Notre santé, Cellulite du cou et de la face : À ne pas minimiser

«Devant un patient avec une tuméfaction inflammatoire dans un contexte de douleur dentaire, d’angine, d’injection de corps étranger ou de furoncle, il faut rapidement penser à une possibilité de cellulite», révèle Dr Djibril Samaké, spécialiste en ORL au Centre de santé de référence (Csref) du Quartier Mali.

Par

Publié lundi 06 février 2023 à 07:47
Notre santé, Cellulite du cou et de la face : À ne pas minimiser

Dr Djibril Samaké



C’est une maladie qui touche aussi bien les enfants que les adultes. La cellulite du cou et de la face encore appelée cellulite cervico-faciale est une infection du tissu cellilo-adipeux du cou et de la face à tendance extensive.  C’est dire que l’infection va s’étendre à partir des couches de la peau et de la sous peau jusqu’au niveau des muscles.


Dr Samaké souligne que c’est une infection à différent niveau et hauteur ou de la superficie vers la profondeur. Et de préciser que la maladie est très fréquemment d’origine dentaire (les caries dentaires, les gingivites) voire tout ce qui concerne la dent et le tissu environnant. La cause peut être d’origine pharyngite (les angines). Un corps étranger comme l’arête de poisson  peut provoquer la cellulite cervico-faciale. Si cette arête de poisson n’est pas prise en charge à temps elle peut entrainer une infection. D’après le praticien, ce n’est pas tout.


La maladie peut être également d’origine cutanée comme le furoncle. Une manipulation de ce furoncle ou une mauvaise prise en charge peut se compliquer en cellulite. Il précisera que ces causes sont très souvent aggravées par certains médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens. ces médicaments vont juste calmer la douleur alors que la maladie va continuer à s’aggraver et rendre paresseux le système immunitaire. Certaines co-morbidités comme le diabète ou le VIH ou les personnes qui sont sous d’autres médicaments immunosuppresseurs sont également des facteurs qui concourent à une diminution de l’immunité.

La maladie se présente le plus souvent sous forme d’une tuméfaction inflammatoire (un gonflement du cou ou de la face dans un contexte inflammatoire). Quand on parle d’inflammation, il y a la douleur, la rougeur et puis le gonflement. Selon Dr Samaké la cellulite cervico-faciale peut se compliquer et donner ce qu’on appelle le sepsis sévère (la présence des bactéries dans le sang) avec une défaillance des organes Cœur, reins, poumons), la médiastinite (la propagation de l’infection au niveau du thorax), le thrombophlébite (infection des veines) et l’obstruction des voies ariennes.

La cellulite peut être soignée par des médicaments comme les antibiotiques. Mais aussi par la chirurgie afin d’enlever tout ce qui est tissu nécrosé.  Il faut aussi de la réanimation qui se fera avant, pendant et après la chirurgie. Pour éviter la cellulite du cou et de la face, le spécialiste de l’ORL conseille d’éviter toutes les infections primaires qui peuvent être sources de cellulite.  Il faut alors traiter toutes les caries dentaires, les angines, l’ingestion de corps étranger; éviter les fumigations et ne pas prendre les anti-inflammatoires non stéroïdiens.  Devant tous ces cas, il précise de ne surtout pas hésiter à aller voir un médecin.

Fatoumata NAPHO

Lire aussi : #Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont inf.

Lire aussi : #Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Lire aussi : #Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Lire aussi : Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de l.

Lire aussi : #Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Lire aussi : #Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolong.

Les articles de l'auteur

#Mali: Les déchets hospitaliers : Dangereux pour la santé

Les activités liées aux professions de la santé produisent des déchets dangereux. Ce sont des déchets issus des activités de diagnostic, Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces déchets, qui représentent 15% des déchets générés dans les établissements de santé, sont infectieux, toxiques et radioactifs..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 08 avril 2024 à 07:33

#Mali : Laboratoire national de la santé : En quête de ressources

Le laboratoire national de la santé (LNS) a tenu, hier dans ses locaux, la 34è session de son conseil d’administration. Cette session budgétaire a examiné les activités réalisées, l’état d’exécution du budget 2023 et les ambitions pour l’exercice 2024..

Par Fatoumata NAPHO


Publié vendredi 29 mars 2024 à 09:10

#Mali :Méningite : Des cas confirmés à Gao et Bamako

Une épidémie de méningite sévit dans notre pays, depuis quelques jours, dans certains districts sanitaires du pays, notamment dans la Région de Gao et dans le District de Bamako..

Par Fatoumata NAPHO


Publié mercredi 27 mars 2024 à 07:40

Notre santé, #Mali : L’eau glacée : ça nuit à la santé

Une sensation agréable au moment de la boire, l’eau glacée que nous buvons peut être dangereuse pour notre santé. Pourtant, boire de l’eau permet de maintenir l’équilibre des fluides corporels dont la mission est d’assurer la digestion, l’absorption, la circulation, la création de la salive, le maintien de la température corporelle et le transport des nutriments..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:38

#Mali : Ramadan et canicule : Difficile à concilier

Seule la foi peut aider les jeûneurs à tenir pendant cette forte poussée de chaleur. Pour ceux qui ne se ménagent pas sous le soleil, il y a un gros risque de déshydratation qui peut avoir de graves conséquences.

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 25 mars 2024 à 09:37

#Mali :Notre santé, Jeûne du Ramadan : Comment mieux l’entreprendre

Jeûner le jour, manger la nuit. Durant le Ramadan, les apports alimentaires augmentent de façon spectaculaire en un laps de temps. Pour l’endocrinologue et spécialiste des maladies métaboliques et de nutrition, Dr Ibrahim Nientao, le jeûne du Ramadan qui intègre le cadre des jeûnes prolongés est une situation assez particulière. Durant un mois, dit-il, on est amené à changer notre régime alimentaire..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 18 mars 2024 à 09:46

#Mali : Tuberculose osseuse vertébrale : Quand la colonne vertébrale est atteinte

Consulte un spécialiste en cas de douleur de dos surtout quant elle est associée à de la fièvre et à un amaigrissement ! Selon le neurochirurgien, Dr Youssouf Traoré, il peut s’agir d’une tuberculose osseuse vertébrale ou mal de Pott. C’est l’atteinte d’un ou de plusieurs vertèbres ou d’un disque ou de plusieurs disques par le microbe de la tuberculose..

Par Fatoumata NAPHO


Publié lundi 11 mars 2024 à 09:06

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner