Gao : Le commissariat à la sécurité alimentaire forme les acteurs régionaux

Le commissariat à la sécurité alimentaire (CSA)a organisé du 3 au 6 août 2022 une série de formations à l’intention des acteurs régionaux de la sécurité alimentaire des Régions de Gao, Kidal et Ménaka. Ces rencontres ont eu pour cadre la salle de conférence du gouvernorat de Gao.

Par

Publié vendredi 05 août 2022 à 08:19, mis à jour dimanche 07 août 2022 à 15:58
Gao : Le commissariat à la sécurité alimentaire forme les acteurs régionaux

Elles ont regroupé des experts du commissariat à la sécurité alimentaire, les conseillers aux affaires économiques et financières, les préfets, les représentants des services techniques des trois régions impliquer dans les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que les Ong et les partenaires opérationnels sur le terrain.


Ces rencontres visent à informer et sensibiliser les acteurs régionaux de la sécurité alimentaire sur le contenu du Plan national de réponses 2022, les quantités destinées à leurs populations, le processus de ciblage des personnes vulnérables bénéficiaires des distributions alimentaires gratuites, les réponses prévues dans le cadre de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC) ainsi que le rôle et la place de chaque acteur dans le processus d’identification et de ciblage.


La commissaire adjointe, Mme Dicko Bassa Diané, a rappelé l’importance capitale de ces rencontres que le CSA a initié sur toute l’étendue du territoire nationale. «Ici à Gao, il s’agit de discuter avec nos partenaires sur le terrain des trois régions à savoir Kidal, Gao et Ménaka, des modalités pratiques de mise en œuvre efficiente et efficace du PNR 2022. Ces séances de travail nous permettront également de nous enquérir des réalités propres à ces régions afin de les corriger pour une meilleure mise en œuvre de nos activités», a t-elle indiqué.


La mission mettra à profit ces rencontres pour demander à l’administration la mise en place des comités locaux, communaux et régionaux de sécurité alimentaire pour une meilleure coordination des actions et activités de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans leurs régions respectives. Mme Dicko Bassa Diané a ainsi adressé ses vifs remerciements aux autorités régionales de Gao pour leur disponibilité tout en saluant les partenaires techniques et financiers, des services régionaux et locaux pour leur accompagnement aux différentes régions sans lesquels le commissariat n’aurait jamais pu être efficace sur le terrain opérationnel.


Le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de Gao, Alhader Amadou Bella a salué cette initiative du CSA qui permettra aux acteurs régionaux de la sécurité alimentaire de mieux appréhender l’organisation institutionnelle et opérationnelle du dispositif national de sécurité alimentaire, de connaître notre rôle dans ce dispositif ainsi que le rôle de tous les acteurs régionaux. «Désormais, l’administration est édifiée sur le processus d’identification des personnes vulnérables, sur le processus de ciblage, de distributions alimentaires gratuites et même pour la rédaction des rapports de distributions.


Il s’agit des questions fondamentales qui soulevaient habituellement beaucoup de questionnements et engendraient beaucoup de difficultés», a-t-il indiqué. Rappelons que cette année, les personnes en phase 4 et 3 de la Région de Gao recevront 2.152 tonnes pour assister 75.053 personnes bénéficiaires.


La Région de Ménaka recevra 1.131 tonnes pour assister 30.418 personnes bénéficiaires potentielles tandis que la Région de Kidal a bénéficié de 547 tonnes pour l’assistance de 20.232 personnes bénéficiaires potentielles. à cela s’ajoute un appui en aliments poissons et aliments bétail destinés aux secteurs de l’élevage, de la pisciculture.

Lire aussi : Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Lire aussi : La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Lire aussi : FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Lire aussi : Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Lire aussi : Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Lire aussi : Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Dans la même rubrique

Accès à l’eau potable : Ouf de soulagement à Siby

Le ministre Traoré a procédé au lancement de l’opération de branchement.

Publié 05 October 2021 a 12:07 Abdrahamane TOURE (AMAP-Gao)

La douane saisit des billets de banque à Kadiana (Bougouni)

La vigilance des douaniers en poste à Kadiana, Région de Bougouni, a porté des fruits. Le bureau des douanes de cette localité a mis les bouchées doubles pour empêcher toute opération frauduleuse dans cette bande frontalière entre le Mali et la Côte d’Ivoire..

Publié 05 October 2021 a 11:16 Abdrahamane TOURE (AMAP-Gao)

FCFA : quand la monnaie décriée est placée sous embargo contre un État souverain

Celui qui doutait encore de la réalité de la souveraineté monétaire de nos pays utilisateurs du Fcfa était encore loin d’imaginer l’idée d’un embargo exercé sur cet instrument de servitude contre ces mêmes pays..

Publié 12 January 2022 a 07:54 Abdrahamane TOURE (AMAP-Gao)

Transformation digitale au Mali : Orange Mali fait un pas de géant

Selon Orange, plus de 90% des abonnés ont accès au réseau 4G.

Publié 07 December 2021 a 10:25 Abdrahamane TOURE (AMAP-Gao)

Grève des banques : Le ras-le-bol des clients

Certains trouvent indécente l’attitude des grévistes dont l’intention manifeste est de prendre en otage le paiement des salaires. Les syndicalistes, eux, se défendent de procéder ainsi pour se faire entendre.

Publié 24 November 2021 a 10:06 Abdrahamane TOURE (AMAP-Gao)

Bamako : Des ilôts de zone verte se multiplient à ACI 2000

Ils contribuent à l’amélioration des menus des ménages avec leurs cultures maraîchères.

Publié 30 December 2021 a 09:16 Abdrahamane TOURE (AMAP-Gao)

Chronique éco: Hausse de 7,3% des transferts monétaires

Les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19 avaient mis à rude épreuve familles et foyers dépendant des envois de fonds des migrants. Ceux-ci avaient été confinés dans les pays d’accueil, pendant que les moyens de transfert monétaires tournaient au ralenti dans les pays des migrants..

Publié 24 November 2021 a 10:12 Abdrahamane TOURE (AMAP-Gao)

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner