Levée des sanctions de la Cedeao : Le gouvernement note sa « satisfaction »

Au lendemain de la levée des sanctions économiques et financières qui pesaient contre le Mali depuis sept mois, le gouvernement a annoncé, lundi soir, la suspension de l’application de son plan national de riposte à l'embargo de la Cedeao et de l’Uemoa. La mesure intervient en application du principe de réciprocité, selon le gouvernement

Par

Publié mardi 05 juillet 2022 à 14:36, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 17:07
Levée des sanctions de la Cedeao : Le gouvernement note sa « satisfaction »

La levée des sanctions contre le Mali a été décidée à l’issue de la 61è Session ordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), tenue dimanche, à Accra, au Ghana. Le gouvernement a noté, dans un communiqué publié lundi, une « satisfaction, une convergence de vues ayant permis de parvenir à un compromis ». 


Pour Bamako, la décision de l’organisation sous-régionale prend « en compte des demandes fortes du peuple malien, à savoir la nécessité de mener des réformes politiques et institutionnelles avant d’organiser des élections ».  Ainsi, après ces mois de sanctions illégales, illégitimes et inhumaines contre le Mali, le gouvernement a remercié le peuple malien, avant de saluer « son sacrifice et sa résilience ». 

 

« Durant cette période sombre de l’histoire de l’intégration régionale, le gouvernement a été agréablement surpris par l’élan de solidarité de certains pays amis et partenaires, ainsi que des autres peuples africains et hors de l’Afrique envers le Mali. Qu’ils trouvent ici l’expression de la gratitude du peuple malien », indique le communiqué. 


Le communiqué adresse aussi la reconnaissance du Mali au chef d’État guinéen, le colonel Mamady Doumbouya, ainsi qu’au président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et celui de l'Algérie, Abdelmadjid Tebboune. À ces chefs d’État de pays voisins, le gouvernement a exprimé la « gratitude » et la «reconnaissance infinie » du peuple Malien. 

 

« Le Mali, fidèle à son engagement panafricain, continuera d’œuvrer à la réalisation de l’unité africaine, l’intégration régionale et au renforcement des liens de solidarité, de fraternité, d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec les autres peuples ouest africains et africains », assure le gouvernement, en exprimant sa « profonde reconnaissance à toutes les bonnes volontés qui se sont mobilisées pour la levée de l’embargo contre le Mali ».  Et d’appeler à la solidarité africaine pour œuvrer ensemble à la réussite du processus de refondation de l’État malien. 


Par la même occasion, le gouvernement a remercié « très chaleureusement » le médiateur de la Cedeao pour le Mali, ancien président nigérian, Goodluck Ebele Jonathan ainsi que le président togolais, Faure Essozimna Gnassingbe, « pour leurs efforts inlassables ayant permis d’arriver à un accord ». 

 

« Le gouvernement prend l’engagement de tout mettre en œuvre pour réaliser les objectifs de la Transition attendus par le peuple malien », note le document, conformément à la vision, du président de la Transition, colonel Assimi Goïta de rétablir un ordre constitutionnel, gage de paix, de stabilité et de bonne gouvernance. 

Lire aussi : Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Lire aussi : Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Lire aussi : CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Lire aussi : Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Lire aussi : Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il ras.

Lire aussi : Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Dans la même rubrique

Régions de Sikasso et Mopti : Les FAMa neutralisent une trentaine de terroristes

Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions menées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa)..

Publié 13 January 2022 a 08:11 Mohamed TOURE

Logements sociaux de N’Tabacoro : Le ministre Traoré met fin au calvaire de la population

Le ministre Lamine Seydou Traoré constate la fonctionnalité des installations dans une concession.

Publié 13 January 2022 a 07:49 Mohamed TOURE

CAN 2021 : Le ministre AG Attaher sonne la mobilisation

Mossa AG Attaher (C) lors de la cérémonie de présentation du maillot des Aigles.

Publié 03 January 2022 a 08:22 Mohamed TOURE

Œuvres sociales du président de la Transition : Un nouveau forage pour Dialakorobougou

Ce forage a été réalisé à la demande du défunt chef de village.

Publié 07 January 2022 a 07:50 Mohamed TOURE

Abdoulaye Diop : «Il n’y a plus de base légale pour la France d’opérer sur le sol Malien»

Dans une interview accordée hier soir à la télévision nationale, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a expliqué en profondeur la décision du gouvernement de mettre fin aux accords de défense avec la France et ses partenaires européens. Toutefois, il rassure que notre pays continuera à coopérer avec toutes les nations qui le souhaitent mais dans le respect mutuel.

Publié 04 May 2022 a 07:21 Mohamed TOURE

Malnutrition : Le paradoxe de la région de Sikasso

La prévalence de Sikasso est au-dessus du taux national (7,2%), soit 11,1% pour l’année 2020.

Publié 03 January 2022 a 08:15 Mohamed TOURE

Mali-Cedeao : Bientôt une solution consensuelle à la crise

Les partenaires ont assuré que le dialogue n’a pas été interrompu avec les autorités.

Publié 09 February 2022 a 07:52 Mohamed TOURE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner