Projet ACC : L’autosuffisance alimentaire visée dans la phase II

La 4è session du comité de pilotage du projet : «Adoption de l’agriculture et de l’élevage au changement climatique (ACC) phase II», s’est tenue, jeudi dernier, au Centre régional de recherche agronomique de Sotuba.

Par

Publié vendredi 05 août 2022 à 08:08, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 16:20
Projet ACC : L’autosuffisance alimentaire visée dans la phase II


Les travaux ont été présidés par le représentant du ministre du Développement rural, Adama Camara, en présence du directeur général de l’Institut d’économie rurale (IER), Dr Modibo Sylla et du coordinateur du Projet ACC, Dr Kalifa Traoré.


Les administrateurs ont adopté les rapports d’activités et financiers 2021-2022, le programme d’activités 2022-2023 et le budget pour la même durée. à ce titre, le budget prévisionnel est estimé à 530 millions de Fcfa. Dans son mot de bienvenue, le directeur général de l’IER a indiqué que la deuxième phase du Projet ACC a pour objectif de contribuer à l’amélioration de l’autosuffisance alimentaire et des conditions de vie des populations des régions centre et nord du Mali.


Il s’agit donc  d’adapter l’agriculture et l’élevage au changement climatique à travers la mise à échelle des technologies générées lors de la première phase et le développement de nouvelles.  Selon Dr Modibo Sylla, le projet comporte 6 composantes et un volet plateforme d’innovation. Il a rappelé que les activités de recherche menées lors de la campagne 2021-2022 par les composantes du programme et le volet plateforme d’innovation ont abouti à de nombreux résultats dans le domaine de l’adaptation de l’agriculture et de l’élevage au changement climatique.


A l’en croire, l’année a été marquée par la mise à l’échelle de technologies et la mise au point de nouvelles pour la résilience au changement climatique dans les Régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal. Il a également remercié le gouvernement du Royaume de Norvège pour l’appui financier et technique apporté à notre pays. Pour sa part, le représentant du ministre du Développement rural a indiqué que la deuxième phase du Projet, couvrant la période de 2018-2022, a été l’occasion pour mettre à échelle les technologies développées lors de la première phase. Cette phase, selon Adama Camara, est également l’occasion pour entreprendre des formations diplômantes de niveau License, Master et Doctorat, en relation avec les objectifs du projet.


Pour son exécution, le projet a établi plusieurs accords de collaboration avec des partenaires techniques, dont notamment le Département des études internationales pour l’environnement et le développement (Noragric) de l’Université norvégienne des sciences de la vie. Et d’exhorté les membres du comité de pilotage à des échanges fructueux afin de donner une bonne orientation aux actions futures.


Le Projet ACC a été initié grâce à la volonté politique des gouvernements du Mali et de Norvège pour renforcer les capacités de résilience, d’adaptation et de transformation des communautés vulnérables et des systèmes nationaux, mais aussi la production des innovations technologiques.


Amadou GUÉGUÉRÉ
 

Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié 05 October 2021 a 12:07 Rédaction Lessor

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié 05 October 2021 a 11:16 Rédaction Lessor

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié 12 January 2022 a 07:54 Rédaction Lessor

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié 07 December 2021 a 10:25 Rédaction Lessor

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié 24 November 2021 a 10:06 Rédaction Lessor

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié 30 December 2021 a 09:16 Rédaction Lessor

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié 24 November 2021 a 10:12 Rédaction Lessor

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner