Sikasso : La sécurité dans les écoles au menu d’une rencontre

«Renforcer les connaissances et compétences des acteurs impliqués dans la mise en œuvre et le suivi de la déclaration sur la sécurité dans les écoles afin d’assurer le fonctionnement normal, la protection efficiente et efficace de l’éducation contre les attaques pendant les conflits armés».

Par

Publié vendredi 20 mai 2022 à 10:47, mis à jour mardi 05 juillet 2022 à 18:55
Sikasso : La sécurité dans les écoles au menu d’une rencontre

Tel était l’objectif général de l’atelier de formation, de sensibilisation et de mobilisation des parties prenantes de la mise en œuvre de la déclaration sur la sécurité dans les écoles, ses lignes directives et les implications y afférant. La rencontre a été présidée, jeudi dernier dans la capitale du Kénédougou, par le gouverneur de la 3ème région, Daniel Coulibaly.

L’évènement a aussi regroupé le président du comité technique national de la déclaration sur la sécurité dans les écoles au Mali, Mamadou Kanté, le représentant des partenaires techniques et financiers, Moussa Touré et le représentant du maire de la Commune urbaine de Sikasso, Adama Ballo.

«Pendant les conflits armés, les écoles ainsi que les lieux d’apprentissage sont attaqués, violés, bombardés, saccagés, brûlés ou utilisés comme bases, casernes ou centres de détentions par les parties en conflits armés», a relevé le gouverneur de la 3ème région.

Daniel Coulibaly ajoutera que des enfants, étudiants et enseignants sont aussi enlevés ou détenus de façon arbitraire. Ces agissements, selon lui, empêchent non seulement les élèves et les étudiants de bénéficier de leur droit à l’éducation mais privent également les communautés entières des bases nécessaires pour construire leur avenir.

Se prononçant sur le présent atelier, le chef de l’exécutif régional dira que le choix de Sikasso n’est pas fortuit car la région vit cette insécurité depuis un certain moment. À cet effet, il a rappelé la fermeture des écoles des Communes de Danderesso, Nongon Souala et Kléla.

«La rencontre permettra de mettre en place le comité technique de suivi de l’opérationnalisation de la déclaration sur la sécurité dans les écoles de la Région de Sikasso», a souligné Daniel Coulibaly.

De son côté, le président du comité technique national de la déclaration sur la sécurité dans les écoles au Mali, Mamadou Kanté, dira que la protection de l’école pendant les conflits armés est une initiative de la communauté internationale. Cette initiative, selon lui, découle du fait que  le secteur de l’éducation constitue la couche la plus fragile et la plus touchée en période de conflits.

Par ailleurs, Mamadou Kanté précisera que le Mali, à travers le ministère de l’éducation, a endossé ladite déclaration le 1er février 2018. «Compte tenu de la progression de l’insécurité, nous avons jugé utile de mettre en place le comité à Sikasso. Ledit comité s’occupera de la protection et de l’éducation pendant les conflits armés dans la région», a-t-il conclu.

Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Lire aussi : Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il ras.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Dans la même rubrique

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié 13 January 2022 a 08:11 Mariam DIABATE

Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Publié 13 January 2022 a 07:49 Mariam DIABATE

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié 03 January 2022 a 08:22 Mariam DIABATE

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié 07 January 2022 a 07:50 Mariam DIABATE

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié 04 May 2022 a 07:21 Mariam DIABATE

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié 03 January 2022 a 08:15 Mariam DIABATE

Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Les partenaires ont assuré que le dialogue n’a pas été interrompu avec les autorités.

Publié 09 February 2022 a 07:52 Mariam DIABATE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner