Sénégal: Le procureur requiert 10 ans de prison contre Ousmane Sonko pour viol

Le procès pour viol contre le leader de l'opposition opposition Ousmane Sonko dans l'affaire dite du salon de massage « Sweet beauté » a repris ce mardi 23 mai, à l'absence du principal accusé qui a refusé de comparaître dénonçant une cabale politique dont seul objectif de l'empêcher de briguer la presidentielle de février prochain, rapportent plusieurs médias locaux.

Par

Publié mercredi 24 mai 2023 à 18:40
Sénégal: Le procureur requiert 10 ans de prison contre Ousmane Sonko pour viol

 

Après plusieurs heures d'audition des sept témoignages, c'est finalement très tard dans la nuit que le tribunal a décidé de mettre son verdict en délibéré. 


Ainsi, dans son réquisitoire, le ministère public a demandé au juge de la Chambre criminelle de Dakar de déclarer Ousmane Sonko coupable des faits de viols qui lui sont reprochés et le condamner à une peine de 10 ans de réclusion criminelle. 


« A défaut de retenir le crime de viol, de requalifier les faits en délit de corruption  de la jeunesse et le condamner à 5 ans de prison et à payer une amende de 2 millions de Fcfa. En sus, d’un emprisonnement de cinq (5) ans pour menaces de mort », a requis le procureur, indique Seneweb.com. 


S'agissant de Ndèye Khady Ndiaye, le parquet général a requis 5 ans de réclusion criminelle pour complicité de viol et une amende de 100 000 de FCFA, et un an pour incitation à la débauche et diffusion d'images contraire aux bonnes mœurs. 


Lors de son interrogatoire par le Juge, Adji Sarr a maintenu ses accusations de viols contre l'opposant en relatant les faits sans détour. « Cinq fois » a-t-elle répondu au président de la chambre criminelle qui lui demandait à combien de reprises Ousmane Sonko aurait abusé d'elle dans le salon de beauté de la capitale où elle travaillait.


« Il a menacé de me faire licencier si j'en parlais ou de mettre à mes trousses des jeunes pour me régler mon compte » a-t-elle dit. Avant d'indiquer que Sonko venait armé au salon Sweet Beauté, a-t-elle déclaré: « J'ai eu peur en voyant les armes avec lesquelles il menaçait de me tuer ». Le leader politique sénégalais, 48 ans, a reconnu être allé se faire masser pour apaiser des douleurs de dos chroniques. Mais il a toujours réfuté les accusations et crié au complot du pouvoir pour l'écarter de la présidentielle.


Disant craindre pour sa sécurité, il a annoncé qu'il ne répondrait plus aux convocations de la justice sans garantie de l'Etat pour son intégrité physique. Ousmane Sonko est présumé être resté à Ziguinchor, ville dont il est le maire et où il s'est retiré il y a plusieurs jours, à des centaines de kilomètres de Dakar.


Il faut souligner que selon le code pénal sénégalais une personne en état de contumace ne dispose pas de ses droits civiques. Toute chose qui empêcherait Ousmane Sonko de briguer la présidentielle prochaine.


Il faut rappeler que l'opposant sénégalais a été condamné il y a quelques semaines à six mois de prison avec sursis pour « diffamation, injures et faux » dans une autre affaire qui l'oppose au ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang . Une peine qui pourrait bien le rendre inéligible à la course au palais présidentiel, si son appel n'aboutit pas.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouver.

Lire aussi : #Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions conf.

Lire aussi : #Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations sont interdites jusqu'à nouvel ordre au Mali pour raison d'ordre public..

Lire aussi : #Mali : Un chef terroriste neutralisé avec plusieurs assaillants

Boura Lobbi, originaire du village de Tanal, chef terroriste sévissant dans une grande partie de la Région de Douentza particulièrement au Nord jusqu’à Diona a été neutralisé par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : #Mali:Dialogue inter-Maliens : Le Comité de pilotage échange avec le gouvernement

Après la première phase avec la validation des Termes de références (TDR), réussie avec brio, le Comité pilotage du Dialogue inter-Maliens poursuit activement les préparatifs des concertations nationales proprement dites qui démarreront par les communes du 13 au 15 avril prochains..

Lire aussi : #Mali : Groupes scolaires de Yirimadio Sud et Dianeguela : Le président de la Transition étanche la soif des personnels

Dans le cadre de ses œuvres sociales, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, continue d’étancher la soif des populations maliennes, notamment des acteurs de l’école avec la réalisation d’une série de forages dans plusieurs établissements scolaires à travers le pays..

Les articles de l'auteur

#Mali : La Hac invite les médias à arrêter la diffusion des activités des partis politiques

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 11 avril, la Haute autorité de la communication (Hac) invite les médias à arrêter la diffusion et la publication des activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations, conformément à leur suspension par le gouvernement ce mercredi 10 avril..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 13:52

#Mali : Réussite du Dialogue inter-Maliens : L’engagement ferme des légitimités traditionnelles et des confessions religieuses

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale a bouclé lundi dernier la série de rencontres avec les institutions et Forces vives de la nation. Ces membres ont rencontré les autorités et légitimités traditionnelles ainsi que les institutions confessionnelles et religieuses qui avaient ouvert le bal en début de semaine dernière..

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 11 avril 2024 à 09:25

#Mali : Le gouvernement suspend les activités des partis politiques

Les activités des partis politiques et celles à caractère politique des associations sont interdites jusqu'à nouvel ordre au Mali pour raison d'ordre public..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 10 avril 2024 à 21:53

#Mali : Un chef terroriste neutralisé avec plusieurs assaillants

Boura Lobbi, originaire du village de Tanal, chef terroriste sévissant dans une grande partie de la Région de Douentza particulièrement au Nord jusqu’à Diona a été neutralisé par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 10 avril 2024 à 18:21

#Mali:Dialogue inter-Maliens : Le Comité de pilotage échange avec le gouvernement

Après la première phase avec la validation des Termes de références (TDR), réussie avec brio, le Comité pilotage du Dialogue inter-Maliens poursuit activement les préparatifs des concertations nationales proprement dites qui démarreront par les communes du 13 au 15 avril prochains..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:06

#Mali : Groupes scolaires de Yirimadio Sud et Dianeguela : Le président de la Transition étanche la soif des personnels

Dans le cadre de ses œuvres sociales, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, continue d’étancher la soif des populations maliennes, notamment des acteurs de l’école avec la réalisation d’une série de forages dans plusieurs établissements scolaires à travers le pays..

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:53

#Mali : Candidature à la direction générale de l’Asecna : Le Tchad sollicite le soutien du Mali

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a reçu hier en audience au palais de Koulouba, une importante délégation tchadienne conduite par le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale de ce pays, Mahamat Assouyouti Abakar..

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 08:49

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner