Journée du poisson : Pour une meilleure prise en compte des préoccupations de la filière

C’est dans une vision de promotion du secteur de la pêche et de l’agriculture que la première édition de la Journée du poisson a été lancée, hier au Palais de la culture Amadou Hamapâté Ba, par le ministre du Développement rural, Modibo Keïta.

Par

Publié mercredi 30 novembre 2022 à 08:24
Journée du poisson : Pour une meilleure prise en compte des préoccupations de la filière

C’était en présence du ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’élevage et de la Pêche, Youba Ba. On notait aussi la participation du président de l’Assemblée permanente des chambres de l’agriculture (Apcam), Sanoussi Boua Sylla, du président de la Pateforme des acteurs non étatiques de la pêche et de l’aquaculture (Panepam), Abdoulaye Kontao, et de nombreux acteurs de la filière.

Ces activités qui se tiennent du 29 novembre au 1er décembre 2022 regroupent les pêcheurs et les transformateurs du poisson pour discuter des développements et des solutions innovantes.

Cela, en vue d’établir des relations commerciales rentables. Au menu des activités, il y a la foire du poisson, la rencontre professionnelle, les conférences-débats, les nuits culturelles et la course de pirogues dotée du Grand prix du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Le ministre du Développement rural a expliqué que le poisson joue un rôle important dans notre économie, malgré sa part d’environ 3,2 % du produit brut intérieur (PIB). Modibo Keïta a affirmé que des communautés importantes de notre pays tirent également leurs ressources de la pêche et de l’aquaculture. «Cette journée est un acte de reconnaissance à l’endroit des milliers de pêcheurs, pisciculteurs et beaucoup d’autres travailleurs du sous secteur de la pêche pour leur dévouement à fournir des aliments sains et nutritifs», a déclaré le ministre Keïta. 


Selon lui, le Mali produit environ 110.000 tonnes de poissons par an par la pêche traditionnelle et 8.000 tonnes par la pisciculture, soit au total 118.000 tonnes pour un besoin global estimé à 210.000 tonnes environ par an. «Les besoins de consommation ne sont couverts qu’à 56% par la production nationale. Ce taux se réduit encore davantage si l’on sait que des flux d’exportations relativement importants existent toujours avec des pays voisins», a-t-il dit.

Pour le porte-parole des leaders et associations pour la protection de la culture bozo, Almamy Koureichi, c’est la première fois que la filière pêche est singulièrement mise en exergue pour montrer tout son rôle dans le développement économique et social du pays. «Nous saluons fortement l’organisation de cette Journée du poisson comme le prélude d’une meilleure prise en charge des préoccupations des acteurs de la filière pêche et des membres de notre communauté».

Quant au président du Panepam, il a estimé que l’initiative vise à inciter les autorités et les partenaires techniques et financiers à s’investir davantage pour la promotion du secteur de la pêche et de l’aquaculture au Mali. Abdoulaye Kontao a aussi sollicité le gouvernement pour l’institutionnalisation de la Journée du poisson dans notre pays.

De son côté, le président de l’Apcam a souligné que le sous-secteur de la pêche a une production halieutique de 116.000 tonnes de poissons, plaçant le Mali parmi les premiers producteurs de poisson d’eau douce à l’échelle africaine. «Il emploie en amont et en aval 500.000 à 1 million de personnes au cours des 10 dernières années», a expliqué Sanoussi Boua Sylla.

Pour lui, le potentiel de production de poissons du Mali pourrait être amélioré pour permettre d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et permettre l’exportation. Avant d’ajouter que cette Journée offre l’occasion de connaître les diversités du poisson existant dans notre pays.

Il a également attiré l’attention du gouvernement sur les inquiétudes relatives à l’insécurité dans les bassins de productions de poissons, sur la pollution des cours d’eau par l’exploitation abusive des sociétés minières. Et d’inviter les autorités à prendre des mesures rigoureuses de pénalisation de ces actions nocives et dangereuses pour la santé des populations. Par ailleurs, il a encouragés les pêcheurs pisciculteurs, aquaculteurs à prendre des initiatives pour faire de l’année 2023 une année de campagne réussie avec une production record.

Fatoumata M. SIDIBE

Rédaction Lessor

Lire aussi : CENTIF : Logée de neuf

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, a procédé, hier, à l’inauguration du nouveau siège de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). C’était en présence du président de la Centif, Idrissa Mahamar Haïdara, et de nombreux invités.

Lire aussi : Trésor : La RGD et la PGT dans deux tours jumelles

Les deux structures sont essentielles dans la gestion des finances de l’état. La première a encaissé plus de 80% de recettes de l’état et la seconde paie plus de 90% de ses dépenses.

Lire aussi : Société B2Gold : Près de 19 tonnes d’or produites par la mine de Fekola en 2022

En 2022, la société B2Gold a globalement dépassé sa fourchette prévisionnelle annuelle en produisant 1.027.874 onces, dont 598.661 onces (environ 19 tonnes) produites par sa mine de Fekola au Mali..

Lire aussi : Holding-CMDT : Le budget 2023 chiffré à plus de 534 milliards de FCFA

Les ravages des jassides (des insectes) et les inondations ont fait perdre à notre pays plus de 150.000 hectares. Ce qui justifie une augmentation des dépenses par rapport à l’exercice écoulé.

Lire aussi : Le dromadaire : Un animal au service de la résilience humaine en milieu sahélien

Le dromadaire (Camelus dromedarius) occupe une place très importante en Afrique, au Moyen-Orient et dans le subcontinent indien. L’effectif mondial, selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) (2009), est estimé à plus de 24 millions de têtes, dont 80% se trouve en Af.

Lire aussi : Viande de dromadaire : De plus en plus prisée par les Bamakois

Riche en glycogène, la viande cameline s’avère être une excellente source d’énergie et permet de booster les défenses immunitaires notamment grâce à la vitamine A qu’elle contient.

Les articles de l'auteur

CENTIF : Logée de neuf

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, a procédé, hier, à l’inauguration du nouveau siège de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). C’était en présence du président de la Centif, Idrissa Mahamar Haïdara, et de nombreux invités..

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 03 février 2023 à 08:19

Trésor : La RGD et la PGT dans deux tours jumelles

Les deux structures sont essentielles dans la gestion des finances de l’état. La première a encaissé plus de 80% de recettes de l’état et la seconde paie plus de 90% de ses dépenses.

Par Rédaction Lessor


Publié vendredi 03 février 2023 à 08:18

Société B2Gold : Près de 19 tonnes d’or produites par la mine de Fekola en 2022

En 2022, la société B2Gold a globalement dépassé sa fourchette prévisionnelle annuelle en produisant 1.027.874 onces, dont 598.661 onces (environ 19 tonnes) produites par sa mine de Fekola au Mali..

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:07

Holding-CMDT : Le budget 2023 chiffré à plus de 534 milliards de FCFA

Les ravages des jassides (des insectes) et les inondations ont fait perdre à notre pays plus de 150.000 hectares. Ce qui justifie une augmentation des dépenses par rapport à l’exercice écoulé.

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:05

Le dromadaire : Un animal au service de la résilience humaine en milieu sahélien

Le dromadaire (Camelus dromedarius) occupe une place très importante en Afrique, au Moyen-Orient et dans le subcontinent indien. L’effectif mondial, selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) (2009), est estimé à plus de 24 millions de têtes, dont 80% se trouve en Afrique..

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:03

Viande de dromadaire : De plus en plus prisée par les Bamakois

Riche en glycogène, la viande cameline s’avère être une excellente source d’énergie et permet de booster les défenses immunitaires notamment grâce à la vitamine A qu’elle contient.

Par Rédaction Lessor


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:02

Poste du Mali : Retour progressif des services de proximité

La Poste du 3è millénaire à laquelle aspirent les autorités de la Transition, doit être une entité qui offre au citoyen une gamme de services, allant du courrier au numérique en passant par les services financiers postaux..

Par Rédaction Lessor


Publié mercredi 01 février 2023 à 08:15

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner