#Mali : Confédération de l’AES : L’institutionnalisation et l’opérationnalisation se précisent

L’avant-projet du traité portant création de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES) et le projet de règlement intérieur du Collège des chefs d’État ont été examinés et finalisés. Ces documents seront soumis aux présidents du Mali, le colonel Assimi Goïta, du Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, et du Niger, le général de brigade Abdourahamane Tiani pour adoption, lors de leur prochain sommet

Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:20 , mis à jour lundi 17 juin 2024 à 07:06
#Mali : Confédération de l’AES : L’institutionnalisation et l’opérationnalisation se précisent

Photo de famille des participants après la réunion

 

Le Mali, le Burkina Faso et le Niger sont déterminés à faire de l’Alliance des États du Sahel (AES) un outil stratégique et privilégié de défense, de diplomatie, de développement économique et durable. C’est ce qu’on peut retenir de la réunion des ministres en charge des Affaires étrangères de l’AES, tenue vendredi dernier à Niamey (Niger). Le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop y a pris part.

Faisant suite aux rencontres des ministres de l’Économie et des Finances (Bamako, 25 novembre 2023), des ministres des Affaires étrangères (Bamako, 30 novembre-1er décembre 2023) et des ministres de l’AES (Ouagadougou, 15 février 2024), la rencontre de Niamey visait à finaliser les avant-projets de textes relatifs à la création de la Confédération qui réunira le Burkina, le Mali et le Niger.

En effet, précise un document du Bureau de l’information et de la presse du département des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, conformément à la Déclaration issue de la réunion des ministres chargés des Affaires étrangères tenue à Bamako, le processus visant l’élargissement des domaines de compétence de l’AES et la mise en place d’une Confédération est en cours. L’étape de Niamey parachève le processus préparatoire au Sommet des chefs d’État de l’AES. Ainsi, à l’issue de leurs travaux, les ministres ont validé les projets de textes juridiques soumis à leur examen par les hauts fonctionnaires, réunis à Niamey le 16 mai 2024.

Au cours de leur séjour à Niamey, informe la même source, le ministre malien et le ministre burkinabè, accompagnés de leur homologue nigérien ont été reçus en audience par le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, le général de brigade Abdourahamane Tiani. Les ministres ont rendu compte au président Tiani des conclusions de leurs travaux et ont recueilli les orientations et conseils du chef de l’État nigérien. Le message fort à retenir de cette audience avec le président Tiani, est que l’AES est en marche, les peuples de la Confédération soutiennent sans aucune ambiguïté le colonel Assimi Goïta, et le capitaine Ibrahim Traoré, face aux menaces de déstabilisation dont leurs pays sont l’objet.

Pour rappel, au terme de leur réunion tenue à Ouagadougou au Burkina Faso mi février 2024, les ministres de l’organisation communautaire ont, notamment, recommandé d’élaborer la feuille de route de la Confédération des États de l’AES, accélérer la mise en œuvre des mesures et actions proposées dans le cadre de l’organisation de la communication.

Ils ont proposé l’élaboration de la charte graphique de l’Alliance, d’élaborer dans les meilleurs délais, des projets de protocoles additionnels relatifs à la répartition des compétences entre la confédération et les États confédérés, élaborer dans l’urgence des projets de protocoles additionnels relatifs à la libre circulation  des personnes et des biens, à la défense et à la sécurité pour faire face aux implications liées au retrait des États de l’AES de la Cedeao. S’y ajoutent la mise en place d’un cadre de concertation pour gérer les implications liées au retrait de la Cedeao et identifier des partenaires stratégiques.

 

AMBITIONS DES PEUPLES- Se prononçant sur la réunion de vendredi à Niamey, Boubacar Bocoum, analyste politique et en économie de guerre au Centre d’études stratégiques «Sènè» a soutenu que cette nouvelle rencontre imprime une dynamique très certaine pour quitter déjà la posture de la conception seulement de l’architecture institutionnelle de la Confédération des États du Sahel qui a été concoctée à Bamako. «Il s’agit aujourd’hui de préparer très sérieusement les textes qui vont consacrer cette Confédération», estime-t-il.

Boubacar Bocoum soutient qu’aujourd’hui toutes les dynamiques sont mises en place pour permettre aux experts et aux ministres chargés des Affaires étrangères de pouvoir ancrer, de façon définitive, les mécanismes qui vont permettre effectivement la concrétisation de cette Alliance. Il s’agit des dynamiques politique, économique et de développement socio-culturel. Il pense, entre les lignes, certainement que la question de la monnaie de l’AES a été discutée. Selon notre interlocuteur, il s’agit aussi de voir quel est le mécanisme de la dynamique économique qu’il faut mettre en place pour le plein emploi des jeunes et la question du développement durable de cette entité qui, effectivement, dispose de toutes les ressources.


«Donc, un moment donné, on a cru comprendre que les dirigeants ne sont pas à la hauteur des ambitions des peuples. Aujourd’hui, la dynamique des différents ministres, c’est de dire qu’effectivement on va ramener la dimension des chefs d’État à celle des ambitions des populations de cet espace AES», analyse Boubacar Bocoum. Et de rappeler la superficie, la population de plus de 70 millions de personnes, les ressources minières. «Tout le potentiel existe pour qu’aujourd’hui cette Fédération ou cette Confédération soit une réalité. Vous n’êtes pas sans savoir qu’effectivement la dynamique d’intégration tourne fondamentalement autour de la dynamique économique», soutient l’analyste politique et en économie de guerre au Centre d’études stratégiques «Sènè».

Pour lui, quand on a la monnaie, la libre circulation des personnes et des biens, forcément on a une intégration des peuples, la gouvernance ne deviendra que plus facile et la concrétisation de l’Alliance des États du Sahel se fera plus visible et plus dynamique. Boubacar Bocoum est d’avis que les trois ministres ont travaillé dans cette dynamique. Après cette réunion, pense-t-il, il s’’agirait de donner les différents documents aux chefs d’État qui vont certainement les signer pour rendre l’Alliance opérationnelle.

Massa SIDIBE

Lire aussi : #Mali :3è anniversaire de l’investiture du président Assimi Goïta : Sous de bons auspices

7 juin 2021-7 juin 2024, cela fait exactement trois ans que le colonel Assimi Goïta a prêté serment devant la Cour suprême en tant que président de la Transition, chef de l’État..

Lire aussi : #Mali : An 3 de la rectification de la Transition : Des acquis pour soutenir l’édifice de la refondation

Malgré quelques écueils, force est d’admettre que la rectification de la trajectoire de la Transition a permis d’enregistrer des avancées substantielles sur les axes défense, diplomatie et développement.

Lire aussi : #Mali : Opérations de paix et de sensibilisation au danger des mines : 50 stagiaires reçoivent leurs certificats à l’EMP-ABB

Le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants, le général Sidiki Samaké, a présidé vendredi dernier dans les locaux de l’École de maintien de la paix, Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) la cérémonie de clôture des sessions de formation sur les «Connaissanc.

Lire aussi : #Mali : Célébration de la journée de l’Europe : Le Mali réaffirme sa disponibilité à poursuivre le partenariat dans le respect mutuel

La mise en œuvre d’un nouvel instrument de voisinage et de coopération au développement se poursuit. Cela reflète la convergence de vues entre notre pays et l’UE.

Lire aussi : #Mali : Participation du Mali au 15è Sommet de l’OCI à Banjul : Une opportunité pour faire le point des avancées réalisées par la Transition

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, conduira les 4 et 5 mai à Banjul en République de Gambie, la délégation malienne à la 15è session de la Conférence islamique au Sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) où il repr.

Lire aussi : #Mali : Livre «Le Mali…, ma vie !» : Le condensé du parcours de Dr Choguel Kokalla Maïga

«Le Mali…, ma vie !», est le livre de plus de 300 pages dans lequel sont évoquées les tranches de vie de Dr Choguel Kokalla Maïga. La cérémonie de présentation de l’ouvrage du Premier ministre s’est déroulée, samedi dernier à la Maison de la presse, en présence d’éminentes perso.

Les articles de l'auteur

#Mali :3è anniversaire de l’investiture du président Assimi Goïta : Sous de bons auspices

7 juin 2021-7 juin 2024, cela fait exactement trois ans que le colonel Assimi Goïta a prêté serment devant la Cour suprême en tant que président de la Transition, chef de l’État..

Par Massa SIDIBE


Publié jeudi 06 juin 2024 à 16:47

#Mali : An 3 de la rectification de la Transition : Des acquis pour soutenir l’édifice de la refondation

Malgré quelques écueils, force est d’admettre que la rectification de la trajectoire de la Transition a permis d’enregistrer des avancées substantielles sur les axes défense, diplomatie et développement.

Par Massa SIDIBE


Publié lundi 03 juin 2024 à 19:05

#Mali : Opérations de paix et de sensibilisation au danger des mines : 50 stagiaires reçoivent leurs certificats à l’EMP-ABB

Le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants, le général Sidiki Samaké, a présidé vendredi dernier dans les locaux de l’École de maintien de la paix, Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) la cérémonie de clôture des sessions de formation sur les «Connaissances fondamentales des opérations de paix des Nations unies» et sur la «Sensibilisation au danger des mines, des EEI et des restes d’explosifs de guerre»..

Par Massa SIDIBE


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:32

#Mali : Célébration de la journée de l’Europe : Le Mali réaffirme sa disponibilité à poursuivre le partenariat dans le respect mutuel

La mise en œuvre d’un nouvel instrument de voisinage et de coopération au développement se poursuit. Cela reflète la convergence de vues entre notre pays et l’UE.

Par Massa SIDIBE


Publié dimanche 12 mai 2024 à 17:14

#Mali : Participation du Mali au 15è Sommet de l’OCI à Banjul : Une opportunité pour faire le point des avancées réalisées par la Transition

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, conduira les 4 et 5 mai à Banjul en République de Gambie, la délégation malienne à la 15è session de la Conférence islamique au Sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) où il représentera le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. C’est ce qui ressort d’un document rendu public par le département des Affaires étrangères et de la Coopération internationale..

Par Massa SIDIBE


Publié vendredi 03 mai 2024 à 08:31

#Mali : Livre «Le Mali…, ma vie !» : Le condensé du parcours de Dr Choguel Kokalla Maïga

«Le Mali…, ma vie !», est le livre de plus de 300 pages dans lequel sont évoquées les tranches de vie de Dr Choguel Kokalla Maïga. La cérémonie de présentation de l’ouvrage du Premier ministre s’est déroulée, samedi dernier à la Maison de la presse, en présence d’éminentes personnalités dont le ministre de la Refondation de l’état, chargé des Relations avec les institutions, Ibrahim Ikassa Maïga, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Pr Ali Nouhoum Diallo..

Par Massa SIDIBE


Publié lundi 29 avril 2024 à 09:04

#Mali : Livre : «Mali : le défi du terrorisme en Afrique» : Le gouvernement dénonce les fausses accusations à l’encontre des FAMa

Les Forces de défense et de sécurité sont responsables de la défense de l’intégrité territoriale ainsi que de la protection des personnes et de leurs biens. Sur le plan opérationnel, nos hommes ont, ces derniers mois, abattu un travail titanesque ayant permis à notre pays d’exercer sa souveraineté sur toute l’étendue du territoire. L’emblématique cas de Kidal en est l’illustration accomplie..

Par Massa SIDIBE


Publié lundi 04 mars 2024 à 07:07

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner