Recherche sur le paludisme : Scientifiques américains et maliens sur la même longueur d’onde

Une équipe de 45 scientifiques maliens a pris par à la conférence annuelle de la Société savante américaine de médecine tropicale et d’hygiène (American Society of Tropical Medicine and Hygiene – ASTMH), grâce aux National Institutes of Health (NIH) des États-Unis.

Par

Publié vendredi 02 décembre 2022 à 07:27
Recherche sur le paludisme : Scientifiques américains et maliens sur la même longueur d’onde

Les chercheurs maliens avec leurs homologues des Etats-Unis

 

Ce rendez-vous scientifique qui avait connu un coup d’arrêt, ces deux dernières années, en raison de la pandémie de la Covid-19, s’est tenu du 30 octobre dernier au 3 novembre à Seattle, Washington, DC. Nos scientifiques ont eu l’opportunité au cours de cette rencontre scientifique de présenter les résultats de leurs recherches à travers.


L’équipe du Pr Boubacar Traoré, doyen de la Faculté de pharmacie de l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB), à travers ses résultats présentés par le professeur Kassoum Kayentao, a retenu l’attention de plusieurs médias américains et à l’étranger, notamment le Washington Post. Elle a dans une étude a démontré que le médicament expérimental à base d’anticorps monoclonal, CIS43LS, s’est avéré efficace à 88 % pour prévenir les infections palustres chez des adultes en bonne santé à Kalifabougou et Torodo dans la Région de Koulikoro.

Il s’agit de la première étude à montrer qu’un anticorps monoclonal peut prévenir l’infection par le paludisme dans une région endémique. Elle permet d’espérer que les anticorps monoclonaux pourront faire partie des outils de lutte contre le paludisme mis à la disposition du monde pour combattre cette maladie qui continue de tuer des personnes au Mali et dans d’autres pays principalement en Afrique.

Le chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis au Mali a déclaré : «Nous sommes très fiers du partenariat entre les National institutes of health, l’USTTB et la Faculté de pharmacie qui font partie du Centre de formation et de recherche sur le paludisme et mènent des études de recherche sur ce fléau. Ils ont le potentiel de sauver des vies non seulement au Mali, mais dans toute l’Afrique et dans le monde entier». Le diplomate américain a salué les résultats des travaux du Pr Kassoum Kayentao, récemment publiés dans le New England journal of medicine.


Synthèse

Baya Traoré

Oumar SANKARE

Lire aussi : Université privée du Sahel : 122 Frais émoulus sur le marché de l’emploi

L’Université privée du Sahel (UPS) vient de verser sur le marché de l’emploi 122 jeunes diplômés dont 27 femmes. Ces nouveaux diplômés ont décroché leur licence dans le cadre du système Licence-Master-Doctorat (LMD) en vigueur dans notre pays depuis 2008..

Lire aussi : Médicaments non conventionnels : La HAC met en garde contre la publicité mensongère

À travers un communiqué diffusé jeudi dernier, la Haute autorité de la communication (Hac) indique avoir constaté la diffusion intempestive de messages publicitaires sur certains médicaments non conventionnels..

Lire aussi : Notre santé, Cellulite du cou et de la face : À ne pas minimiser

«Devant un patient avec une tuméfaction inflammatoire dans un contexte de douleur dentaire, d’angine, d’injection de corps étranger ou de furoncle, il faut rapidement penser à une possibilité de cellulite», révèle Dr Djibril Samaké, spécialiste en ORL au Centre de santé de référen.

Lire aussi : Évaluation et accréditation des établissements de santé : «Public et privé sont tous concernés»

Cette nouvelle Agence est outillée d’un dispositif pour amener les structures de santé à s’inscrire dans une amélioration continue de la qualité des soins. Son directeur général, Sékouli Fadjadji Touré, explique les défis à relever pour réussir cette noble mission.

Lire aussi : Utilisation excessive des bouillons industriels : Nuisible à la santé

Selon les spécialistes, les bouillons, mal utilisés, peuvent provoquer certains types de cancers, des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), de l’hypertension. Et aussi des troubles digestifs comme les brûlures d’estomac, les ballonnements et les douleurs ab.

Lire aussi : Faits divers, Missira : Rixe mortelle

Suite à des injures grossières, des adolescents se sont battus dans la rue. L’un des protagonistes est finalement mort poignardé.

Les articles de l'auteur

Université privée du Sahel : 122 Frais émoulus sur le marché de l’emploi

L’Université privée du Sahel (UPS) vient de verser sur le marché de l’emploi 122 jeunes diplômés dont 27 femmes. Ces nouveaux diplômés ont décroché leur licence dans le cadre du système Licence-Master-Doctorat (LMD) en vigueur dans notre pays depuis 2008..

Par Oumar SANKARE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:59

Médicaments non conventionnels : La HAC met en garde contre la publicité mensongère

À travers un communiqué diffusé jeudi dernier, la Haute autorité de la communication (Hac) indique avoir constaté la diffusion intempestive de messages publicitaires sur certains médicaments non conventionnels..

Par Oumar SANKARE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:53

Notre santé, Cellulite du cou et de la face : À ne pas minimiser

«Devant un patient avec une tuméfaction inflammatoire dans un contexte de douleur dentaire, d’angine, d’injection de corps étranger ou de furoncle, il faut rapidement penser à une possibilité de cellulite», révèle Dr Djibril Samaké, spécialiste en ORL au Centre de santé de référence (Csref) du Quartier Mali..

Par Oumar SANKARE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:47

Évaluation et accréditation des établissements de santé : «Public et privé sont tous concernés»

Cette nouvelle Agence est outillée d’un dispositif pour amener les structures de santé à s’inscrire dans une amélioration continue de la qualité des soins. Son directeur général, Sékouli Fadjadji Touré, explique les défis à relever pour réussir cette noble mission.

Par Oumar SANKARE


Publié lundi 06 février 2023 à 07:44

Utilisation excessive des bouillons industriels : Nuisible à la santé

Selon les spécialistes, les bouillons, mal utilisés, peuvent provoquer certains types de cancers, des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), de l’hypertension. Et aussi des troubles digestifs comme les brûlures d’estomac, les ballonnements et les douleurs abdominales.

Par Oumar SANKARE


Publié vendredi 03 février 2023 à 08:29

Faits divers, Missira : Rixe mortelle

Suite à des injures grossières, des adolescents se sont battus dans la rue. L’un des protagonistes est finalement mort poignardé.

Par Oumar SANKARE


Publié vendredi 03 février 2023 à 07:42

Aepes : Vingt ans au service de l’enseignement supérieur

L’Association des établissements privés d’enseignement supérieur (Aepes) a signé, hier au Centre du secteur privé, un mémorandum d’entente avec l’Association indépendante des promoteurs d’écoles privées agrées du Mali (Aiepam)..

Par Oumar SANKARE


Publié vendredi 03 février 2023 à 07:37

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner