Situation sécuritaire : Le Premier ministre donne l’assurance pour la pacification du pays

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a reçu, hier à la Primature, une délégation de l’Association des ressortissants du Cercle d’Ansongo, conduite par son coordinateur Dr Yeya Issa Maïga. Elle était venue exprimer ses préoccupations au chef du gouvernement qui tournent essentiellement autour de la situation sécuritaire et du développement dans ledit cercle.

Par

Publié mardi 24 janvier 2023 à 07:51 , mis à jour lundi 06 février 2023 à 12:05
Situation sécuritaire : Le Premier ministre donne l’assurance pour la pacification du pays

À en croire le président de l’association, l’insécurité a considérablement appauvri la population de la localité. «Aujourd’hui, on ne peut rien faire à Ansongo. Même le petit commerce qui existait, a été empêché», a déploré Dr Yeya Issa Maïga. Ajoutant que la dégradation de la situation sécuritaire à Ménaka y est pour beaucoup. 

Dr Maïga a fait savoir que la ville d’Ansongo est devenue une ville martyre, surpeuplée et confrontée à beaucoup de difficultés. Reconnaissant les efforts «considérables» des Forces armées maliennes (FAMa) dans la lutte contre le terrorisme, l’Association des ressortissants d’Ansongo dit avoir compté sur le chef du gouvernement afin que la paix revienne dans le cercle et que l’économie locale puisse être relancée.

Les natifs du Cercle d’Ansongo ont également demandé l’érection de leur localité  «en circonscription administrative de haut niveau».  Ils ont, par ailleurs, réaffirmé leur soutien aux autorités pour la réussite de la Transition.

En réponse, le Premier ministre a souligné les efforts qui sont en cours pour pacifier l’ensemble du pays. «Nous avons compris que quelles que soient les ambitions que le président de la Transition et le gouvernement ont pour le pays, tant qu’il n’y a pas de sécurité, on ne pourra rien réussir», a déclaré Dr Choguel Kokalla Maïga.

D’après le chef du gouvernement, un pays, envahi par des gens qui se croient invaincus, ne peut être indépendant. Cela est d’autant plus clair dans la conscience des autorités de la Transition qu’elles doivent d’abord restaurer la sécurité dans notre pays. Toutefois, dira-t-il, un grand tournant a été fait avec la rectification de la Transition.


Aujourd’hui, on peut, sans risque de se tromper, dire que notre pays est l’une des premières puissances militaires dans la sous-région, a déclaré le chef du gouvernement. Avant d’ajouter que si on était dans cette situation, il y a 10 ou 15 ans, notre pays ne serait pas tombé si bas. Demandant la patience aux populations, Dr Choguel Kokalla Maïga a réaffirmé la volonté des autorités à pacifier tout le Mali.

Bembablin DOUMBIA

Lire aussi : Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’H.

Lire aussi : Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Lire aussi : Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Lire aussi : Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vende.

Lire aussi : San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.00.

Lire aussi : Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Les articles de l'auteur

Mali : Le gouvernement de la Transition déclare persona non grata Guillaume Ngefa-Atondoko Andali

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a notifié à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) la décision du gouvernement de déclarer persona non grata, son directeur de la Division des droits de l’Homme, Guillaume Ngefa-Atondoko Andali..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 10:43

Centre national des œuvres universitaires : Le cap maintenu en dépit des difficultés

L’année 2022 a été difficile dans notre pays. Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) n’est pas demeuré en reste de cette situation. Son programme d’activités a été perturbé du fait des restrictions budgétaires..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 08:22

Mopti : La brigade territoriale de gendarmerie logée de neuf

Dans le cadre de l’accompagnement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma) pour stabiliser le Centre du Mali..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 08:19

Kayes : Le cœur du grand marché ravagé par un incendie

Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un incendie a ravagé le cœur du Grand marché de Kayes. Beaucoup d’habitants de la Cité des rails se sont réveillés sous le choc en apprenant qu’une bonne partie de leur marché a été brûlée. C’est la zone où opèrent les vendeuses et vendeurs de condiments, de produits cosmétiques dont l’encens, de tissus, parmi tant d’autres..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 08:13

San : Restitution des études de faisabilité socio-économique et environnementale de la phase II du PDI-BS

La session visait à informer les différents acteurs et les bénéficiaires du Programme notamment sur les résultats des études d’avant-projet sommaire et d’avant-projet détaillé des projets d’aménagement de 5.940 ha en submersion contrôlée, du schéma directeur de Pekadouzou sur 20.000 hectares, la consolidation avec option de reconversion en maîtrise totale de la plaine de Woloni (2.300 ha).

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 08:08

Sikasso : Le poste de contrôle de Mamassoni ciblé par une attaque terroriste

Une dizaine d’hommes lourdement armés non identifiés ont ouvert le feu, le vendredi 3 février aux environs de 22h 40mn, sur le poste de contrôle de Mamassoni, situé à 4 km du centre-ville de Sikasso..

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 07:40

Mali-Russie : La visite très attendue de Sergueï Lavrov

À la tête d’une forte délégation, le chef de la diplomatie russe aura un entretien demain avec son homologue malien, suivi d’une séance de travail élargie aux deux délégations et d’une audience avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Par Bembablin DOUMBIA


Publié lundi 06 février 2023 à 07:38

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner