Levée des sanctions : Les opérateurs économiques saluent la décision

La reprise normale des activités économiques apporte un bol d’oxygène au monde des affaires qui était au bord de l’asphyxie

Par

Publié mardi 05 juillet 2022 à 07:47, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 16:52
Levée des sanctions : Les opérateurs économiques saluent la décision

Youssouf Bathily, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali

 


 Six mois durant, l’économie malienne, déjà fragilisée par la situation sanitaire et sécuritaire, a été soumise à l’épreuve de l’embargo de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Les sanctions économiques et financières imposées à notre pays par l’Organisation sous-régionale ont été durement ressenties dans tous les domaines d’activités, particulièrement celui du secteur privé. C’est donc avec joie que nos opérateurs économiques ont appris la levée de ces sanctions, à l’issue du sommet qui a réuni dimanche dernier les dirigeants ouest-africains dans la capitale ghanéenne.

«La levée des sanctions est une bonne chose pour tous les Maliens, en particulier nous les acteurs du secteur privé», commente Youssouf Bathily, président de la Chambre de commerce et d’Industrie du Mali (CCIM). Selon lui, ces restrictions économiques et financières ont «lourdement impacté l’économie de notre pays». L’un des effets pervers a été l’augmentation du prix de certains produits. Mais chose remarquable qu’il convient de souligner : le secteur privé, soutenu par le gouvernement, a fait preuve de résilience. Permettant ainsi l’approvisionnement correct du marché en denrées de première nécessité. «Il n’y a pas eu de pénurie des produits de première nécessité sur le marché, grâce aux efforts du gouvernement et des operateurs économiques», confirme Youssouf Bathily.

La fin des sanctions indique le rétablissement des bons rapports commerciaux que notre pays entretenait avec les autres membres de la Communauté. Ce qui, selon le patron de la CCIM, contribuera à la baisse des prix des produits concernés par l’embargo, tels que le ciment.

«Cependant, ce n’est pas le cas pour les produits comme  le blé, l’engrais ou encore les produits pétroliers dont la hausse est liée à une crise d’ordre mondial», précise Youssouf Batilly.

Mamadou Niangadou de la Société de distributions industrielles au Mali (Sodima sarl) estime également que la levée des sanctions économiques et financières est un ouf de soulagement pour les opérateurs économiques. «Nous ne pouvons que nous réjouir de cette décision, parce que cet embargo a beaucoup impacté nos activités»,  confie le responsable.

Tous les commerçants du Grand marché de Bamako que nous avons interrogés hier n’ont pas non plus caché leur sentiment. Avec la levée des sanctions, les uns et les autres se disent pressés de renouveler leurs stocks de marchandises via les ports de Dakar et d’Abidjan. Ceux dont les conteneurs étaient bloqués dans ces deux ports, s’affairaient à les transporter  au Mali dans un bref délai. Comme on pouvait le constater, le stress qui avait gagné les commerçants du Grand marché ces derniers temps, commence à se dissiper et laisser place à des opportunités pour la bonne marche des affaires.

 

Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié 05 October 2021 a 12:07 Babba COULIBALY

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié 05 October 2021 a 11:16 Babba COULIBALY

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié 12 January 2022 a 07:54 Babba COULIBALY

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié 07 December 2021 a 10:25 Babba COULIBALY

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié 24 November 2021 a 10:06 Babba COULIBALY

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié 30 December 2021 a 09:16 Babba COULIBALY

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié 24 November 2021 a 10:12 Babba COULIBALY

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner