Hépatite virale : L'OMS alerte sur le nombre grandissant de décès

De nouvelles données provenant de 187 pays montrent que le nombre estimé de décès dus à l'hépatite virale est passé de 1,1 million en 2019 à 1,3 million en 2022. Face à cette augmentation, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a sonné l'alarme à travers son rapport publié sur son compte X ce mardi à l'occasion du sommet mondial sur l'hépatite tenu du 9 au 11 avril à Lisbonne (Portugal).

Publié mercredi 10 avril 2024 à 16:51
Hépatite virale : L'OMS alerte sur le nombre grandissant de décès

L'organisation onusienne a indiqué que cette maladie est la deuxième cause infectieuse de décès dans le monde, avec 1,3 million de décès par an, soit la même chose que la tuberculose, l'une des principales maladies infectieuses.


Selon l'OMS, en dépit de meilleurs outils de diagnostic et de traitement et d'une baisse des prix des produits, les taux de couverture des tests et des traitements sont au point mort. Mais il devrait encore être possible d’atteindre l’objectif d’élimination de l’OMS d’ici 2030, si des mesures rapides sont prises dès maintenant.


Ces nouvelles données indiquent que parmi les décès, 83 % étaient causés par l'hépatite B et 17 % par l'hépatite C. Chaque jour, a précisé l'OMS, il y a 3 500 personnes qui meurent dans le monde à cause des infections par les hépatites B et C.


Le Directeur général de l'OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que ce rapport dresse un tableau inquiétant. Malgré les progrès réalisés à l'échelle mondiale dans la prévention des infections par l'hépatite, a-t-il justifié, les décès augmentent parce que trop peu de personnes atteintes d'hépatite sont diagnostiquées et traitées. « L’OMS s’engage à aider les pays à utiliser tous les outils à leur disposition à des prix accessibles pour sauver des vies et inverser cette tendance », a assuré le patron de l'OMS.


Les estimations actualisées de l’OMS indiquent qu’en 2022, 254 millions de personnes vivraient avec l’hépatite B et 50 millions avec l’hépatite C. La moitié du fardeau des infections chroniques par les hépatites B et C touche les personnes âgées de 30 à 54 ans, dont 12 % chez les enfants de moins de 18 ans. Les hommes représentent 58 % de tous les cas.


De nouvelles estimations d’incidence indiquent une légère diminution par rapport à 2019, mais l’incidence globale de l’hépatite virale reste élevée. En 2022, il y a eu 2,2 millions de nouvelles infections, contre 2,5 millions en 2019. Il s’agit notamment de 1,2 million de nouvelles infections par l’hépatite B et de près d’un million de nouvelles infections par l’hépatite C. Plus de 6 000 personnes sont nouvellement infectées chaque jour par une hépatite virale.


L'agence onusienne a expliqué que les estimations révisées sont dérivées de données améliorées provenant d’enquêtes nationales de prévalence. L'OMS dira qu'elles indiquent également que les mesures de prévention telles que la vaccination et les injections sécurisées, ainsi que l'expansion du traitement de l'hépatite C, ont contribué à réduire l'incidence.

Mohamed DIAWARA

Lire aussi : #Mali : Examens de fin d’année scolaire : Les dispositions renforcées contre la fraude

Le ministère de l’Éducation nationale tient à organiser des examens de fin d’année scolaire crédibles. Pour relever ce défi, l’accompagnement de la communauté éducative est de taille..

Lire aussi : #Mali : Agaïchatou Oyast Dicko : L’incarnation de la détermination

Des jeunes dames font preuve d’un engagement inspirant. C’est le cas de Agaïchatou Oyast Dicko, une entrepreneure sociale qui lutte contre la migration irrégulière. Dans ce domaine, elle est présente sur plusieurs fronts. Celui de la sensibilisation sur les risques et dangers, l’informatio.

Lire aussi : #Mali : Rapport 2023 sur le développement humain : Une baisse du pouvoir d’achat des ménages

Les dispositions prises par les autorités ont permis d’apporter une amélioration. Une enquête menée auprès de 800 ménages fait ressortir un taux de satisfaction de 58,7% de la population enquêtée.

Lire aussi : #Mali : Journée des sciences de l’information et de la communication : Une contribution au rayonnement de nos universités

La 2è édition des Journées scientifiques des sciences de l’information et de la communication (Jossic) a tenu toutes ses promesses. Les deux jours de travaux, bouclés mercredi dernier, ont permis aux participants de suivre une cinquantaine de communications sur les défis, les enjeux et les pe.

Lire aussi : #Mali : Journées des sciences de l’information et de la communication : Focus sur les mutations des médias en Afrique

Tous les analystes et observateurs avertis s’accordent sur l’importance de l’information dans nos différents pays. Et aujourd’hui, il est admis par tous que l’information représente un maillon essentiel de la souveraineté d’un État.

Lire aussi : #Mali : Hôpital du Mali : Des médicaments et des équipements offerts par la Chine

D’une valeur estimée à plus de 165,3 millions Fcfa, ces dons contribueront au traitement efficace de diverses pathologies.

Les articles de l'auteur

#Mali : Examens de fin d’année scolaire : Les dispositions renforcées contre la fraude

Le ministère de l’Éducation nationale tient à organiser des examens de fin d’année scolaire crédibles. Pour relever ce défi, l’accompagnement de la communauté éducative est de taille..

Par Mohamed DIAWARA


Publié dimanche 19 mai 2024 à 18:24

#Mali : Agaïchatou Oyast Dicko : L’incarnation de la détermination

Des jeunes dames font preuve d’un engagement inspirant. C’est le cas de Agaïchatou Oyast Dicko, une entrepreneure sociale qui lutte contre la migration irrégulière. Dans ce domaine, elle est présente sur plusieurs fronts. Celui de la sensibilisation sur les risques et dangers, l’information sur les réalités de ce phénomène et l’insertion professionnelle..

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 18:28

#Mali : Rapport 2023 sur le développement humain : Une baisse du pouvoir d’achat des ménages

Les dispositions prises par les autorités ont permis d’apporter une amélioration. Une enquête menée auprès de 800 ménages fait ressortir un taux de satisfaction de 58,7% de la population enquêtée.

Par Mohamed DIAWARA


Publié jeudi 16 mai 2024 à 18:15

#Mali : Journée des sciences de l’information et de la communication : Une contribution au rayonnement de nos universités

La 2è édition des Journées scientifiques des sciences de l’information et de la communication (Jossic) a tenu toutes ses promesses. Les deux jours de travaux, bouclés mercredi dernier, ont permis aux participants de suivre une cinquantaine de communications sur les défis, les enjeux et les perspectives des médias face aux mutations en Afrique..

Par Mohamed DIAWARA


Publié vendredi 10 mai 2024 à 09:15

#Mali : Journées des sciences de l’information et de la communication : Focus sur les mutations des médias en Afrique

Tous les analystes et observateurs avertis s’accordent sur l’importance de l’information dans nos différents pays. Et aujourd’hui, il est admis par tous que l’information représente un maillon essentiel de la souveraineté d’un État.

Par Mohamed DIAWARA


Publié mercredi 08 mai 2024 à 09:10

#Mali : Hôpital du Mali : Des médicaments et des équipements offerts par la Chine

D’une valeur estimée à plus de 165,3 millions Fcfa, ces dons contribueront au traitement efficace de diverses pathologies.

Par Mohamed DIAWARA


Publié mardi 07 mai 2024 à 07:32

#Mali : Enfants perdus : Plus de vigilance dans la surveillance des mômes

Les chefs de quartier et les services de police sont les premiers contacts des parents dans les situations d’égarement des enfants. Il ne vient à l’esprit de personne (en tout cas très peu de gens le font) de requérir l’appui des services locaux de promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, dont la mission est aussi de retrouver les enfants perdus et de les ramener dans leurs familles.

Par Mohamed DIAWARA


Publié lundi 29 avril 2024 à 09:32

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner