Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Les partenaires ont assuré que le dialogue n’a pas été interrompu avec les autorités

Par

Publié mercredi 09 février 2022 à 07:52, mis à jour mardi 05 juillet 2022 à 19:39
Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Une rencontre a réuni, hier, le gouvernement et les représentants de la communauté internationale. Objectif : parvenir au compromis sur un chronogramme précisant les étapes de la période transitoire

Dans le cadre de la recherche de consensus et dans le souci d’une compréhension mutuelle entre le Mali et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), les autorités de la Transition ont mis en place un mécanisme de concertation sur la situation politique dans notre pays. Ce mécanisme a pour but de concilier les aspirations des Maliens et les demandes de la communauté internationale pendant la Transition.

Il est composé du groupe de dialogue établi au niveau ministériel et du groupe de travail élargi. Ce dernier groupe comprend les représentants du gouvernement et des membres du comité local de suivi de la Transition (Cedeao, Union africaine, Nations unies, Ghana et Nigeria), assistés par les personnes ressources et les experts compétents.

Hier, la réunion inaugurale de ce groupe a eu lieu sous la présidence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga. C’était en présence de la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des Réformes politiques et institutionnelles, Mme Fatoumata Sékou Dicko, du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali, chef de la Minusma, El-Ghassim Wane et du représentant de la Mission de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel (Misahel), Maman Sambo Sidikou.

Il convient de souligner que la mission du groupe de travail est de procéder à l’évaluation technique du projet de chronogramme de la Transition présenté à la Cedeao. Rappelant la volonté de dialogue des autorités de la Transition avec l’organisation sous régionale, malgré les sanctions à l’encontre de notre pays, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a, dans son discours d’introduction, attiré l’attention sur la nécessité d’aller vite. Et cela, afin de présenter aux «décideurs» des résultats issus d’une évaluation objective dudit projet de chronogramme.

Au terme de la rencontre, le représentant de la Misahel a indiqué que le dialogue n’a jamais été interrompu entre la communauté internationale et le gouvernement du Mali.

Maman Sambo Sidikou a ajouté que le comité local de suivi de la Transition a, continuellement, dialogué avec les autorités maliennes sur la suite qui est de trouver une solution pour sortir rapidement de la situation de «non constitutionnalité» au Mali. Pour lui, pour sortir de ces sanctions, «il faut rapidement un chronogramme».

«Je pense que c’est la décision qui a été prise par les chefs d’État et transmise aux autorités maliennes», a-t-il fait savoir, notant, néanmoins, une volonté claire et affichée des dirigeants de la Transition d’aller vers cela.

De son côté, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali a apprécié cette démarche du gouvernement qui traduit sa volonté d’arriver à un calendrier «consensuel» et «acceptable» et qui permet de conclure la Transition de manière réussie. «Les experts vont travailler, ceux de la Cedeao, de l’UA, des Nations unies avec leurs collègues maliens pour examiner un chronogramme qui puisse être acceptable», a indiqué El-Ghassim Wane.

D’après le chef de la Minusma, il est du devoir de tous d’œuvrer au succès de cet effort parce qu’il y va de l’avenir du Mali et de la région. Pour sa part, évoquant le chronogramme, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a expliqué que ce document qui a été proposé par le gouvernement à la Cedeao repose sur des critères très objectifs.

«Ce que nous demandons à la communauté internationale, c’est d’avoir des échanges techniques pour évaluer objectivement le chronogramme par rapport aux objectifs visés par le gouvernement de Transition», a plaidé le colonel Abdoulaye Maïga. Et d’ajouter : «Nous espérons très rapidement parvenir à une solution consensuelle avec la communauté internationale aussi bien sur le chronogramme que d’autres thématiques connexes pour sortir de cette situation malencontreuse qui ne profite ni au peuple malien, ni aux peuples de la Cedeao».

À quand ce nouveau chronogramme ? En réponse, le Porte-parole du gouvernement a affiché la volonté des autorités d’aller très vite : «Nous ferons de notre mieux pour arriver à une solution consensuelle dans les meilleurs délais».

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Lire aussi : Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il ras.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Dans la même rubrique

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié 13 January 2022 a 08:11 Bembablin DOUMBIA

Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Publié 13 January 2022 a 07:49 Bembablin DOUMBIA

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié 03 January 2022 a 08:22 Bembablin DOUMBIA

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié 07 January 2022 a 07:50 Bembablin DOUMBIA

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié 04 May 2022 a 07:21 Bembablin DOUMBIA

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié 03 January 2022 a 08:15 Bembablin DOUMBIA

Communiqué du conseil des ministres du 10 janvier 2022

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session extraordinaire, le lundi 10 janvier 2022, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du colonel Assimi Goïta, président de la Transition, chef de l’Etat..

Publié 11 January 2022 a 07:50 Bembablin DOUMBIA

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner