#Mali : M5-RFP : Les éclaircissements de Boubacar Karamoko Traoré

Le Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a organisé, jeudi dernier, un point de presse pour éclairer la lanterne de l’opinion sur les questions d’intérêt national et la situation de crise qui prévaut en son sein.

Par

Publié mardi 02 avril 2024 à 09:01 , mis à jour lundi 15 avril 2024 à 00:49
#Mali : M5-RFP : Les éclaircissements de Boubacar Karamoko Traoré

Selon les conférenciers, la Transition a engrangé des succès

 

 Ce rendez-vous médiatique, tenu à la Maison de la presse, était animé par le 1er vice-président du mouvement Boubacar Karamoko Traoré, devant un parterre de militants du regroupement et de journalistes. Dans sa déclaration liminaire, Boubacar Karamoko Traoré a affirmé que la Transition a engrangé des succès par la satisfaction progressive et irréversible des attentes des Maliens. Parmi les acquis, le M5-RFP, par la voix de son 1er vice-président, a relevé, entre autres, la montée en puissance des Forces de défense et de sécurité, la souveraineté retrouvée par la dénonciation et la mise en cause de toute forme de coopération ne prenant pas en compte les intérêts et les priorités du Mali, la tenue des Assises nationales de la refondation (ANR) et la mise en place de l’Autorité indépendante de gestion  des élections (Aige).

À celles-ci s’ajoutent l’adoption de la nouvelle Constitution, la reconquête et le retour de Kidal dans le giron de l’État, ainsi que la fin de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. C’est pourquoi, le conférencier a réitéré son soutien à la Transition à travers le chef de l’État, le colonel Assimi Goïta, le gouvernement et le Conseil national de Transition (CNT). Boubacar Karamoko Traoré a salué à nouveau la résistance du peuple malien et sa détermination à prendre en main son destin. Indiquant que son mouvement exhorte les forces politiques et sociales acquises au changement à renforcer leur détermination dans l’union sacrée et à se maintenir mobilisées jusqu’à l’aboutissement du combat pour un Mali Kura.

Parlant de la crise qui secoue l’organisation, l’orateur a fait savoir que sur les neuf entités qui constituent le Comité stratégique, huit y demeurent encore. Il a précisé que les femmes et les jeunes sont représentés par leurs deux coordinations. Selon lui, ces dernières sont des organes et non des entités. L’animateur principal de la conférence de dire que Dr Choguel Kokalla Maïga est le président du M5-RFP. La diaspora, a poursuivi le 1er vice-président, est représentée au Comité stratégique. Idem pour les trois représentants au CNT. Boubacar Karamoko Traoré a clarifié que sur un effectif de 45 membres venant des différentes entités siégeant au sein du Comité stratégique, le groupe de ceux qui ont été suspendus ne compte que 14 personnes.

«Tandis que 29 continuent à participer assidument aux travaux du Comité stratégique», a-t-il fait remarquer. Avant de souligner la position de neutralité de deux membres issus d’une entité constituée par un groupement de partis politiques. Malgré cet état, le leader politique a insisté que les suspendus restent dans le déni de réalité. «Que ceux frustrés, à la recherche d’un point de chute, pour avoir été chassés du gouvernement ou refusés au CNT, cherchent les raisons de leur mésaventure, le M5-RFP n’y est pour rien», a évoqué le conférencier, tout en enfonçant le clou en ces termes : «Il n’y aura pas de cheval de Troie dans le M5-RFP pour une candidature sponsorisée par la Cedeao».

Pour sa part, Nouhoum Togo a mis en avant le tandem le colonel Assimi Goïta-Choguel Kokalla Maïga. Quant à la représentante de la diaspora, Mme Cissé Ramata Sissoko, intervenant depuis Atlanta aux États Unis, elle a invité les uns et les autres à apporter leur soutien aux autorités de notre pays.

Namory KOUYATE

Lire aussi : #Mali :Fin de la Transition : Regards croisés des protagonistes

Des soutiens de la Transition estiment que le décret fixant la fin de la Transition au 26 mars 2024 «est inopérant». Selon eux, l’article 22 de la Charte révisée stipule que la Transition prend fin avec l’élection du président de la République organisée par les autorités de la Tran.

Lire aussi : #Mali : Dr Bakabigny Keïta sur les rencontres entre le Premier ministre et la classe politique : «Il veut décrisper l’espace politique pour contribuer à la réussite du Dialogue inter-Maliens»

Le chef du gouvernement a récemment décidé de rencontres les acteurs politiques. Dans l’interview ci-dessous, l’enseignant-chercheur à l’École normale supérieure de Bamako se prononce, entre autres, sur les objectifs et les enjeux de ce dialogue politique, les défis pouvant entraver .

Lire aussi : #Mali :Festival Ir Ganda : Un cadre de retrouvailles pour consolider le vivre-ensemble à travers la culture

«Communion et résilience pour le Mali», tel était le thème de la 1ère édition du Festival des communautés de culture songhay qui s’est déroulée les 15, 16 et 17 février derniers au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba..

Lire aussi : #Mali : Dénonciation de l’Accord d’Alger, retrait du Mali de la Cedeao, départ de la Minusma : Abdoulaye Diop édifie le corps diplomatique

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop s’est entretenu, hier, avec les représentants des missions diplomatiques et consulaires ainsi que des organisations internationales accréditées au Mali sur les derniers développements de l’actualité n.

Lire aussi : #Mali : Diplomatie malienne : À l’avant-garde du combat pour la souveraineté nationale

La gestion de la crise multidimensionnelle, le retrait de la Minusma, la tension diplomatique avec l’Algérie, les relations avec la Fédération de Russie et la création de l’Alliance des États du Sahel (AES) sont des sujets abordés par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopéra.

Lire aussi : #Mali : Adema-PASJ : Un regard sur les préoccupations de l’heure

La rencontre avec la presse a été l’occasion pour les dirigeants du «parti de l’Abeille» de faire le bilan de l’année écoulée et de porter un jugement sur les sujets brûlants de l’actualité.

Les articles de l'auteur

#Mali :Fin de la Transition : Regards croisés des protagonistes

Des soutiens de la Transition estiment que le décret fixant la fin de la Transition au 26 mars 2024 «est inopérant». Selon eux, l’article 22 de la Charte révisée stipule que la Transition prend fin avec l’élection du président de la République organisée par les autorités de la Transition. Des regroupements politiques et des organisations de la société civile trouvent qu’il y a un vide juridique depuis le 26 mars dernier.

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 03 avril 2024 à 09:16

#Mali : Dr Bakabigny Keïta sur les rencontres entre le Premier ministre et la classe politique : «Il veut décrisper l’espace politique pour contribuer à la réussite du Dialogue inter-Maliens»

Le chef du gouvernement a récemment décidé de rencontres les acteurs politiques. Dans l’interview ci-dessous, l’enseignant-chercheur à l’École normale supérieure de Bamako se prononce, entre autres, sur les objectifs et les enjeux de ce dialogue politique, les défis pouvant entraver sa mise en œuvre. Aussi, Bakabigny Keïta a-t-il abordé les atouts pour la réussite de la mission de Dr Choguel Kokalla Maïga.

Par Namory KOUYATE


Publié mardi 02 avril 2024 à 09:13

#Mali :Festival Ir Ganda : Un cadre de retrouvailles pour consolider le vivre-ensemble à travers la culture

«Communion et résilience pour le Mali», tel était le thème de la 1ère édition du Festival des communautés de culture songhay qui s’est déroulée les 15, 16 et 17 février derniers au Palais de la culture Amadou Hampâté Ba..

Par Namory KOUYATE


Publié lundi 19 février 2024 à 08:43

#Mali : Dénonciation de l’Accord d’Alger, retrait du Mali de la Cedeao, départ de la Minusma : Abdoulaye Diop édifie le corps diplomatique

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop s’est entretenu, hier, avec les représentants des missions diplomatiques et consulaires ainsi que des organisations internationales accréditées au Mali sur les derniers développements de l’actualité nationale et de la sous-région..

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 07 février 2024 à 09:11

#Mali : Diplomatie malienne : À l’avant-garde du combat pour la souveraineté nationale

La gestion de la crise multidimensionnelle, le retrait de la Minusma, la tension diplomatique avec l’Algérie, les relations avec la Fédération de Russie et la création de l’Alliance des États du Sahel (AES) sont des sujets abordés par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, dans son passage dans l’émission Mali kura taasira 2.

Par Namory KOUYATE


Publié vendredi 02 février 2024 à 08:55

#Mali : Adema-PASJ : Un regard sur les préoccupations de l’heure

La rencontre avec la presse a été l’occasion pour les dirigeants du «parti de l’Abeille» de faire le bilan de l’année écoulée et de porter un jugement sur les sujets brûlants de l’actualité.

Par Namory KOUYATE


Publié mercredi 31 janvier 2024 à 09:22

#Mali : Retrait de la Cedeao : Les trois pays recouvrent leur souveraineté pleine et entière

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger retrouvent leur liberté de décision sur les plans politique, diplomatique, militaire et économique, soutient le professeur chargé des questions politiques et sociales à l’École normale supérieure (Ensup) de Bamako, Bakabigny Keïta. Il conseille aux trois pays d’élaborer de grands plans stratégiques pour relancer les économies nationales et d’harmoniser leurs politiques extérieures.

Par Namory KOUYATE


Publié mardi 30 janvier 2024 à 08:26

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner