Régions de Ségou et San : Le Projes appuie 33 initiatives jeunes

La salle de conférence du Centre Korè de Ségou a abrité, hier, une cérémonie de signature de conventions pour la mise en œuvre de 33 initiatives jeunes dans le domaine de la citoyenneté et de l’éveil socio-éducatif dans les Régions de Ségou et de San.

Par

Publié mercredi 03 août 2022 à 07:41, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 16:33
Régions de Ségou et San : Le Projes appuie 33 initiatives jeunes

                                        Un chèque géant d’un montant de plus 186 millions de Fcfa a été remis aux bénéficiaires


Organisée par le Programme jeunesse et stabilisation (Projes), la rencontre était présidée par le représentant du gouverneur de Ségou, Mohamed Aboubacrine Ag Mohamed. C’était en présence du coordinateur du Projes, Mohamed Adama Sidibé, du directeur général de Consult Step, Daouda Sory Dembélé et du représentant du maire de Sébougou, Daniel Dougnon.


Financé par l’Union européenne à travers le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, le Projes est mis en œuvre par la GIZ avec comme objectif de promouvoir la stabilisation et le redressement socio-économique du Mali, notamment dans les Régions de Ségou, Mopti, San, Bandiagara et Douentza.


Dans le cadre de la mise en œuvre de son volet relatif  à la cohésion sociale, le programme à travers le cabinet Consult Step a lancé en décembre 2021 un appel à candidatures pour la sélection d’initiatives dans le domaine de la citoyenneté et de l’éveil socio-éducatif. Sur 387 initiatives de micro-projets reçus dans l’ensemble des 5 régions d’intervention du projet, 77 initiatives ont été retenues dont 22 à Ségou et 11 à San.


Le représentant du gouverneur a félicité les porteurs des micro-projets retenus dans le cadre de cette initiative. Il a rappelé que le Mali fait face aujourd’hui au défi de renouer avec la paix et la cohésion sociale. Et d’inviter les populations, notamment les jeunes à accompagner les efforts entrepris par les autorités.


Mohamed Aboubacrine Ag Mohamed a aussi souligné que le projet fait partie des nombreuses initiatives de l’UE en faveur du Mali. Il a appelé la jeunesse à saisir cette opportunité pour rentrer dans l’histoire en devenant de véritables remparts contre la division.
Pour sa part, le coordinateur du Projes a rappelé que son programme a commandité en décembre 2019 une étude diagnostique sur la problématique du vivre ensemble entre les différentes communautés dans les Régions de Ségou et de Mopti. Il s’agissait d’identifier des actions visant une meilleure cohésion sociale, à travers une gestion inclusive des ressources socio-économiques locales et la valorisation d’initiatives de prévention et de régulation des conflits locaux impliquant notamment les jeunes dans les deux régions. à l’issue de cette étude, cinq volets ont été identifiés  à savoir l’appui technique et formation ; la mise en place d’espaces de dialogue et de résolution, la gestion adaptée et intégrée des infrastructures pour une meilleure cohésion sociale, l’appui à la jeunesse dans le domaine de la citoyenneté et l’éveil socio-éducatif,  la communication, la culture et l’art comme des leviers de cohésion sociale.


L’initiative s’inscrit dans le volet 4. «à travers cette intervention le Projes souhaite apporter un appui à la catégorie jeunesse dans les Régions de Ségou, San, Mopti, Bandiagara et Douentza», a-t-il expliqué. Le coordinateur a aussi profité de l’opportunité pour rappeler aux groupements bénéficiaires, les attentes de l’UE. à cet effet, il a indiqué que les projets dans leur mise en œuvre doivent être inclusifs en impliquant certaines catégories de jeunes en marge des programmes de jeunesse. Ils doivent aussi impacter un grand nombre de personnes et de couches sociales.


Le directeur général du cabinet Consult Step a invité les bénéficiaires à une meilleure utilisation des fonds qui seront mis à leur disposition. «Ce financement n’est pas un don, mais un appui qui devra aider à la réalisation de vos initiatives approuvées par le Projes», a-t-il dit, tout en rappelant que les activités qui seront réalisées doivent avoir un accès libre et un caractère gratuit.


Mariam Cissouma, porte-parole des bénéficiaires, a exprimé leur reconnaissance à l’UE, mais aussi au Projes et à Consult Step : «Nous  sommes conscients de notre responsabilité en tant que premiers bénéficiaires. Nous vous rassurons que ce défi sera relevé», a-t-elle promis.
Un des temps forts a été la remise symbolique du chèque géant d’un montant de plus de 186 millions de Fcfa.


Aminata Dindi
SISSOKO
Amap-Ségou


Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié 05 October 2021 a 12:07 Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié 05 October 2021 a 11:16 Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié 12 January 2022 a 07:54 Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié 07 December 2021 a 10:25 Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié 24 November 2021 a 10:06 Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié 30 December 2021 a 09:16 Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié 24 November 2021 a 10:12 Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner