2è Congrès ordinaire des Fare An Ka Wuli : Modibo Sidibé rempile

Le président du parti a présidé les travaux du congrès

Par

Publié mardi 18 janvier 2022 à 08:33, mis à jour vendredi 27 mai 2022 à 19:45
2è Congrès ordinaire des Fare An Ka Wuli : Modibo Sidibé rempile

La principale résolution issue du 2è Congrès ordinaire couplé avec celui des Femmes et de l’Union des jeunes du parti des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (Fare An Ka Wuli) tenu ce week-end, est la réélection de Modibo Sidibé.



La cérémonie était présidée par le président du parti samedi dernier, au Centre international de conférences de Bamako (CICB), en présence des membres du Bureau exécutif national (BEN), de la commission de conciliation et d’arbitrage, des délégués et élus, ainsi que de nombreux militants et sympathisants des Fare An Ka Wuli. Durant deux jours, les délégués ont planché sur les orientations politiques du parti, le renouvellement des instances dirigeantes et la relecture des textes régissant la vie de la formation politique. 

À tour de rôle, les représentants de plusieurs partis politiques invités ont pris la parole pour adresser leurs amabilités à travers des témoignages et messages de félicitation à l’endroit du BEN pour la tenue du congrès statutaire du parti malgré le contexte difficile que traverse notre pays.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le président du parti a fait observer une minute de silence en la mémoire des militants décédés ainsi que celle de toutes les victimes maliennes et étrangères de la crise. Après un survol du parcours électoral et des orientations politiques de la formation à travers ses positionnements et engagements successifs, Modibo Sidibé s’est prononcé sur l’actualité brûlante. Celle-ci est marquée par l’embargo économique et diplomatique injustes imposés à notre pays par la Cedeao et l’Uemoa.

À ce sujet, l’ancien Premier ministre a souligné que son parti regrette ces sanctions d’une gravité extrême et les dénonce en ce qu’elles pénalisent encore plus les populations maliennes en proie à une crise sécuritaire sans précédent et rendue encore plus complexe par la Covid-19. La situation s’est complexifiée avec la survenue d’une crise de nos relations politiques, diplomatiques et économiques avec des pays de notre voisinage immédiat et certains de nos partenaires au développement qui ont décidé de soutenir les sanctions en question.

Selon Modibo Sidibé, la situation ainsi devenue plus complexe interpelle les Fare-An Ka Wuli, qui n’ont eu de cesse d’œuvrer pour une résolution de la crise au mieux de nos intérêts nationaux et sous régionaux. Pour lui, la situation actuelle du pays requiert de tous sérénité et responsabilité et commande clairvoyance et vision ; appelle au rassemblement de toutes les forces vives de la nation, dans une dynamique patriotique et inclusive de sortie de cette crise.

À cet égard, il a salué la grande mobilisation nationale du vendredi dernier avant de tempérer en exhortant les autorités à sortir vite de toute logique «de bras de fer» avec notre communauté économique sous régionale d’ancrage. «Ne tombons pas dans des choix ou attitudes tactiques qui flattent notre orgueil, mais qui seront stratégiquement désastreux pour notre avenir et pour la sous-région», a-t-il prévenu.

En outre, le président des Fare a exhorté ceux qui ont en charge aujourd’hui la destinée du pays à mettre les énergies et les intelligences au service d’une initiative lucide et robuste de redressement consensuel de notre pays sur tous les plans. De l’analyse de l’ancien chef du gouvernement, les autorités doivent reprendre l’initiative en conviant tous les courants, les forces vives, les acteurs politiques et sociaux à convenir ensemble des actions à poser dans l’immédiat pour sortir de la période transitoire et enclencher un nouveau cycle pour le pays. L’un des objectifs étant d’aboutir à l’élaboration d’une feuille de route de la suite de la transition qui soit inclusive et réaliste.

Dans cette optique, le parti Fare demande aux instances de la Cedeao et de l’Uemoa de poursuivre les discussions avec les autorités de la Transition en vue de l’adoption d’un chronogramme consensuel pour la tenue des élections générales, plaidera le leader politique, estimant qu’il est impérieux que le Mali et les communautés régionales sortent de cette crise par le haut.

 

Lire aussi : Contribution, Sanctions contre le Mali : Les vertus du dialogue

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a trouvé le ton juste et mesuré dans son adresse à la nation du 10 janvier 2022..

Lire aussi : Le médiateur de la Cedeao à Bamako : des échanges en prélude au sommet d’Accra

Le médiateur de la Cedeao s’est adressé à la presse après l’audience avec le président de la Transition.

Lire aussi : Mali : Le Premier ministre s'imprègne de la situation sécuritaire à Segou

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga s’est rendu, ce samedi 13 novembre 2021, à Segou où il a présidé la cérémonie de clôture du Forum national sur l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes en milieu rural. Le chef du gouvernement a ensuite rendu visite aux troupes du camp militai.

Lire aussi : Primature : Le Premier ministre reçoit les diplomates algérien et américain

Dr Choguel Kokalla Maïga avec l’Algérien Delmi Boudjemaa.

Lire aussi : Conseil national de Transition : La session d’octobre s’ouvre

Le projet de loi de finances 2022 et 13 autres textes législatifs seront examinés au cours des travaux.

Lire aussi : Mission du Conseil de sécurité à Bamako : Échanges francs et constructifs avec les autorités de la transition

Au cours de sa visite de 48 heures, la délégation des Nations unies s’est bien imprégnée de la situation difficile et complexe que notre pays traverse depuis 2012.

Dans la même rubrique

Contribution, Sanctions contre le Mali : Les vertus du dialogue

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a trouvé le ton juste et mesuré dans son adresse à la nation du 10 janvier 2022..

Publié 12 January 2022 a 07:50 Aboubacar TRAORE

Le médiateur de la Cedeao à Bamako : des échanges en prélude au sommet d’Accra

Le médiateur de la Cedeao s’est adressé à la presse après l’audience avec le président de la Transition.

Publié 06 January 2022 a 08:14 Aboubacar TRAORE

Mali : Le Premier ministre s'imprègne de la situation sécuritaire à Segou

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga s’est rendu, ce samedi 13 novembre 2021, à Segou où il a présidé la cérémonie de clôture du Forum national sur l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes en milieu rural. Le chef du gouvernement a ensuite rendu visite aux troupes du camp militaire Amadou Cheickou Tall de Segou..

Publié 14 November 2021 a 17:08 Aboubacar TRAORE

Primature : Le Premier ministre reçoit les diplomates algérien et américain

Dr Choguel Kokalla Maïga avec l’Algérien Delmi Boudjemaa.

Publié 05 October 2021 a 12:05 Aboubacar TRAORE

Conseil national de Transition : La session d’octobre s’ouvre

Le projet de loi de finances 2022 et 13 autres textes législatifs seront examinés au cours des travaux.

Publié 05 October 2021 a 10:28 Aboubacar TRAORE

Mission du Conseil de sécurité à Bamako : Échanges francs et constructifs avec les autorités de la transition

Au cours de sa visite de 48 heures, la délégation des Nations unies s’est bien imprégnée de la situation difficile et complexe que notre pays traverse depuis 2012.

Publié 08 October 2021 a 16:43 Aboubacar TRAORE

Atelier sur l’état d’évaluation des TIC : Les participants ont affiné les données

La réorganisation du secteur des TIC est un challenge pour le département.

Publié 09 December 2021 a 15:24 Aboubacar TRAORE

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner