 s’élevait à 435.512.975 Fcfa contre 1.508.649.134 Fcfa pour le solde de fin mars 2024», s’est félicité Balla Traoré.

En perspective, la délégation réalisera des activités à court, moyen et long termes. Dans ce lot, l’on retient, entre autres, le renforcement de l’effectif  de la DSUVA et la direction urbaine de bon ordre et de la protection de l’environnement; l’avènement d’un réseau de bus et de tramway à Bamako avec à la clé la capitale sans moto; la construction de deux ou trois tours jumelles au bord du fleuve Niger en face de l’école normale supérieure.

Namory KOUYATE

Lire aussi : #Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Lire aussi : #Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

Le Haut conseil des collectivités (HCC) entend contribuer à la réussite effective de la politique de décentralisation sous la 4è République. Pour y arriver, l’institution a mis les intelligences et expertises nationales à contribution afin de poser un diagnostic fiable du processus de trans.

Lire aussi : #Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le dév.

Lire aussi : #Mali : Pr Younouss Hamèye Dicko : «En 2019, les rebelles nous ont refusé la thématique Géopolitique et environnement international»

En sa qualité de président de cette Commission lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, Pr Younouss Hamèye Dicko relève les particularités et les atouts de notre pays à mieux tirer profit de ses richesses et trouver une solution définitive à notre crise.

Lire aussi : #Mali : Mali-Nations unies : La coopération ne faiblit pas

L’ONU entend aider notre pays à mobiliser des moyens pour augmenter sa capacité de lutte contre le terrorisme et apporter des soutiens humanitaires aux populations.

Lire aussi : #Mali : Dialogue inter-Maliens : Les mécanismes endogènes pour le Mali Kura

Ouverts lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB) par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale prennent fin ce vendredi.Le maître-mot de la rencontre demeure le renouveau.

Les articles de l'auteur

#Mali : Victime d’un accident de circulation en Italie : 200 millions de Fcfa aux ayants droit de Seybou Sangaré

Seybou Sangaré est né le 2 octobre 1997 à Makana-Birgo situé dans la Région de Kita. À la suite de son décès survenu le 26 novembre 2022 à San Severo en Italie, le Conseil de base des Maliens d’Italie a engagé une procédure judiciaire qui a abouti au payement de cette somme.

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 13 juin 2024 à 18:39

#Mali : Bilan et perspectives de la décentralisation : Le diagnostic du haut conseil des collectivités

Le Haut conseil des collectivités (HCC) entend contribuer à la réussite effective de la politique de décentralisation sous la 4è République. Pour y arriver, l’institution a mis les intelligences et expertises nationales à contribution afin de poser un diagnostic fiable du processus de transfert des ressources humaines et financières aux collectivités territoriales..

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 05 juin 2024 à 19:07

#Mali : Sécurité, genre et développement en Afrique : L’école de maintien de la paix suscite la réflexion

En prélude à la journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) a organisé, hier, un symposium sur le thème : «Vers une paix durable : quelles actions de l’Union africaine pour la sécurité, le genre et le développement en Afrique ?»..

Par Namory KOUYATE


Publié jeudi 23 mai 2024 à 19:57

#Mali : Pr Younouss Hamèye Dicko : «En 2019, les rebelles nous ont refusé la thématique Géopolitique et environnement international»

En sa qualité de président de cette Commission lors du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, Pr Younouss Hamèye Dicko relève les particularités et les atouts de notre pays à mieux tirer profit de ses richesses et trouver une solution définitive à notre crise.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:22

#Mali : Mali-Nations unies : La coopération ne faiblit pas

L’ONU entend aider notre pays à mobiliser des moyens pour augmenter sa capacité de lutte contre le terrorisme et apporter des soutiens humanitaires aux populations.

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 20 mai 2024 à 18:12

#Mali : Dialogue inter-Maliens : Les mécanismes endogènes pour le Mali Kura

Ouverts lundi dernier au Centre international de conférences de Bamako (CICB) par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, les travaux du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale prennent fin ce vendredi.Le maître-mot de la rencontre demeure le renouveau du Mali.

Par Namory KOUYATE


Publié vendredi 10 mai 2024 à 08:37

#Mali : Aspects sécuritaires et défense du territoire, géopolitique et environnement international : Des propositions constructives

Les travaux se déroulent au sein de la commission thématique 4 en charge des «aspects sécuritaires et défense du territoire» sous l’égide du général à la retraite Ismaël Cissé..

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 08 mai 2024 à 08:43

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner