Mali : Labbezanga, Gossi, Tessalit et Ménaka : Des dizaines de terroristes neutralisés par l’armée

D’autres ont été interpellés. Les militaires ont aussi récupéré des équipements et des matériels roulants appartenant à l’ennemi

Publié mardi 05 décembre 2023 à 10:03
Mali : Labbezanga, Gossi, Tessalit et Ménaka : Des dizaines de terroristes neutralisés par l’armée

Les opérations aéroterrestres ont permis de désorganiser les assaillants  tout en leur infligeant de lourdes pertes dans leur fuite



Dans leur mission de restauration de la souveraineté de l’État sur l’ensemble du territoire national, les Forces armées maliennes (FAMa) ont repoussé successivement des attaques terroristes contre quatre postes dans les localités de Labbezanga (Région de Gao), Gossi (Région de Tombouctou), Tessalit (Région de Kidal) et à Ménaka. La Direction de l’information et des relations publiques des Armées (Dirpa) l’a annoncé le dimanche dernier, tout en soulignant que la réplique foudroyante des forces nationales a permis de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes et d’en interpeller une vingtaine. Aussi de récupérer de nombreux matériels de guerre et équipements roulants appartenant aux groupes radicaux violents.


Ainsi, à Labbezanga, les opérations aéroterrestres ont permis de désorganiser les assaillants tout en leur infligeant de lourdes pertes dans leur fuite, indique le document. Avant de préciser qu’à Gossi et Tessalit, les groupes terroristes ont procédé à des tirs de harcèlement et des tirs indirects sur les postes FAMa.
En ce qui concerne le poste militaire de Ménaka, malgré une concentration importante de combattants terroristes décidés à en découdre avec nos forces, les FAMa leur ont infligé une sanglante défaite avec la neutralisation de plusieurs dizaines de terroristes et l’interpellation d’une vingtaine mis à la disposition de la prévôté pour des enquêtes. La source sécuritaire ajoute que plusieurs véhicules, motos et armes y ont été récupérés par nos militaires.


Hier. lors de sa conférence de presse mensuelle, le patron de la Dirpa a indiqué que les FAMa sont dans la dynamique de leur mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire et de la sécurisation des personnes et des biens. C’est pourquoi, elles maintiennent la pression sur les groupes terroristes et disposent de l’initiative sur le terrain avec la recherche, la neutralisation des combattants et la destruction de leurs sanctuaires dans le cadre de l’opération Kélétigui et du plan Maliko. Pour le colonel-major Dembélé, cette dynamique s’explique par la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans le secteur de Kidal obligeant les terroristes à basculer dans d’autres zones. Toute chose qui s’est manifestée. le 24 novembre dernier. par des attaques simultanées des groupes terroristes contre les positions de l’Armée à Goundam et à Niafunké dans la Région de Tombouctou. Dans le secteur Ouest, les groupes terroristes dans des tentatives suicidaires ont successivement attaqué le poste de Mourdiah et tendu des embuscades le 30 novembre et 1er décembre derniers.

FAVORISER LE RETOUR DES POPULATIONS - Par ailleurs, le chef de la Dirpa a relevé qu’après la reprise du contrôle de la ville de Kidal le 14 novembre, les Forces de défense et de sécurité se déploient progressivement dans la région afin de favoriser le retour des populations déplacées et le redémarrage des activités socio-économiques, gage de stabilité et de développement de la région, voire du Septentrion malien. Ainsi, après les détachements de la police, de la protection civile, de la garde et de la gendarmerie nationale la semaine dernière, les services paramilitaires comme la douane, les eaux et forêts et l’administration pénitentiaire seront déployés dans les prochains jours. Ce dispositif sécuritaire sera bientôt consolidé avec le retour de l’administration et des services sociaux de base dans la 8è région du pays.


D’ores et déjà, le réseau de téléphonie mobile qui avait été saboté par les groupes terroristes a été rétabli. Aussi, la première liaison FAMa par la route a été conduite sans incident avec des véhicules civils.

RETRAIT DE LA MINUSMA- Sur le retrait de la Minusma, le colonel-major Souleymane Dembélé a rappelé que la 2è phase du processus de désengagement qui a débuté le 1er octobre se poursuit normalement et les remises des camps de Mopti et de Tombouctou sont prévues respectivement les 8 et 14 de ce mois. Il restera ainsi les emprises de Gao et de Bamako.


Concernant le recrutement massif au sein des Forces de défense et de sécurité, le colonel-major Souleymane Dembélé a indiqué que du 23 octobre au 11 novembre dernier, 366.228 candidats ont pu déposer leurs dossiers. Selon l’officier supérieur, le chiffre témoigne à suffisance de l’engouement que suscite notre outil de défense auprès des populations; notamment la frange juvénile. Ce qui augure de belles perspectives dans la poursuite du combat ardu contre le terrorisme et l’affirmation de la souveraineté de notre pays.


Répondant à la question d’un confrère sur l’état de la coopération militaire entre armées des pays membre de l’Alliance des États du Sahel, le premier responsable de la Dirpa a confirmé l’effectivité des opérations communes entre les forces burkinabé, nigériennes et les FAMa. Il a saisi l’occasion pour saluer la vision des autorités politiques des trois pays pour cette initiative salvatrice dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Aboubacar TRAORE

Lire aussi : #AES : Le colonel Assimi Gïta et le capitaine Ibrahim Traoré du Faso élevés à la dignité de grand-croix du Niger à titre exceptionnel

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et son homologue du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, ont été élevés à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre national du Niger, à titre exceptionnel, par le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), le g.

Lire aussi : Coopération #Mali : La vice-secrétaire générale de l’ONU reçue par le chef de l’état

Le président de la Transition, colonel Assimi Goïta a reçu vendredi dernier en audience à Koulouba, la vice-secrétaire générale de l’Onu Amina J. Mohammed en visite dans notre pays..

Lire aussi : #Digitalisation de l’Administration publique : Pour plus d’efficacité et de transparence

Le colonel Assimi Goïta a présidé, vendredi dernier à Koulouba, le lancement du processus de digitalisation du paiement de certains services. Pour le chef de l’État, c’est un levier de développement et de croissance qui permettra de révolutionner l’Administration publique en vue de rend.

Lire aussi : #Mali : Le président Goïta lance la digitalisation de l’Administration publique

Les Maliens peuvent désormais payer directement via le téléphone mobile pour certains services tels que la carte d’identité nationale, les actes d’État civil ou encore les contraventions de police notamment à travers les opérateurs Moov-Money ou l’application Max it d’orange Mali. Et .

Lire aussi : #Mali : L'Armée neutralise plusieurs terroristes à Sandaré, Yorosso et Niono

Les Forces armées maliennes (FAMa) ont neutralisé, du 14 à ce jeudi 18 juillet, plusieurs combattants terroristes et détruit d'importantes quantités matériels militaire dans les localités du pays.

Lire aussi : #Mali : Modalité de mise en œuvre de la nationalité malienne : Les acteurs planchent sur la validation des formulaires types

La rencontre s’est attachée à apporter des réponses cohérentes aux différents questionnements sur l’acquisition de la nationalité malienne.

Les articles de l'auteur

#AES : Le colonel Assimi Gïta et le capitaine Ibrahim Traoré du Faso élevés à la dignité de grand-croix du Niger à titre exceptionnel

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et son homologue du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, ont été élevés à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre national du Niger, à titre exceptionnel, par le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), le général de brigade Abdourahamane Tiani. C’était vendredi dernier..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 22 juillet 2024 à 09:30

Coopération #Mali : La vice-secrétaire générale de l’ONU reçue par le chef de l’état

Le président de la Transition, colonel Assimi Goïta a reçu vendredi dernier en audience à Koulouba, la vice-secrétaire générale de l’Onu Amina J. Mohammed en visite dans notre pays..

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 22 juillet 2024 à 09:26

#Digitalisation de l’Administration publique : Pour plus d’efficacité et de transparence

Le colonel Assimi Goïta a présidé, vendredi dernier à Koulouba, le lancement du processus de digitalisation du paiement de certains services. Pour le chef de l’État, c’est un levier de développement et de croissance qui permettra de révolutionner l’Administration publique en vue de rendre nos services plus accessibles, transparents et efficaces.

Par Aboubacar TRAORE


Publié lundi 22 juillet 2024 à 09:23

#Mali : Le président Goïta lance la digitalisation de l’Administration publique

Les Maliens peuvent désormais payer directement via le téléphone mobile pour certains services tels que la carte d’identité nationale, les actes d’État civil ou encore les contraventions de police notamment à travers les opérateurs Moov-Money ou l’application Max it d’orange Mali. Et même très bientôt par Poste Money (le projet de guichet unique de la Poste malienne en phase d'essai)..

Par Aboubacar TRAORE


Publié vendredi 19 juillet 2024 à 16:46

#Mali : L'Armée neutralise plusieurs terroristes à Sandaré, Yorosso et Niono

Les Forces armées maliennes (FAMa) ont neutralisé, du 14 à ce jeudi 18 juillet, plusieurs combattants terroristes et détruit d'importantes quantités matériels militaire dans les localités du pays.

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 18 juillet 2024 à 21:33

#Mali : Modalité de mise en œuvre de la nationalité malienne : Les acteurs planchent sur la validation des formulaires types

La rencontre s’est attachée à apporter des réponses cohérentes aux différents questionnements sur l’acquisition de la nationalité malienne.

Par Aboubacar TRAORE


Publié jeudi 18 juillet 2024 à 20:14

Mali : Qui est Daniel Simeon Kelema, le nouveau ministre de l'Agriculture ?

Né le 20 octobre 1958 à Namposela (Région de Koutiala), Daniel Siméon Kelema est un ingénieur d'agriculture et du génie rural. Il a fait ses études primaires à l'école de la Mission catholique de la ville sanctionnées par le DEF..

Par Aboubacar TRAORE


Publié mercredi 17 juillet 2024 à 15:09

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner