Fonds de garantie pour le secteur privé : Objectif, démocratiser l’accès au financement

Le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP-s.a) facilite l’accès du secteur privé au financement afin de contribuer à son développement, à créer des emplois, mais aussi apporter de la valeur ajoutée, grâce à des mécanismes incitatifs de partage de risque qui participent de l’amélioration de la confiance entre entreprises et institutions de financement.

Par

Publié vendredi 02 décembre 2022 à 07:55
Fonds de garantie pour le secteur privé : Objectif,  démocratiser l’accès au financement

À la date du 30 septembre 2022, 2.000 prêts ont été garantis pour une réalisation de 10.003 avec un taux de 500%

 

C’est une structure qui mérite donc d’être mieux connue de tous. C’est dans cet esprit que la direction générale du Fonds a organisé, hier dans un hôtel de la place, une conférence de presse pour expliquer sa mission, sa vision, ses produits et ses réalisations.

Le directeur général du FGSP-s.a, Moustapha Adrian Sarr, était accompagné par le responsable du département commercial et stratégie, Amidou Dicko, et d’autres collaborateurs. Selon lui, le FGSP-s.a est une institution financière de garantie et de cautionnement bancaire, agréée par les autorités monétaires en 2014.

 Il est constitué sous forme de société anonyme avec un conseil d’administration. Son capital social, d’environ 6 milliards Fcfa, est détenu par l’État, quelques banques et assurances de la place, ainsi que des organisations du secteur privé et autres institutions publiques en charge de l’emploi. Le responsable du département commercial et stratégique a présenté la structure et les réalisations faites à la date du 30 septembre 2022. Selon Amidou Dicko, les produits commercialisés de l’établissement sont la garantie de crédits bancaires et le cautionnement bancaire.

La garantie bancaire dispose de cinq guichets de garantie opérationnels. Elle se charge aussi de la saisine à travers sa banque, mais le client peut aussi directement saisir le FGSP-s.a pour obtenir une «promesse de garantie». Les cautions de marché, les cautions professionnelles et la saisine directe du FGSP-s.a constituent le volet cautionnement bancaire, a-t-il expliqué.


Parlant des réalisations, il dira que les objectifs pour les financements mobilisés étaient de 125 milliards de Fcfa pour une réalisation de plus de 114 milliards de Fcfa soit un taux de 92%. Quant aux prêts garantis, ils s’élevaient à 2.000 pour une réalisation de 10.003 avec un taux de 500%.


De 2015 au 30 septembre dernier, le Fonds a garanti plus de 17.000 prêts en faveur du secteur privé pour un financement total mobilisé de plus de 251 milliards de Fcfa. De 2019 au 30 septembre dernier, le FGSP-s.a a aussi délivré plus de 290 cautions pour plus de 16 milliards de Fcfa dont 49 cautions délivrées pour plus de 3 milliards de Fcfa entre le 1e janvier au 30 septembre 2022.


L’exposé du responsable commercial a permis également de comprendre que face à la crise, liée au coronavirus, l’État a renforcé les capacités du Fonds avec une dotation de 20 milliards de Fcfa pour soutenir le secteur privé. Il s’agissait de faciliter l’accès aux crédits pour les entreprises impactées et surtout de préserver la qualité du portefeuille des institutions de crédits.

Amidou Dicko précisera que l’agroalimentaire, les BTP, le commerce et d’autres prestations de services en plus de l’hôtellerie, la restauration, le tourisme et les transports ont été les principaux domaines d’activités ayant bénéficié de ces financements.

L’administration du FGSP-s.a a profité de l’occasion pour remercier le département de l’Économie et des Finances pour son appui constant dans le cadre du développement de ses activités.

Oumar DIAKITE

Lire aussi : CENTIF : Logée de neuf

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, a procédé, hier, à l’inauguration du nouveau siège de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). C’était en présence du président de la Centif, Idrissa Mahamar Haïdara, et de nombreux invités.

Lire aussi : Trésor : La RGD et la PGT dans deux tours jumelles

Les deux structures sont essentielles dans la gestion des finances de l’état. La première a encaissé plus de 80% de recettes de l’état et la seconde paie plus de 90% de ses dépenses.

Lire aussi : Société B2Gold : Près de 19 tonnes d’or produites par la mine de Fekola en 2022

En 2022, la société B2Gold a globalement dépassé sa fourchette prévisionnelle annuelle en produisant 1.027.874 onces, dont 598.661 onces (environ 19 tonnes) produites par sa mine de Fekola au Mali..

Lire aussi : Holding-CMDT : Le budget 2023 chiffré à plus de 534 milliards de FCFA

Les ravages des jassides (des insectes) et les inondations ont fait perdre à notre pays plus de 150.000 hectares. Ce qui justifie une augmentation des dépenses par rapport à l’exercice écoulé.

Lire aussi : Le dromadaire : Un animal au service de la résilience humaine en milieu sahélien

Le dromadaire (Camelus dromedarius) occupe une place très importante en Afrique, au Moyen-Orient et dans le subcontinent indien. L’effectif mondial, selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) (2009), est estimé à plus de 24 millions de têtes, dont 80% se trouve en Af.

Lire aussi : Viande de dromadaire : De plus en plus prisée par les Bamakois

Riche en glycogène, la viande cameline s’avère être une excellente source d’énergie et permet de booster les défenses immunitaires notamment grâce à la vitamine A qu’elle contient.

Les articles de l'auteur

CENTIF : Logée de neuf

Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, a procédé, hier, à l’inauguration du nouveau siège de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif). C’était en présence du président de la Centif, Idrissa Mahamar Haïdara, et de nombreux invités..

Par Oumar DIAKITE


Publié vendredi 03 février 2023 à 08:19

Trésor : La RGD et la PGT dans deux tours jumelles

Les deux structures sont essentielles dans la gestion des finances de l’état. La première a encaissé plus de 80% de recettes de l’état et la seconde paie plus de 90% de ses dépenses.

Par Oumar DIAKITE


Publié vendredi 03 février 2023 à 08:18

Société B2Gold : Près de 19 tonnes d’or produites par la mine de Fekola en 2022

En 2022, la société B2Gold a globalement dépassé sa fourchette prévisionnelle annuelle en produisant 1.027.874 onces, dont 598.661 onces (environ 19 tonnes) produites par sa mine de Fekola au Mali..

Par Oumar DIAKITE


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:07

Holding-CMDT : Le budget 2023 chiffré à plus de 534 milliards de FCFA

Les ravages des jassides (des insectes) et les inondations ont fait perdre à notre pays plus de 150.000 hectares. Ce qui justifie une augmentation des dépenses par rapport à l’exercice écoulé.

Par Oumar DIAKITE


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:05

Le dromadaire : Un animal au service de la résilience humaine en milieu sahélien

Le dromadaire (Camelus dromedarius) occupe une place très importante en Afrique, au Moyen-Orient et dans le subcontinent indien. L’effectif mondial, selon l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) (2009), est estimé à plus de 24 millions de têtes, dont 80% se trouve en Afrique..

Par Oumar DIAKITE


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:03

Viande de dromadaire : De plus en plus prisée par les Bamakois

Riche en glycogène, la viande cameline s’avère être une excellente source d’énergie et permet de booster les défenses immunitaires notamment grâce à la vitamine A qu’elle contient.

Par Oumar DIAKITE


Publié jeudi 02 février 2023 à 08:02

Poste du Mali : Retour progressif des services de proximité

La Poste du 3è millénaire à laquelle aspirent les autorités de la Transition, doit être une entité qui offre au citoyen une gamme de services, allant du courrier au numérique en passant par les services financiers postaux..

Par Oumar DIAKITE


Publié mercredi 01 février 2023 à 08:15

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner