Approche SHEP : Le secret d’une agriculture orientée vers le marché

Grâce à cette approche, les prix seront fixés de façon concertée et tiendront compte de l’ensemble des dépenses que le producteur engage pour bien produire. L’exploitant ayant déjà fait l’étude du marché avant de planifier la production

Par

Publié mercredi 23 novembre 2022 à 08:04
Approche SHEP : Le secret d’une agriculture orientée vers le marché

Cette approche contribuera à résoudre les grands problèmes auxquels nos producteurs sont confrontés

 

 

L’Approche smallholder horticulture empowerment project (SHEP ou l’approche pour l’autonomisation des petits exploitants horticoles) promeut une agriculture orientée vers le marché. Elle aide les agriculteurs à augmenter leurs revenus grâce à des compétences techniques et commerciales adéquates. Développée au Kenya avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), cette approche se déploie dans notre pays depuis quelques années.

Pour davantage s’approprier ses principes et outils, 30 responsables ont suivi, la semaine dernière, un atelier de formation. La cérémonie de clôture a été présidée par le directeur national de l’agriculture, Oumar Tamboura. Ce dernier a précisé que cette formation se tient dans le cadre d’un Programme initié par sa structure avec l’appui technique de la JICA. Ledit Programme prévoit de former des agents de vulgarisation et les producteurs.

Plusieurs solutions existent pour orienter l’agriculture vers le marché. Interrogé sur la question à la fin de l’atelier, Oumar Tamboura a préconisé le renforcement des capacités des exploitants agricoles. Concrètement, il s’agira, avant de planifier la production, de faire l’étude du marché, d’être en contact avec les commerçants et recueillir toutes les informations au niveau du marché (besoins en termes de quantité et de qualité, de prix…)


«C’est à partir de toutes ces informations que le producteur choisit ses cultures et planifie sa production», a expliqué le directeur national de l’agriculture. L’expert a souligné également l’importance de «l’encadrement sur l’itinéraire technique des cultures choisies», qui consiste à apporter un appui conseil aux producteurs. «Auparavant, les producteurs étaient confrontés à des problèmes de commercialisation de leurs produits. Et cette formation leur permettra d’avoir le marché avant même la production. Le producteur sait à l’avance où vendre sa production et à quel prix», a-t-il développé.

Ainsi, selon Oumar Tamboura, cette approche contribuera à résoudre les grands problèmes auxquels nos producteurs sont confrontés, à savoir la commercialisation de leurs productions et l’amélioration de leurs revenus. Elle permet donc de faire de l’agriculture un business, car les prix seront fixés de façon concertée et tiendront compte de l’ensemble des dépenses que le producteur engage pour bien produire.


Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dan.

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié mardi 05 octobre 2021 à 12:07 Babba COULIBALY

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié mardi 05 octobre 2021 à 11:16 Babba COULIBALY

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié mercredi 24 novembre 2021 à 10:06 Babba COULIBALY

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié mercredi 24 novembre 2021 à 10:12 Babba COULIBALY

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié mardi 07 décembre 2021 à 10:25 Babba COULIBALY

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié jeudi 30 décembre 2021 à 09:16 Babba COULIBALY

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié mercredi 12 janvier 2022 à 07:54 Babba COULIBALY

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner