La culture au service de l’action extérieure du Mali : Les propositions de la rentrée diplomatique

Passionnant, enrichissant: tel aura été le panel de haut niveau que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération international, Abdoulaye Diop, a présidé dimanche dans le cadre des activités de la 1ère édition de la Rentrée diplomatique.

Par

Publié mardi 24 janvier 2023 à 07:48
La culture au service de l’action extérieure du Mali : Les propositions de la rentrée diplomatique

Les échanges ont porté sur les défis, enjeux de la culture comme outil au service d’une paix durable, de l’image de marque du Mali...

 

Présents au Centre culturel Korè de Ségou pour ce faire, des chefs de mission diplomatique et consulaire, des responsables d’organisations internationales accrédités au Mali, des personnalités de la société civile ainsi que celles reconnues dans le domaine de la culture, ont suivi avec intérêt les exposés sur le thème principal de ce forum : «Faire de la culture un outil d’influence au service de l’action extérieure.»

Cette thématique a été décortiquée par Mamou Daffé, fondateur du Festival sur le Niger, Edmond Moukala, représentant résident de l’Unesco au Mali, Adama Traoré, promoteur et acteur culturel, Fatoumata Sidibé – Diarra, avocate fondatrice et patronne du cabinet d’avocats «FSD- conseils», Cheick Oumar Coulibaly, conseiller diplomatique à la Primature, Mohamed Traoré, conseiller technique en charge des questions politiques au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et Abdoulaye Amadou Sy, ancien ambassadeur.

Intervenant à cet effet, des panélistes ont exploré les voies et moyens par lesquels notre pays peut transformer son capital culturel en actions diplomatiques fortes. Tous ont souligné l’importance de la culture et la nécessité de valoriser le potentiel offert par la diversité culturelle et la richesse du patrimoine malien.

Le fondateur du Festival sur le Niger s’est dit convaincu que la solution, c’est la culture. «Certes, on peut travailler sur les questions militaires mais la solution ne sera que culturelle», a dit Mamou Daffé, soulignant que depuis 20 ans Ségou fait de la diplomatie culturelle. Mohamed Traore soulignera que le Mali, c’est autre chose que les crises, autres choses que les défis que nous rencontrons. «Nous avons également notre richesse qu’on peut valoriser», ajoutera-t-il.

Les échanges ont porté sur les défis, enjeux de la culture comme outil au service d’une paix durable, de la coopération, de l’image de marque du Mali et de son développement socioéconomique. La problématique du financement de la culture, les actions de l’Unesco pour accompagner les initiatives en la matière… étaient au cœur de ce panel.

Le cadre d’échanges ainsi créé entre responsables de la diplomatie malienne, membres du corps diplomatique accrédité au Mali et acteurs culturels nationaux, a permis d’asseoir davantage la diplomatie malienne sur ses valeurs et traditions multiséculaires en tenant compte des besoins et aspirations des populations.


Au terme des travaux, les panélistes ont proposé d’enseigner le patrimoine matériel et immatériel à l’école pour permettre une appropriation des valeurs culturelles. Ils ont préconisé de faire en sorte que l’Institut national des arts (Ina) soit dans toutes les régions, d’amener les jeunes Maliens à vivre de leurs métiers et de créer un Institut national supérieur. Ils ont également recommandé de renforcer au niveau des ambassades le rôle des conseillers culturels, de retravailler sur la politique culturelle afin qu’elle tienne compte de tous les paramétrages nécessaires et de créer une agence nationale des industries culturelles et créatives.

D’aucuns ont suggéré plus d’investissement dans la culture, de structurer le secteur culturel dominé largement par l’informel, de réfléchir à des moyens alternatifs innovant de financement des projets culturels. D’autres ont souligné la nécessité de réfléchir au financement participatif des projets culturels, de créer un fonds de garantie du secteur culturel qui donnera une assurance aux banques afin d’accorder des prêts aux acteurs culturels, de créer un guichet au niveau de l’Agence de promotion des investissements dédié au secteur culturel qui accompagnerait les acteurs, et de créer des écoles professionnelles permettant aux jeunes de vivre de la culture.

Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)

Lire aussi : Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’H.

Lire aussi : Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Lire aussi : Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Lire aussi : Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vende.

Lire aussi : San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.00.

Lire aussi : Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Les articles de l'auteur

Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’Homme, Guillaume Ngefa-Atondoko Andali..

Par Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)


Publié lundi 06 février 2023 à 10:43

Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Par Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)


Publié lundi 06 février 2023 à 08:22

Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Par Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)


Publié lundi 06 février 2023 à 08:19

Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vendeurs de condiments, de produits cosmétiques dont l’encens, de tissus, parmi tant d’autres..

Par Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)


Publié lundi 06 février 2023 à 08:13

San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.000 hectares, la consolidation avec option de reconversion en maîtrise totale de la plaine de Woloni (2.300 ha).

Par Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)


Publié lundi 06 février 2023 à 08:08

Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Par Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)


Publié lundi 06 février 2023 à 07:40

Mali-Russie : La visite très attendue de Sergueï Lavrov

À la tête d’une forte délégation, le chef de la diplomatie russe aura un entretien demain avec son homologue malien, suivi d’une séance de travail élargie aux deux délégations et d’une audience avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Par Aminata Dindi SISSOKO (AMAP-Ségou)


Publié lundi 06 février 2023 à 07:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner