Unités agro-industrielles : Le PACAM offre des équipements de transformation

Le Projet d’appui à la compétitivité agro-industrielle au Mali, (Pacam) a remis, hier des équipements de transformation et des matériels de production à des unités industrielles et coopératives de pépiniéristes de la filière mangue. C’était sur le terrain de foot Muntada, près des locaux du Projet à Hamdalaye ACI 2000.

Par

Publié vendredi 25 novembre 2022 à 08:49
Unités agro-industrielles : Le PACAM offre des  équipements de transformation

 Remise symbolique de matériels aux bénéficiaires

 


Ces matériels et équipements d’une valeur totale de 48, 9 millions de Fcfa sont constitués en deux lots. Le premier comporte des équipements et de matériels divers de transformation pour un montant de 38,9 millions de Fcfa, destinés aux entreprises transformatrices de mangue à Koulikoro, Bamako et Sikasso. Et le second lot de matériels de production de mangue de 10 millions de Fcfa pour les coopératives des Communes de Bamako, Souban et Ouélébougou dans la Région de Koulikoro, de Mandela dans la Région de Sikasso et de Yanfolila (Bougouni).

Il s’agit de mixeurs électriques pour jus de mangue, de broyeurs à fruits, de séchoirs, de pasteurisateurs avec brûleur, tricycles pour livraison et d’appareils de traitement.

Ce Projet d’une durée de cinq ans est multisectoriel avec une forte implication du secteur privé. Au regard de ses avantages compétitifs, la filière mangue dans le bassin agro-écologique Bamako-Koulikoro-Sikasso, présente un grand intérêt pour le Pacam. «C’est pourquoi, ce projet dans ses composantes, outre l’appui institutionnel et la promotion de la production de l’alimentation animale, a mis l’accent sur la promotion de la transformation et l’exportation de mangue et l’amélioration de l’accès aux zones de production de mangue», a dit le ministre du Développement rural, Modibo Keita. L’objectif recherché, ajoute-t-il, est d’accroître d’une part la transformation et d’autre part l’exportation des produits agricoles, tout en réduisant les pertes post-récoltes et assurer de meilleurs rendements.

à cet effet, le Pacam, financé par la Banque mondiale à hauteur de 30 millions dollars, environ 19,5 milliards de Fcfa, a procédé à la réhabilitation de 300 kilomètres de pistes rurales à Sikasso et à Yanfolila et à la construction de six centres de collecte et de commercialisation de mangues. «Ces pistes rurales ont impacté positivement le développement de notre terroir sur tous les plans. Les enfants peuvent se rendent plus facilement dans les différentes écoles, plusieurs vies ont été sauvées grâce aux références-évacuations et surtout les revenus des populations se sont améliorés», a dit le maire de la Commune rurale de Kaboila (Sikasso), Drissa Ouattara.

Le Pacam a aussi soutenu l’Interprofession mangue dans la mise en œuvre du plan d’actions de lutte contre les mouches de fruits avec le traitement phytosanitaire de 34.800 hectares dans les bassins de Sikasso, Yanfolila, Bougouni, Koulikoro et Bamako. Il a aussi mis en œuvre la plateforme d’embouche bovine moderne d’une cinquantaine d’emboucheurs à Kayes. La coordinatrice du Pacam, Fatoumata Ba Haïdara, a rappelé la nécessité d’encadrer et d’encourager les acteurs qui y interviennent. «Ces femmes et hommes constituent chacun des entités économiques et créent donc des emplois».

Pour le représentant de la Banque mondial, Abdrahamane Coulibaly, «cet appui ponctuel du Pacam doit permettre d’accélérer le développement de leurs activités et permettre à d’autres structures d’en profiter», avant d’assurer que le Pacam II, fera l’objet de discussion avec les autorités. Camara Tako Sylla, une représente des unités industrielles n’a pas manqué de manifester sa joie pour cette acquisition de matériels.


Elle a égrené des doléances sur la labellisation de la mangue transformée au Mali, la recherche de marchés directs pour la commercialisation, celle de solution au problème de mise sur le marché de produits agricoles transformés. Y figure aussi la promotion de nos produits locaux au niveau national particulièrement au sein des ministères au profit des produits importés. Depuis sa mise en œuvre, le Pacam fournit un appui stratégique de développement des filières à travers 4 composantes qui sont : augmenter la transformation et l’export de mangues, améliorer l’accès aux zones de production de mangues, promouvoir la production d’alimentation animale et renforcer les capacités institutionnelles et de mise en œuvre.

Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dan.

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié mardi 05 octobre 2021 à 12:07 Oumar SANKARE

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié mardi 05 octobre 2021 à 11:16 Oumar SANKARE

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié mercredi 24 novembre 2021 à 10:06 Oumar SANKARE

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié mercredi 24 novembre 2021 à 10:12 Oumar SANKARE

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié mardi 07 décembre 2021 à 10:25 Oumar SANKARE

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié jeudi 30 décembre 2021 à 09:16 Oumar SANKARE

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié mercredi 12 janvier 2022 à 07:54 Oumar SANKARE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner