Festival culturel Ogobagna : La culture, facteur de resolution de conflit

La cérémonie a été marquée par la prestation des masques dogons

Par

Publié mardi 25 janvier 2022 à 08:42, mis à jour vendredi 27 mai 2022 à 18:24
Festival culturel Ogobagna :  La culture, facteur de resolution de conflit

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a présidé, hier, la cérémonie d’ouverture de la 7è édition du Festival culturel Ogobagna sous le thème : «La place de la femme dans nos sociétés traditionnelles». C’était en présence des membres du gouvernement dont le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, des présidents des institutions, d’anciens ministres et des représentants de plusieurs associations culturelles. L’invitée d’honneur de cette 7è édition est la communauté Soninké représentée par une forte délégation. 

Dr Choguel Kokalla Maïga a tenu un discours d’appel à l’union, mais aussi de riposte contre les forces du mal. Il  a exprimé sa satisfaction de présider ce rendez-vous culurel qui se tient dans un contexte difficile, marqué par «les sanctions illégales et illégitimes infligées», infligées à notre pays par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).

«Nous sommes un peuple résiliant  qui relèvera le défi. J’en suis convaincu à travers la tenue de ce festival», a dit le chef d gouvernement. Selon le Premier ministre, l’organisation de cet évènement s’inscrit en droite ligne de la vision du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, à savoir : la paix, la réconciliation, le pardon et la refondation d’un Mali nouveau.

Le Festival culturel Ogobagna symbolise l’unité et la puissance, mais aussi l’hospitalité légendaire de notre pays. La culture est une arme séculaire de prévention et de résolution de conflit dans notre pays.

«Je voudrais dire que nous rejetons énergiquement ces sanctions prises contre notre pays avec l’objectif de le déstabiliser »,  a martelé le chef du gouvernement, avant de revenir sur la grande manifestation de soutien du peuple aux autorités de la Transition, suite aux sanctions des deux organisations sous-régionales. Il a aussi rappelé les résultats obtenus par les FAMa ces derniers temps contre les forces du mal.


Ces résultats, selon le Premier ministre, sont à mettre au crédit du président Assimi Goïta pour son leadership, sa détermination, sa vision et ses efforts pour le renforcement des capacités de notre armée.

Dr Choguel Kokalla Maïga a aussi évoqué les œuvres sociales pour les militaires tombés au champ d’honneur. « J’ai une pensée pieuse pour toutes ces personnes », a-t-il souligné, avant d’inviter à prier pour le repos de leur âme. Pour le Premier ministre, le rôle des femmes est essentiel dans toutes les refondations, d’où la nécessité de leur mettre au coeur de ce processus.   

Les représentants des associations culturelles ont exprimé leur accompagnement et leur soutien au gouvernement de la Transition en cette période difficile. Les organisateurs ont souligné que cette édition se tient dans un contexte particulier, notamment les sanctions contre notre pays, déjà fragilisé par les crises depuis plus d’une décennie. Elles ont exprimé leur soutien à la Transition et dénoncé les sanctions contre le pays.

La cérémonie d’ouverture a été marquée également par une prestation de masques dogons et une visite guidée des stands.

Lire aussi : Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Lire aussi : Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Lire aussi : 5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Lire aussi : Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Lire aussi : Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Lire aussi : Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Dans la même rubrique

Société : Nous, les juifs de Tombouctou

La problématique d’une présence juive au Mali, particulièrement à Tombouctou, est d’un examen difficile. Elle est même périlleuse, au regard d’une certaine intolérance ambiante. Les communautés concernées vivent dans le repli et le refoulement..

Publié 01 April 2022 a 08:15 Amadou SOW

Awa Meité, artiste créatrice : Elle règne sur la mode avec des matières premières locales

Styliste et designer, Awa Méité affectionne les matières et les couleurs. Elle travaille étroitement avec des tisserands maliens et des artisans locaux du cuir ou des bijoux..

Publié 01 April 2022 a 08:17 Amadou SOW

5ème édition du Forum Les Golden Days : Rendez-vous les 24 et 25 mars 2022

L’événement se tiendra au CICB.

Publié 22 March 2022 a 08:01 Amadou SOW

Centre culturel Kôrè : Devient un HUB avec le programme ACP-UE

Le Centre culturel Kôrè de Ségou est devenu un véritable hub au service des Industries culturelles et créatives (ICC) avec le lancement du Programme ACP - UE qui concerne les 16 pays ouest-africains..

Publié 15 April 2022 a 07:57 Amadou SOW

Les représentants maliens au Marché des arts et du spectacle d’Abidjan : Du grand art !

La prestation des marionnettes était au menu des activités du Masa.

Publié 11 March 2022 a 08:25 Amadou SOW

Sculpture : Amahiguiré Dolo, Un talent mondialement connu

Des sculptures en bois, des tableaux peints sur du papier de récupération et d’autres œuvres soutenues par une vidéo, dans laquelle l’artiste lui-même commente ses créations, représentent la trame d’une exposition qu’abrite la salle polyvalente du Musée national..

Publié 01 April 2022 a 10:29 Amadou SOW

Le Bari : Un symbole de l’identité du Bambara

C’est un instrument de musique traditionnelle des bambaras des Régions de Dioïla ou «Baninco» et de Bougouni. On le retrouve aussi chez leurs voisins des Communes de Koumantou et de Kolondièba. Leurs frères de Kolokani et de toute la partie nord de la Région de Koulikoro s’identifient également à cette musique.

Publié 25 February 2022 a 07:56 Amadou SOW

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner