Cercap : Le programme d’activités 2021 exécuté à hauteur de 65%

Le Centre d’étude et de renforcement des capacités d’analyse et de plaidoyer (Cercap) veut contribuer davantage à l’amélioration de l’efficacité des politiques publiques à venir.

Par

Publié jeudi 30 juin 2022 à 07:10, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 15:19
Cercap : Le programme d’activités 2021 exécuté à hauteur de 65%

La session s’est tenue dans un contexte où le Centre aspire recouvrer la plénitude de ses missions

 

Ses responsables l’ont fait savoir lors des travaux de la 3è session ordinaire de son conseil d’administration, tenu hier dans sa salle de réunion. Le secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances, Abdoulaye Traoré a ouvert la session.

Étaient inscrits, à son ordre, l’examen du compte rendu de la 2è session ordinaire, l’état de mise en œuvre des recommandations de cette session, du rapport d’activités 2021. Les administrateurs ont également analysé le programme d’activités et le projet de budget 2022, avant d’apprécier le contrat annuel de performance de la structure.

Malgré le contexte socioéconomique difficile du pays, le Cercap a exécuté 65% de son programme d’activités 2021, a salué le secrétaire général du ministère de l’Économie et des Finances.  Abdoulaye Traoré a noté qu’il a élaboré un répertoire des politiques publiques au Mali et analysé la cohérence de ces dernières.

Cette session se tient dans un contexte où le Centre aspire recouvrer la plénitude de ses missions. Il devra désormais, selon ses responsables, contribuer à améliorer le processus décisionnel et l’efficacité des politiques publiques en mettant à la disposition des acteurs étatiques et non étatiques des résultats d’études et de recherche rigoureusement menés sur des thématiques pertinentes pour le développement durable.


Cela conformément à sa mission qui est de mettre en évidence des faits à venir à travers des méthodes scientifiques et rigoureuses afin d’aider les différents acteurs de développement à prendre leur décision, a déclaré son directeur général, Dr François Koné.

Pour y arriver, a estimé le numéro 2 de l’hôtel des Finances, il importe de relever certains défis notamment «la faible culture du recours aux résultats d’études et de recherche dans les débats et décisions concernant la vie publique, l’insuffisance des ressources humaines et financières. Il appartient à la direction générale du Cercap de prendre des initiatives que le conseil d’administration soutiendra, a assuré Abdoulaye Traoré.


Car «pour permettre au Cercap de jouer pleinement son rôle de bonne réussite des politiques publiques, nous devons contribuer à lui donner un capital crédit en lui confiant des besoins d’études, de recherche et de renforcement des capacités des structures respectives », a-t-il plaidé. Estimant que c’est ainsi que le Cercap pourra bonifier ce capital crédit en mobilisant des ressources financières auprès des partenaires nationaux et internationaux de développement et attirer les expertises nécessaires à la réalisation de ses activités.

Kadiatou OUATTARA

Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié 05 October 2021 a 12:07 Rédaction Lessor

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié 05 October 2021 a 11:16 Rédaction Lessor

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié 12 January 2022 a 07:54 Rédaction Lessor

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié 07 December 2021 a 10:25 Rédaction Lessor

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié 24 November 2021 a 10:06 Rédaction Lessor

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié 30 December 2021 a 09:16 Rédaction Lessor

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié 24 November 2021 a 10:12 Rédaction Lessor

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner