#Mali : Livre «100 ans sans maladies des jumelles» d’El Hadji Zakaria Traoré : Une invite à revenir à nos médicaments traditionnels

«J’ai constaté que les biens matériels et immatériels du Mali sont dévalorisés au profit de ceux des Occidentaux. Nous avons commis des erreurs. Et nous devons revenir en arrière, corriger nos erreurs, récupérer et sauvegarder notre immense trésor de savoir et de connaissance».

Par

Publié mardi 30 janvier 2024 à 08:55
#Mali : Livre «100 ans sans maladies des jumelles»  d’El Hadji Zakaria Traoré : Une invite à revenir à nos médicaments traditionnels

Le livre est disponible à 10.500 Fcfa

 

C’est le médecin traditionnel El Hadji Zakaria Traoré qui s’exprimait en ces termes, jeudi dernier, lors d’une conférence de presse dans un hôtel de la place. Le jeune écrivain procédait ainsi au lancement officiel de son tout premier livre intitulé : «100 ans sans maladies des jumelles».

Face aux journalistes, l’auteur a indiqué avoir muri l’idée de produire un livre sur la culture et les traditions maliennes qui tendent à disparaître, lors de sa dernière «Oumra», effectuée le 27 janvier 2023, à La Mecque (Arabie-saoudite). L’ouvrage de 58 pages est écrit en langue française et en bamanankan. Il retrace l’histoire de deux jumelles de Kouri, son village natal. Le père de l’auteur du livre était le guérisseur de ces deux jeunes filles. Quand l’une d’elles tombait malade, l’autre recouvrait la santé. Les deux pouvaient tomber malades au même moment ou être en bonne santé.

La mère des jumelles, Fatoumata Ouologuem était la cousine à plaisanterie de «mon défunt père, Adama Traoré», explique El Hadji Zakaria Traoré. En réponse à Fatoumata, venue le remercier d’avoir aidé ses filles à recouvrer la santé, Adama Traoré répondit : «Tes jumelles feront 100 ans sans maladies.» D’où le titre de l’ouvrage qui traite des remèdes que l’auteur propose pour soigner des maladies fréquentes dans notre pays. Il s’agit du diabète, du paludisme chronique, de la gonococcie, de la fièvre jaune et d’autres maladies. Les recettes proposées sont des noms d’Allah, des versets du Saint-Coran, la médecine traditionnelle, la géomancie…

«J’ai écrit cet ouvrage pour être utile à ma progéniture, ma communauté et apporter ma pierre à la construction de l’édifice national», explique El Hadji Zakaria Traoré. Il espère que son œuvre immortalisera les échanges entre son défunt père et la mère des jumelles, tout en contribuant aux différentes méthodes traditionnelles de traitements des maladies fréquentes dans notre pays. Au-delà, pense-t-il, l’ouvrage renforce la bibliographie malienne et concrétise l’apport du jeune écrivain aux traitements des maladies à l’aide de la médecine traditionnelle déjà pratiquée par nos ancêtres. «Valorisons, valorisons, valorisons nos médicaments. Cela nous empêchera d’aller nous soigner à l’étranger à des coûts très élevés», conseille le thérapeute.

El Hadji Zakaria Traoré est né le 9 décembre 1983 à Kouri (Région de Koutiala).

Il a fait ses études à l’école fondamentale de Kouri. À 14 ans, il devient un commerçant ambulant dans son village où son père a vite détecté «son talent caché et sa bravoure». Adama Traoré y a aussitôt ouvert une boutique pour son fils. El Hadji Zakaria Traoré finit par ouvrir sa propre entreprise de vente de voitures. Il s’est lancé dans la recherche du savoir depuis 15 ans et a voyagé dans 17 pays à travers le monde.  Cédé à 10.500 Fcfa, le livre édité par les Éditions «Bandama» est disponible au supermarché «Shopreate» à Badalabougou et chez l’auteur joignable aux 76-22-37-39 ou 66-22-37-39.

Sidi WAGUE

Lire aussi : Dialogue inter-Maliens : Les syndicats édifiés

En prélude à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, les membres du comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens ont rencontré, mercredi dernier au Centre international de conférences (CICB), les responsables des centrales syndicales et des syn.

Lire aussi : #Mali : École nationale d’Ingénieurs Abdderhamane Baba Touré : Plusieurs projets en 2024

L’année académique 2023-2024 qui a démarré le 11 mars dernier à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT) consacre la fin des classes spéciales où les étudiants des semestres pairs et impairs prennent les cours au même moment..

Lire aussi : #Mali : Rapport de synthèse des États généraux de l’éducation : Les acteurs s’approprient le document

Le rapport de synthèse des États généraux de l’éducation (EGE), récemment remis au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, était jeudi dernier au cœur d’une rencontre d’appropriation au ministère de l’Éducation nationale..

Lire aussi : Omra à La Mecque : L’Agence top 10 Sarl met le paquet

Nous sommes vendredi 29 mars, 19è jour du mois béni de Ramadan. La Mecque, ville natale du Prophète Mohamed (PSL) organise du 31 mars au 16 avril 2024, la Omra, petit pèlerinage en Islam..

Lire aussi : #Mali : Dissolution de l’Aeem : Un grand pas vers la pacification de l’espace universitaire

L’Association des élèves et étudiants du Mali (Aeem) entretenait la violence dans l’espace scolaire et universitaire. Agressions physiques contre les étudiants et même le corps professoral, affrontements meurtriers entre clans étaient le lot quotidien ou presque dans les facultés.

Lire aussi : #Mali : Livre de Pr Ousmane Oumarou Sidibé : Une contribution au droit du travail

«Repenser le statut du travail : une contribution africaine», le 3è livre de l’ancien ministre chargé de la Fonction publique et président d’honneur de la Société malienne de droit du travail et de la sécurité sociale (SMDTSS), Pr Ousmane Oumarou Sidibé, a été présenté et dédicac.

Les articles de l'auteur

Dialogue inter-Maliens : Les syndicats édifiés

En prélude à la phase nationale du Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale, les membres du comité de pilotage du Dialogue inter-Maliens ont rencontré, mercredi dernier au Centre international de conférences (CICB), les responsables des centrales syndicales et des syndicats de l’éducation..

Par Sidi WAGUE


Publié vendredi 05 avril 2024 à 09:01

#Mali : École nationale d’Ingénieurs Abdderhamane Baba Touré : Plusieurs projets en 2024

L’année académique 2023-2024 qui a démarré le 11 mars dernier à l’École nationale d’ingénieurs Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT) consacre la fin des classes spéciales où les étudiants des semestres pairs et impairs prennent les cours au même moment..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 02 avril 2024 à 08:59

#Mali : Rapport de synthèse des États généraux de l’éducation : Les acteurs s’approprient le document

Le rapport de synthèse des États généraux de l’éducation (EGE), récemment remis au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, était jeudi dernier au cœur d’une rencontre d’appropriation au ministère de l’Éducation nationale..

Par Sidi WAGUE


Publié mardi 02 avril 2024 à 08:43

Omra à La Mecque : L’Agence top 10 Sarl met le paquet

Nous sommes vendredi 29 mars, 19è jour du mois béni de Ramadan. La Mecque, ville natale du Prophète Mohamed (PSL) organise du 31 mars au 16 avril 2024, la Omra, petit pèlerinage en Islam..

Par Sidi WAGUE


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:03

#Mali : Dissolution de l’Aeem : Un grand pas vers la pacification de l’espace universitaire

L’Association des élèves et étudiants du Mali (Aeem) entretenait la violence dans l’espace scolaire et universitaire. Agressions physiques contre les étudiants et même le corps professoral, affrontements meurtriers entre clans étaient le lot quotidien ou presque dans les facultés.

Par Sidi WAGUE


Publié vendredi 22 mars 2024 à 07:24

#Mali : Livre de Pr Ousmane Oumarou Sidibé : Une contribution au droit du travail

«Repenser le statut du travail : une contribution africaine», le 3è livre de l’ancien ministre chargé de la Fonction publique et président d’honneur de la Société malienne de droit du travail et de la sécurité sociale (SMDTSS), Pr Ousmane Oumarou Sidibé, a été présenté et dédicacésamedi dernier à la Faculté de droit public (Fdpu) Ex-Ena lors d’une cérémonie organisée à cet effet..

Par Sidi WAGUE


Publié mercredi 13 mars 2024 à 08:24

#Mali : Programme Doniya Taabolo : Pour un enseignement de qualité

Ce projet vise à renforcer les capacités et compétences des élèves et enseignants des classes de 1ère, 2è, 3è et 4è année de 1.000 écoles fondamentales publiques et communautaires de 11 Académies d’enseignement et 27 Centres d’animation pédagogique (Cap) des régions bénéficiaires.

Par Sidi WAGUE


Publié vendredi 08 mars 2024 à 10:15

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner