Missabougou : Un recidiviste retourne en prison

Pendant ce temps à Missabougou, en Commune VI de Bamako, c’est un vagabond un peu particulier qui tombait dans les mailles du filet des policiers du commissariat de Sotuba que dirige le principal Yaya Niambélé. Il s’agit de M.S dit « Soldat ».

Publié mardi 28 mars 2023 à 07:37
Missabougou : Un recidiviste retourne en prison

Cet individu peu recommandable est, selon les limiers, à la tête d’un groupe de jeunes malfrats âgés de 16 à 20 ans, spécialisés dans le vol et le braquage à main armée. Le jeune homme doit sa particularité au fait d’être un malfrat à la gâchette facile qui n’hésitait pas à faire usage de son arme pour obtenir ce qu’il veut. Récidiviste notoire, il avait une très forte influence sur ses gamins qui lui obéissaient à l’oeil et au doigt. Sa bande est  responsable de plusieurs cas de braquage et de vols à main armée perpétrés contre les paisibles citoyens. Ils opéraient dans toutes les communes du District.

La bande à « Soldat » aurait ainsi vécu de ses agissements, durant un bon moment, jusqu’à cette nuit où une de leurs opérations a conduit  à leur déclin avec l’interpellation de leur cerveau. Il n’est un secret pour personne que généralement lorsqu’elles sont menées à fond, les investigations policières s’avèrent rarement infructueuses. Et, au terme de ces enquêtes, ce sont des individus louches comme M.S dit « Soldat » qui se font toujours prendre. C’est ainsi que les limiers lui ont mis le grappin dessus à Missabougou. Le jeune fut, par la suite, placé sous mandat de dépôt. Et depuis, il croupit derrière les barreaux.

Au commissariat, nous apprendrons que tout est parti d’une information reçue sur les agissements de la bande. Ce jour-là, à la date du 1er mars dernier, la bande à Soldat s’apprêtait à cambrioler l’alimentation d’une station d’essence de la place. Il s’est avéré que l’info du pion ne souffrait d’aucun doute comme le démontre la suite des faits.

Les limiers ont alors immédiatement investi le lieu indiqué pour attendre la bande. Une fois sur place, les éléments après avoir bien étudié le terrain, se sont postés à l’intérieur et aux alentours de ladite station. Et cela n’a pas tardé à porter fruits. Quelques instants plus tard, trois individus circulant sur une mototaxi ont débarqué et subitement l’un d’entre eux s’est dirigé à l’intérieur de l’alimentation pour commettre son forfait.

Les éléments dépêchés, grâce à leur expérience pointue dans ces types d’enquête et d’intervention, ont procédé de façon très professionnelle à l’interpellation de cet individu muni d’une arme de fabrication artisanale améliorée avant de conduire les limiers à ses acolytes qui montaient le guet devant la station. En plus d’un pistolet automatique de fabrication artisanale améliorée et son chargeur garni de 5 cartouches dont une déjà engagée dans le canon, le délinquant MS dit « Soldat » avait également en sa possession une mototaxi de provenance douteuse.

Les enquêtes ont aussi démontré que le jeune homme est très connu des archives de la Police judiciaire du commissariat de Sotuba et par plusieurs autres unités d’enquête de Bamako et environs. Pis encore, il a été établi qu’en 2022, il avait été déféré par le même commissariat pour un cas similaire et la même année par celui de Korofina dans une autre affaire de braquage à main armée et de détention illégale d’armes à feu. Ces preuves étaient suffisantes pour les limiers pour ne pas faire trainer son dossier et le renvoyer à nouveau devant un juge.    

Tiedié DOUMBIA

Lire aussi : #Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Lire aussi : #Mali : Cour d’assises de Bamako : Les accusés retournent à la maison

Inculpés d’infractions criminelles, ils se sont défendus bec et ongles pour échapper à la rigueur de la loi. Le salut est finalement venu de la légèreté de leurs dossiers.

Lire aussi : #Mali : Pèlerinage 2024 : Le chronogramme des départs pour la Mecque

Chaque pèlerin doit passer 6 à 8 jours à Médine avant d’aller à La Mecque. D’après les plans, la majorité de nos pèlerins iront par vols directs à Médine.

Lire aussi : #Mali : District de Bamako : Des dealers internationaux aux arrêts

Quatre dealers s’apprêtaient à embarquer avec une importante quantité de drogue pour un pays voisin. Le voyage est reporté sine die.

Lire aussi : #Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Lire aussi : #Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

Mobiliser les ressources, les partenaires techniques et financiers et les autres parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du plan Page Mali d’intégration des services de planification familiale post-partum (PFPP)/Santé de la reproduction maternelle, néonatale et infantile (SRMNI)/Nutri.

Les articles de l'auteur

#Mali : Kati Kôkô : Braqeurs malchanceux

Les deux individus avaient presque réussi leur opération. Mais celle-ci a échoué grâce au courage de leur victime.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 23 mai 2024 à 17:40

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Les accusés retournent à la maison

Inculpés d’infractions criminelles, ils se sont défendus bec et ongles pour échapper à la rigueur de la loi. Le salut est finalement venu de la légèreté de leurs dossiers.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mercredi 22 mai 2024 à 19:09

#Mali : Pèlerinage 2024 : Le chronogramme des départs pour la Mecque

Chaque pèlerin doit passer 6 à 8 jours à Médine avant d’aller à La Mecque. D’après les plans, la majorité de nos pèlerins iront par vols directs à Médine.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 21 mai 2024 à 19:14

#Mali : District de Bamako : Des dealers internationaux aux arrêts

Quatre dealers s’apprêtaient à embarquer avec une importante quantité de drogue pour un pays voisin. Le voyage est reporté sine die.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 21 mai 2024 à 18:51

#Mali : Kati-Sananfara : «RASTA» tombe au cimetière

À cause de l’appât du gain facile, il avait quasiment tout dans son viseur. Son opération contre la construction du cimetière a été la dernière pour lui.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié mardi 14 mai 2024 à 18:26

#Mali : Santé de la reproduction : Plaidoyer pour la mobilisation des ressources

Mobiliser les ressources, les partenaires techniques et financiers et les autres parties prenantes pour soutenir la mise en œuvre du plan Page Mali d’intégration des services de planification familiale post-partum (PFPP)/Santé de la reproduction maternelle, néonatale et infantile (SRMNI)/Nutrition : tel était l’objectif de la table ronde organisée, jeudi dernier dans un hôtel de la place, par l’Office national de la santé de la reproduction (Onasr)..

Par Tiedié DOUMBIA


Publié dimanche 12 mai 2024 à 16:56

#Mali : Cour d’assises de Bamako : Père adoptif, obsédé sexuel

Père de plus d’une dizaine d’enfants, il n’a pas résisté à la tentation d’abuser sexuellement de sa fille adoptive. Il s’est finalement retrouvé devant les juges.

Par Tiedié DOUMBIA


Publié jeudi 02 mai 2024 à 07:43

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner